Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 09:24

250.000 personnes étaients massées, hier en soirée, devant Buckingham Palace pour le concert hommage à la Reine Elisabeth II

jubile.jpgIls étaient (très) nombreux, hier, les Londoniens et les autres d'ailleurs, touristes ou Anglais venus spécialement pour l'événement des quatre coins de l'île, pour assister au concert donné en l'hommage de leur Reine adorée dans le cadre des fêtes du jubilé de son soixantième anniversaire de son règne. Le moment est unique, c'est qu'elle est la plus anciennes monarques en activité à travers le monde. Certes, Elisabeth II n'a pas encore atteint la longévité de Bernard VII, qui règna 81 ans (1429-1511) sur la Principauté de Lippe (Rhénanie), ou celle de Louis XIV, dont le règne perdura 72 ans (1643-1715) mais elle se rapproche du "record d'Angleterre" détenu par la Reine Victoria qui passa 63 années (1819-1901) sur le trône à l'époque où l'Angleterre était le phare du monde. Hier soir, sur la majestueuse scène dressée devant Buckingham, Elton John, Tom Jones, Paul McCartney, Shirley Bassey, Stevie Wonder, Annie Lennox (la chanteuse d'Eurythmics), Cliff Richards et de nombreuses autres vedettes de la musique pop et rock se sont succédées pour offrir un remarquable concert royal pendant près de trois heures. C'est Robbie Williams qui avait ouvert le bal mais la soirée fut ponctuée de plusieurs grands moments, à commencer l'appropriation des lieux par l'excentrique groupe Madness qui entonna l'un de ses tubes, Our House (ndlr Notre Maison), juché sur le toit du Palais de Buckingham... Osé mais typiquement britannique ! Ceci dit, le flegme de la Reine est également à souligner puisqu'elle assista à tout le concert... avec des boules quies dans les oreilles ! Pour être jubilaire, Elisabeth n'en fut pas moins attentive à la fragilité de ses oreilles... C'est aussi typiquement britannique comme attitude !

250.000 personnes agitaient frénétiquement l'Union Jack lorsqu'Elton John - que l'excentricité épargne de moins en moins - est arrivé sur scène pour un Your Song emplit d'émotions. L'ex-Beatle Paul McCartney a fait vibrer la foule - malgré une voix qui était loin d'être parfaite - avec d'anciens tubes des Fab Four. D'abord sobrement vêtu d'un costume bleu et armé de sa légendaire guitare-basse, McCartney s'est ensuite installé au piano pour son célèbre Live and let die qui avait été commandé à son groupe Wings pour habiller musicalement un film de la série James Bond. Ensuite, Sir Paul tomba la veste, la retourna (au sens propre du terme) pour dévoiler la doublure faite dans un tissu aux couleurs de l'Union Jack. Il saisit alors une autre basse, également aux couleurs du drapeau britannique, afin de balancer un Ob-la-di Ob-la-da qui permit à la Reine de faire le chemin pour arriver sur scène.


Alors qu'elle était - émue - face à la foule, aux côtés des artistes qui venaient de jouer pour elle, Elisabeth écouta attendrie le discours que son fils, le Prince Charles avait écrit à son attention. Ce dernier ne manqua pas de faire allusion au Prince Philipp, le mari de la Reine et Duc d'Edimboug, qui est à nouveau hospitalisé. Il souligna aussi son important rôle dans la monarchie anglaise. Le concert hommage à Elisabeth II s'est achevé par le God Save the Queen repris par la foule entière sous la musique militaire des gardes de Buckingham. Elisabeth II alluma enfin une flamme de six mètres de haut, donnant ainsi le signal d'allumage de 4200 lanternes réparties partout dans le Commonwealth. L'air du Rule, Britannia, chant patriotique issu d'un poême de James Thomson, s'élevait dans l'air pour conclure cette fabuleuse soirée accompagnant un fabuleux feu d'artifice.

Finalement, pour être totaly British, il n'a manqué que Johnny Rotten, Glen Matlock, Steve Jones et Paul Cook qui auraient pu chanter, comme à la belle époque du punk, leur version du God Save the Queen qui défraya la chronique en 1977. Permettre à Sex Pistols de jouer cette attaque en règle contre la monarchie britannique eut été le comble du flegme anglais... Mais c'eut probablement été déplacé lors de ce jubilé !


Aujourd'hui, dernier jour des festivités du Jubilé de Diamant, une messe sera donnée dans la prestigieuse Cathédrale Saint-Paul avant que la Reine ne traverse les rues de Londres en Carrosse pour rejoindre Buckingham Palace où elle fera une ultime apparition au balcon pour signifier la fin des festivité...

God may save the Queen for a ling time again !

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires