Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 11:15

New York vient d'inaugurer son premier potager communautaire dans un souci de lutte contre le surpoids de sa population.

redhook.jpgLes chiffres sont clairement posés, 56% de la population new-yorkaise sont en surpoids ou obèses ! L'obésité est la cause directe de quelque 6000 décès annuels(1) dans la Big Apple, les autorités de la ville ont donc décidé de prendre les choses en mains par différentes actions. L'on se souvient, à l'automne dernier de la tentative d'interdiction de vente de sodas XXL (soit plus de 47 cl) dans les lieux publics comme les restaurants, les fast-foods, les cinémas, les enceintes sportives, les vendeurs ambulants... Une interdiction qui, sous la pression de l'American Beverage Association (Association Américaine des Boissons), a été levée par la Cour Suprême de Manhattan qui a jugé cette mesure arbitraire. Déçu par cette décision de justice, Michael Bloomberg, le Maire de New York, n'en a pas été pour autant abattu et il a décidé de mettre en place une nouvelle action de lutte contre l'obésité de ces concitoyens : un potager géant, urbain et communautaire. Une étude commandée par la Mairie a montré que c'est surout la population pauvre de New York qui est touchée par l'obésité et que cette population précise vit dans des quartiers sans épicerie où il est difficile de trouver des légumes et des fruits frais. La consommation de ces deux produits est donc très faible voire nulle pour certains habitants des quartiers les plus défavorisés de la ville, comme Red Hook, à Brooklyn.

C'est donc là que la Mairie a décidé d'ouvrir son premier potager urbain à l'attention des habitants. Red Hook est un quartier de HLM et de logements sociaux qui était encore considéré, dans les années '90, comme le pire quartier de tous les Etats-Unis(2) et qui fut, en 2012, l'un des endroits de New York les plus touchés par l'ouragan Sandy. La Red Hook Urban Farm est donc un potager immense - 4000 mètres carrés - à disposition de la population du quartier. Des adolescents du quartier seront employés par la Ville pour cultiver des fruits et des légumes dont une partie sera ensuite redistribuée aux familles sans ressources tandis que l'autre partie sera vendue afin de récupérer des fonds pour faire vivre le projet sur le long terme. "Ce potager permettra aux résidents d'avoir accès à une source de produits sains"(3) explique Lynda Gibbs, Adjointe au Maire pour les questions de santé publique. Mais il représente aussi un moyen éducatif pour la jeunesse du quartier qui pourra s'initier à la culture de produits frais, à la connaissance de ses produits, de leurs particularités, de leur spécificité et de leur intérêt nutrionnel. Le potager urbain new-yorkais suivra le cycle des saisons, ce qui permettra aussi aux ados qui participeront au projet de s'intégrer dans un cycle d'écoproduction et d'écoconsommation "slow-food". Pour l'instant, ce sont 34 jeunes de moins de 18 ans qui se sont inscrits dans la démarche. L'objectif avoué est qu'ils quittent la rue pour rejoindre ce "champ urbain", qu'ils s'y impliquent afin de manger plus sainement à la maison. "Je l'ai produit, je le mange !".

La Red Hook Urban Farm  a été inaugurée mardi dernier mais quatre projets du même ordre sont déjà prévus par la Mairie qui espère pouvoir les concrétiser dans le courant de l'été, à condition de trouver des partenaires privés qui n'ont pas à l'esprit l'idée de faire des bénéfices afin de limiter l'investissement public. "Ce qu'il y a de bien avec ce programme c'est qu'il se fait aussi avec des partenaires sans but lucratif"(4) confirme John Rhea, Président de la New York City Housing Authority (ndlr les logements sociaux new-yorkais fortement présents à Red Hook), qui est partenaire du projet. "Ainsi, l'apport public est limité, ce qui est important en cette période de restriction drastique"(4)...

Les autorités de la ville planchent déjà sur d'autres initiatives afin de lutter contre l'obésité. Rudy Giuliani avait fait baissé le taux de criminalité de New York, Michael Blomberg entend faire baisser le taux d'obésité...

----
(1) New York : la liberté d'être obèse, par Gilles Devers, on alterinfo.net, 12 mars 2013
(2) About Red Hook, on pbs.org, consulté le 20 juin 2013
(3) New York's poor get urban farm in bid to fight obesity, par AFP, on nst.com, 20 juin 2013
(4) Red Hook Houses to grow jobs, produce, par Matt Chaban, on crainsnewyork.com, 18 juin 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires