Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 13:12

Moins d'un an après avoir été critiqué par les autres partis politiques néerlandais, le site de dénonciations du parti populiste PVV a fait des émules... dans ces mêmes autres partis !

pvv.jpgEn février 2012, à l'initiative de son leader ouvertement xénophobe, le parti d'extrême droite PVV initiait, sur son site internet, un véritable appel à la délation à l'encontre des ressortissants des pays de l'est qui vivent aux Pays-Bas. Par ce biais, les Néerlandais étaient donc appelés à dénoncer les "nuisances" causées par les Polonais, les Bulgares, les Roumains ou les Moldaves. Le très populiste Geert Wilders promettait alors de se faire l'écho des doléances de la population batave auprès des autorités ministérielles. "Souffrez-vous des nuisances provoquées par des ressortissants de l'Europe de l'est ou centrale ? Avez-vous perdu votre emploi au profit d'un Polonais, d'un Bulgare ou d'un Roumain ? Dites-le nous, le PVV vous le permet. Vos plaintes seront rassemblées et présentées au Ministre des Affaires Sociales et de l'Emploi" pouvait-on lire, en substance, sur le portail du site internet du PVV en février 2012. A l'époque, ce véritable appel à la délation avait provoqué pas mal de réactions dans la classe politique néerlandaise mais aussi au sein des instances européennes. En mars dernier, la Vice-Président de la Commission Européenne en charge des Droits Fondamentaux et de la Citoyenneté, Viviane Redding, insistait sur le fait que l'intolérance n'a nullement sa place au sein de l'Union Européenne. "Les citoyens des 27 états-membres doivent se sentir chez eux quand ils se déplacent d'un état-membre à l'autre. Chaque Gouvernement à le devoir d'accueillir les citoyens des autres états-membres"(1) déclarait-elle à propos de cette hotline mise en place par le PVV. Bien entendu, ce site internet avait également déclenché la colère des pays de l'Europe centrale et de l'est qui étaient visés par cette appel. Après avoir fait de la lutte contre l'islam et les musulmans son cheval de bataille, le parti de Geert Wilders étendait donc son champ d'action aux immigrés européens qui représentent 250.000 à 300.000 personnes aux Pays-Bas. Restait à voir si cet appel à la délation allait être suivi. Le moins qu'il se puisse être écrit est que oui ! En effet, ce sont ± 38.000 courriels de "plaintes" qui ont été envoyés via le site du PVV... Une espèce de Maccarthysme hollandais des temps modernes, un Wildersisme 2.0, en quelques sortes ! Parmi ces "plaintes", des dénonciations d'alcoolisme, de tapage nocturne, de vandalisme, de perte de place de parking mais aussi de perte d'emploi (± 16% des mails envoyés).

Une récupération des autres partis


Si l'initiative du parti d'extrême droite avait largement été critiquée par la classe politique néerlandaise lors de son lancement, en février 2012, son succès populaire a engendré une vraie récupération de la part des autres partis ! Désormais, chaque parti y va de son petit appel au bon peuple pour signaler les dysfonctionnements dans différents secteurs. Ainsi :
- Christen Unie, le parti chrétien plutôt conservateur, demande que lui soient signalés les excès de réglementations, les lois inadaptées ou dépassées;
- Groenlinks, le parti écologiste, appelle à dénoncer les pouvoirs publics qui freineraient le développement d'entreprises "vertes";
- le PVDA, parti travailliste de tendance sociale-démocrate, se concentre surtout sur les dépenses excessives engagées dans les soins de santé et les abus envers la sécurité sociale;
- Le CDA, chrétiens démocrates, axe son appel à la dénonciation sur la vente de drogue, notamment sur un point de la loi qui stipule que 350 mètres au moins doivent séparer un coffee-shop d'une école...

Seul le VVD (parti libéral) au pouvoir s'est, pour l'heure, abstenu de lancer un appel à la délation via une hotline internet.

Ainsi donc, les politiques bataves incitent tous azimuts leurs électeurs à dénoncer leurs voisins, leurs collègues, leurs patrons et même leurs autorités locales dans un but d'amélioration du fonctionnement de la société disent-ils lorsqu'on les interpelle à ce propos. Mais la délation rappelle des heures bien sombres qui si elles ne sont, finalement, pas si lointaines dans le temps semblent devenues de vagues souvenirs à l'esprit de certains. Je n'évoque pas seulement la dénonciation de juifs ou de résistants pendant WW2 mais aussi celles liées au Maccarthysme dans les années '50 aux Etats-Unis ou encore celle mise en place par la STASI dans l'ex-RDA avant l'écroulement du Mur de Berlin.

----
(1) Europarlement tegen PVV-Meldpunt, on nos.nl, 13 mars 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires