Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 13:34

En guise de protestation contre le vol retardé et détourné des passagers français ont exprimé de façon médiocre leur mécontentement à l'encontre du personnel de l'aéroport de Liège qui essayait de les aider...

ryan.jpgL'aéroport de Liège, à Bierset, ne reçoit habituellement pas de vols Ryanair, la compagnie irlandaise low-cost étant basée, pour la Belgique, à l'aéroport de Bruxelles-Sud (Charleroi). Mardi soir il a pourtant fallu faire une exception... une exception dont les passager du vol Fès-Beauvais se seraient volontiers passé. Les autorités aéroportuaires de Liège aussi ! Mardi dernier, le vol Ryanair au départ de Fès, au Maroc, devait décoller à 16h15 en direction de Beauvais, dans l'Oise au nord de Paris, avec à son bord une grosse centaine de passagers. Un voyage de quelque trois heures sans histoire... Enfin normalement sans histoire ! Pour des raisons probablement techniques, l'avion est resté immobilisé trois heures durant sur le tarmac marocain. Lorsqu'il prît enfin l'air avec à son bord des passagers plutôt énervés par l'attente ce fut rapidement pour apprendre que l'aéroport de Beauvais ne pourrait pas l'accueillir à cause d'un épais brouillard qui s'était levé sur toute la région parisienne. Plusieurs autres vols à destination de Beauvais ont d'ailleurs subit le même sort; après avoir été détournés sur d'autres aéroports les passagers ont été pris en charge et ramené dans l'Oise en car... Certes cela allonge largement la durée du trajet mais face à des conditions climatiques aussi risquées on doit agir au mieux pour la sécurité des passagers et du matériel me semble-t-il. Je ne suis pas sûr que j'eus été franchement ravi si j'avais été dans l'un de ces avions mais je me serais résigné de faire bon coeur contre cette mauvaise fortune...


Le vol Fès-Beauvais a donc été détourné sur Liège où un car pour les reconduire à leur destination originelle... ne les attendait pas ! Lorsque l'avion se fut posé sur la piste de Bierset, pour exprimer leur mécontentement, les passagers ont refusé de quitter l'appareil, ils exigeaient d'être ramenés chez eux. Au bout d'une heure (ndlr beaucoup moins selon les passagers), le personnel de cabine et les pilotes ont quitté l'avion abandonnant ainsi les passagers toutes lumières éteintes, toilettes fermées et sans eau... "parce que le comportement de certains passagers était déraisonnaible" explique le porte-parole de Ryanair à l'AFP. Trois heures après l'atterrissage, aucun passager n'avait encore quitté l'avion. Alors il a fallut entamer des négociations serrées. Autorités aéroportuaires, police et pompiers étaient présents. Du côté de l'aéroport de Liège on regrette amèrement, même si l'on peut comprendre l'irritation des passagers, le comportement inadmissible de certains passagers qui ont insulté le personnel de l'aéroport qui n'avait strictement rien à voir avec les souci du vol Raynair, au contraire ils se sont retrouvés avec un surcroit de travail occasionné par le détournement du vol vers leur aéroport. En plus des insultes, ce sont des crachats qui ont été envoyés... Intolérable même de la part de voyageurs qui ont des raison d'être en colère ! On a beau être exaspéré, on n'en reste pas moins civilisé. Ce n'est pas le cas pour tout le monde, semble-t-il !

Après avoir essuyé un refus lorsqu'ils ont proposé aux passagers de patienter dans la salle de transit, dans de meilleures conditions d'attente, les responsables de l'aéroport de Liège ont décidé de prendre les choses en main et de suppléer la compagnie Ryanair qui ne semblait pas à même de fournir un bus pour rappatrier les voyageurs sur Beauvais comme elle l'avait fait avec les autres vols précédemment détournés. C'est donc l'aéroport de Liège qui a organisé le retour vers Beauvais; les passagers n'ont accepté de quitter l'avion que mercredi vers 3h30 du matin au terme d'un "prise d'otage" (oui car finalement dans le cas présent c'est bien l'aéroport de Liège qui était pris en otage par ces passagers mécontent) qui a duré plusieurs heures. Au terme de quatre heures de route, ils sont rentrés à Beauvais vers 8h30 soit plus de douze après que l'avion aurait du se poser selon l'horaire et les conditions normaux. Ce n'est assurément pas drôle mais cela ne peut assurément pas expliquer l'attitude des passagers qui ont insulté le personnel de Bierset et qui ont craché dessus; ce même personnel qui plus tard s'est décarcassé pour leur permettre de rentrer chez eux. Parfois l'être humain est imbécile ! Et puis lorsque l'on veut voyager avec des compagnies à bas prix, il faut aussi savoir accepter les désagréments... Si le prix est rabotté, forcément le service l'est aussi !

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires