Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 10:49

Après la remontée de sens uniques, les cyclistes pourront désormais passer au rouge...

velo.jpgEn tant que citadin-piéton convaincu, je commence sérieusement à en avoir marre du comportement des cyclistes en ville ! Ils se comportent de plus en plus tels ces automobilistes qu'ils ont longtemps considérés comme des dangers. Les cyclistes usent de leur sonnette commes les automobilistes usent de leur klaxon, il faut se bouger rapidement de leur passage sans quoi ils s'énervent, ils ne respectent pas le code de la route... bref, de vrais dangers pour les piétons, plus encore que les automobilistes dans certains cas car on se déplace souvent bien plus vite à vélo qu'en voiture au coeur des villes. Ce matin encore, en sortant de la maison, j'ai failli être percuté par un connard à deux roues qui passait sur le trottoir... Total look, équipé comme un pro et sac à dos sur les épaules, ce cycliste avait décidé de rouler sur le trottoir pour éviter la file de voitures, rue de la Régence. Il n'y avait guère de piétons sur ce trottoir mais à aucun moment il n'a tenu compte de ceux qui sortent de chez eux pour aller prendre leur place dans la routine quotidienne. Résultat, j'ai bien failli me le prendre de face cet idiot ! Et ce n'est pas un cas isolé, de plus en plus, pour sortir à pied de mon entrée couverte et déboucher sur le trottoir, je dois regarder à gauche et à droite, comme je le ferais pour traverser la rue, afin de voir s'il n'y a pas un cycliste qui arrive à toute vitesse. C'est intolérale ! Le mari d'une amie à eu moins de chance que moi, voici deux ou trois ans, il a été percuté par un cycliste sur un trottoir... Bilan, deux doigts cassés et une belle plaie à la cuisse. Le cycliste est un loup pour le piéton... Il met en péril l'intégrité physique de l'usager le plus faible qui soit, celui qui se déplace à pied.

Il y a quelques années, le politique a autorisé les cyclistes à remonter les rues en sens unique. Une décision stupide qui a engendré des comportements dangereux et des situations périlleuses. En 2010, le nombre d'accidents de la route impliquant des cycliste a augmenté de 3,5% par rapport à l'année précédente(1). Chaque jour, deux cyclistes perdent la vie ou sont gravement blessés en Belgique. Le comportement de certains d'entre-eux est la cause de bon nombre de ces accidents dangereux ! La remontée des sens uniques, l'omission du geste de bras pour signaler un changement de direction, le fait de rouler en plein milieu de la rue (ou sur le trottoir !)... autant de comportements à risque qui engendrent le danger. Et désormais il faudra y ajouter le brûlage de feux rouges... En effet, à partir de la mi-février, les cyclistes pourront donc passer au rouge dans certains carrefours qui afficheront une nouvelle signalisation prévue à cet effet. Avec cette décision, le Secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet, entend améliorer la fluidité sur les routes... Faut arrêter de nous faire croire que ce sont les cyclistes qui contrarient la fluidité ! Cette mesure est imbécile, elle aura à peu près le même effet sur la fluidité de la circulation qu'une mesure interdisant aux vaches de péter pour contrer l'effet de serre ! Par contre, cette mesure augmentera bel et bien le risque d'accident pour les cyclistes qui franchiront les feux au rouge... C'est finalement, peut-être, l'idée sous-jacente  de cette mesure que d'améliorer la fluidité du trafic par l'élimination des cyclistes renversés dans des carrefours parce qu'ils sont passés au rouge ?

Sous le couvert de la mobilité on donne beaucoup trop de pouvoir aux cyclistes qui, bien évidemment, en abusent. Donner du pouvoir à un crétin c'est en faire un tyran ! Cette maxime se prête volontiers à certains cyclistes dont le comportement sur la route est despotique... L'anecdote qui suit a quelques années mais son contenu reste d'actualité. Un samedi matin, en ville - rue Louvrex pour ceux qui connaissent Liège -, je suivais un cycliste qui roulait avec deux baguettes de pain sous le bras gauche. Alors que rien ne venait en face et que j'avais entamé ma manoeuvre de dépassement, il a fait un brusque écart sur la gauche sans raison apparente. Il m'a fallu monter sur mes freins pour l'éviter... Et quand je parvins enfin à le laisser derrière moi, non sans avoir pesté je le confesse, je le vis dans mon rétroviseur me faire un geste du doigt que la morale réprouve. Mais imaginez la scène, ce cycliste avec deux pains sous le bras gauche et le le bras droit en l'air avec l'index tendu... Que n'y eut-il pas une taque d'égout, une bosse ou un trou pour l'envoyer au sol, cet abruti ! Mais s'il était tombé et qu'il y avait eu une voiture derrière lui, que ce serait-il passé ? On aurait encore crié haro sur un automobiliste imprudent, probablement ! Et ce n'est pas tout, dans cette rue il y a une priorité de droite, celle de la rue des Anges; la voiture devant moi ralentit, je l'imite et que vois-je passer à ma droite, l'imbécile vélocipédique avec ses deux pains sous le bras. Nouveaux coups de frein et de klaxon de la part de l'automobiliste prioritaire qui sortait de la rue des Anges à l'attention du cycliste qui a continué sa route comme si de rien n'était. Si l'automobiliste était arrivé un chouïa plus vite, la rue des Anges aurait bien porté son nom... le cycliste aurait fait un direct vers le paradis des cons à deux roues !

On a autorisé les cyclistes à remonter, au mépris du danger, les sens uniques, on les autorise maintenant à passer au rouge... Faut-il être con pour prendre de telles décisions ! Faut-il être encore plus con pour les mettre en pratique ! Les droits ne vont pas sans les obligations. Si les cyclistes, en tant qu'usagers plus faibles que les automobilistes, ont le droit d'être protégés, il convient aussi qu'ils s'obligent à respecter certaines sécurités élémentaires et à ne pas foncer tête baissée dans un sens unique ou dans un carrefour parce qu'un politique a dit un jour qu'ils pouvaient le faire ! Si un Secrétaire d'Etat à la Mobilité décide un jour que les cyclistes peuvent se jeter à La Meuse avec leur vélo, le feront-ils aussi ?

Attention, puisqu'il convient d'être politiquement correct en cette ère d'asseptisation des cerveaux, tous les cyclistes ne sont pas des despotes éclairés à la dynamo. Non, certains sont même très courtois mais il faut aussi poser le constat que la proportion d'illuminés dangereux est en hausse constante chez les cyclistes urbains !


-----
(1) Plus de deux cyclistes tués ou gravement blessés chaque jour en Belgique, on levif.be, 6 octobre 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires

plombier 24/24 paris 26/01/2015 19:17

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

OmniTech Support Reviews 28/08/2014 12:54

The government had given full freedom at the road for cyclists as a part of reducing the consumption of fuel in the country. Now thousands of people are using cycles in the country and it is expected to increase in the coming days.

Romain 22/06/2014 20:35

Amen!