Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 16:36

Mitt Romney a été officiellement investi par le Parti Républicain; son co-listier est Paul Ryan, Représentant du Wisconsin à la Chambre.

romneyryan.jpgCela ne faisait aucun doute, seul Isaac a quelque peu retarder l'officialisation de la nouvelle, Mitt Romney a récolté le nombre de Délégués suffisant, soit 1144, pour être investi candidat du Parti Républicain à la Présidentielle qui aura lieu en novembre prochain. A noter cependant que cette investiture ne s'est pas faite sans heurt, les partisans du Libertarien Ron Paul dénonçant le processus par acclamation estimant qu'ils ont ainsi été spoliés de leur droit de vote... Quoi qu'il en soit, Mitt Romney est donné, à peine investi, au coude à coude avec Barack Obama; selon un sondage Reuters/Ipsos publié ce matin, le score serait de 45%-43% à l'avantage du Président sortant. "Désormais, tout peut arriver !" scandaient les militants républicains à Tampa Bay à l'issue de la Convention et il est vrai que les dix semaines de campagne qui se profilent avant le scrutin semblent promise à une belle joute entre les deux hommes, aucun des deux n'ayant course gagnée... C'est donc Paul Ryan, Représentant du Wisconsin et Président de la Commission du Budget de la Chambre, qui sera le co-listier de Romney et son Vice-Président en cas de victoire républicaine. Le cheval de bataille du duo sera l'économie nationale qui est le principal sujet d'inquiétude des Américains. En substance, le message véhiculé par le ticket républicain sera : le Président sortant n'a pas tenu ses promesses de changement et Romney est le seul capable de redresser l'économie, votre souci numéro 1 ! Romney se présente comme le seul homme capable de sauver le "rêve américain qui est en danger"(1). L'épouse de Romney a d'ailleurs d'ores et déjà apporté sa pierre à l'édifice lors d'un discours prononcé hier lors de la Convention. "Cet homme ne va pas échouer, cet homme ne nous laissera pas tomber, cet homme va tirer l'Amérique vers le haut"(1) a-t-elle affirmé en précisant qu'elle était certaine des compétence de l'homme avec lequel elle est mariée depuis 43 ans...

Et si Ryan était le joker de Romney ?

Même s'il est officiellement investi, Mitt Romney n'a pas mené, c'est le moins que l'on puisse dire, une campagne fédératrice. Il fut d'abord critiqué par une frange importante des militants républicains pour sa religion - il est mormon - avant d'être fustigé pour sa présence au sein de la société Bain Capital qui fut fossoyeur de milliers d'emplois aux Etats-Unis. Lors du premier caucus, au début 2012, Romney fut devancé par Rick Santorum et il devra batailler ferme pendant plusieurs mois avant de s'imposer définitivement comme le candidat du Grand Old Party. Sa campagne a été, jusqu'à présent, plutôt terne, sans grand coup d'éclat mais certains s'autorisent à dire que son premier vrai gros coup est d'avoir opté pour Paul Ryan comme co-listier. Ryan est jeune, 42 ans, et on le présente comme la star montante du Parti Républicain, d'aucuns l'envisagent d'ores et déjà comme un futur Président des Etats-Unis. Partisan d'un politique néolibérale à outrance, Ryan est un défenseur de la privatisation d'une grande partie des institutions publiques et d'un rôle moins prépondérant de l'Etat. Ses ambitions majeures sont de privatiser la sécurité sociale, la santé et les retraites afin de permettre une diminution sensible des impôts. Concrètement, l'homme se pose en défenseurs des riches, de ceux qui ont les moyens de financer leur (chère) santé, leur pension et leur sécurité sociale et à ceux-ci qui ont déjà des moyens, il fera encore le cadeau d'un allègement d'impôts. Catholique convaincu, il est aussi fervent opposant à l'avortement. Bref Paul Ryan est un homme de la droite du GOP, un homme qui devrait séduire la base militante du parti et les fervents admirateurs de l'Amérique du 20è siècle... Les derniers projets de loi déposer par le Député Ryan vont en ce sens, les soins de santé et tous les programmes sociaux sont mis sur la sellette pour le plus grand bonheur de la frange conservatrice républicaine. Une aile conservatrice qui juge la candidature de Mitt Romney trop molle depuis le début mais qui, avec la présence de Ryan sur le ticket républicain, se montre plus encline à soutenir le candidat-Président. L'idée sous-jacente serait même de porter Romney à la Présidence et de profiler Ryan pour l'avenir; pour 2020 si Romney a la carrure d'un Président et qu'il se représente au terme de son premier mandat, pour 2016 si Romney ne faisait pas le poids... Quoi qu'il en soit, Paul Ryan, porteur de valeurs chères aux conservateurs, pourrait bien - alors qu'Obama et Romney se talonnent dans les sondages - faire pencher la balance en faveur de Romney.

Il reste 68 jours de campagne jusqu'au 6 novembre, cette campagne promet d'être indécise et donc, espérons-le, passionnante !

----
(1) Officiellement investi, Romney veut défendre le "rêve américain en danger", par L'Express et AFP, on www.lexpress.fr, 29 août 2012

P2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires