Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 19:46

Selon moi, clairement le télétravail est une vraie fausse-bonne-idée du management...

 

teletravail.jpgLe télétravail a le vent en poupe, chez nous il a doublé en quelques années et ce sont, selon La Libre Belgique(1) de ce matin, près de 20% des travailleurs belges qui travaillent à distance, éloignés de leur bureau principal. Car c'est de cela qu'il s'agit, comme son nom l'indique, le télétravail est un travail à distance. Ce n'est pourtant pas un concept neuf puisqu'il trouve son origine aux Etats-Unis, avec le développement de l'informatique, dans les années '60. Mais, désormais, dans la méthodologie du management moderne, le télétravail tient un rang important. A qui s'adresse-t-il ? Et bien, toujours selon La Libre Belgique(1), tout type de travailleurs - fonctionnaire, indépendant, employé, ouvrier - peut être concerné par le télétravail. Pour parler en termes techniques si chers aux théoriciens du management, le télétravail est donc la forme d'organisation et de réalisation du travail rendues possibles hors de la classique unité de temps et de lieu de l'entreprise. C'est à dire que le travailleur preste les heures due à son employeur hors de l'entreprise et, parfois, en dehors des heures originellement prévues (eight to five ou 8/17). Hors de l'entreprise cela peut signifier chez un client, dans un bureau satellite délocalisé ou encore à domicile, ce qui constitue la majorité des cas de télétravail; en dehors des heures prévues cela signifie que le télétravailleur adapte son horaire en fonction de sa réalité, tant que la somme de travail est accomplie cela ne pose pas de problème...

Nos fameux théoriciens du management ont dégagé plusieurs avantages liés au télétravail, tant pour l'employeur que pour le travailleur(2). Passons-les en revue :

- pour l'employeur : réduction des frais généraux et des dépenses, réduction de l'absentéisme, réduction des arrivées tardives, augmentation de la motivation du travailleur, meilleure organisation du travailleur, flexibilité des ressources humaines, ... bref augmentation de la compétitivité et de la productivité;

- pour le travailleur : accroissement de l'efficacité, suppression des contraintes logistiques (déplacements surtout), diminution du stress, meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle, enrichissement des tâches confiées.

A cela, peuvent encore s'ajouter des avantages environnementaux et énergétiques tels que la diminution des transports, la diminution des couts de surfaces ou de mobilier utile...

L'idée du télétravail me parait séduisante lorsque le travailleur est engagé spécifiquement dans cette idée. Mais, de plus en plus de travailleurs ont recours au télétravail pour une partie seulement de leurs prestations, un ou deux jours par semaines ou de façon ponctuelle lorsque ça les arrange... Cette approche du télétravail me dérange souverainement, il s'agit en fait pour moi clairement d'un abus. Car de plus en plus souvent aussi, le télétravail se fait au détriment des collègues ! En effet, si nos théoriciens du management dégagent des avantages pour l'employeur et pour le travailleur, ils oublient d'évoquer la situation du collègue du télétravailleur... Je le répète lorsque que le télétravail se fait à 100%, que le travailleur engagé l'est dans cette optique et que cela peut favoriser l'entreprise tout en ayant un impact pour l'environnement, j'y souscris sans réserve. Mais le télétravail partiel, de plus en plus souvent à la carte, se fait au détriment des collègues. En effet, lorsque le membre d'une équipe ou d'un service décide, un jour donné, de faire du télétravail, il abandonne à ses collègues les tâches journalières et imprévues qui ne manqueront pas de surgir durant la journée.

Soyons concret et imaginons un travailleur lambda que nous appellerons F (par pur hasard et non pas parce qu'il est statutaire et agit comme un Fonctionnaire !!!) qui travaille dans une équipe avec A, T et Y(3). F décide que mardi prochain il travaillera de chez lui. Pour ce faire, il emporte une somme de travail qu'il fait (ou pas !) mais durant cette journée où il reste chez lui, son téléphone au bureau continue de sonner avec, au bout du fil, un supplément de travail, un nouveau dossier, un truc à faire d'urgence, un mailing inattendu ou d'autres joyeusetés du même acabit. Et quand ce n'est pas le téléphone, c'est une réunion impromptue ou un visiteur externe qui se présente sans rendez-vous... Un supplément de travail donc qui se répercute automatiquement sur A, T et Y et qui vient gonfler leur masse de travail de ce jour. Donc on a d'un côté F, qui emporte sa masse de travail à domicile et dont on n'est pas sûr qu'il l'accomplira en entier (pas de contrôle direct en cas de télétravail), et de l'autre côté A, T et Y qui, en travaillant dans l'entreprise, et qui en plus de leur masse de travail se voit contraints de partager les imprévus de F.

Les désavantages du télétravail

Lorsque l'on parle de télétravail, on évoque le plus souvent les avantages de cette organisation laborieuse. Mais, il ne faut pas perdre de vue que le télétravail génère aussi une somme d'inconvénients. Le premier, selon moi, est celui que j'ai développé dans les quelques lignes précédentes : il se fait au détriment des collègues qui adoptent un travail "normal" dans leur bureau au sein de l'entreprise. Je suis convaincu que le télétravail se fait à l'avantage de l'individu mais au détriment total du collectif et rien que pour cela c'est un danger pour l'entreprise !

Par ailleurs, partant toujours du principe que la majorité du télétravail se fait à domicile, il existe d'autres inconvénients majeurs comme :
- le risque de débordement du travail sur la vie privée : souvent la limite est franchie et le télétravailleur qui pour diverses raisons n'a pas fait le travail qu'il escomptait durant la journée, se rattrappe en soirée, au détriment de la vie de famille ou de couple;
- à contrario, le risque de débordement de la vie privée sur le travail : le travail à domicile peut être perturbé par des parasites liés à la présence à la maison comme la visite inopinée de Tatie Raymonde ou de la belle-mère qui passait dans le coin, une course à faire pour le souper (puisque tu est à la maison, t'auras plus facile que moi d'y aller...), la bonne copine qui a besoin d'un coup de main ou la voisine qui a un problème crucial dont elle doit absolument parler...
- l'éloignement géographique du coeur de l'entreprise au risque de ne pas être tenu informé de certaines décisions voire d'étre écarté de certains projets;
- la diminution des contacts sociaux avec les collègues directs et indirects;
- la relativité des fameux avantages environnementaux et énergétiques : si le télétravail est partiel, le travailleur a toujours besoin d'un bureau au sein de l'entreprise. Il n'y a donc pas de gain réel sur l'espace de travail, le coût de cette surface (chauffage, entretien...) et sur le mobilier lié à cette surface. Le gain en matière de déplacement est aussi limité aux jours où le travailleur décide de faire du télétravail.

Affaiblissement du collectif, débordement du professionnel sur le privé, débordement du privé sur le professionnel, éloignement géographique du coeur de l'entreprise, diminution des contacts sociaux, relativité des avantages environnementaux et énergétiques... voila, selon moi, six arguments majeurs à charge de la dangerosité du télétravail. Il doit en exister d'autres mais ceux-ci me paraissent suffisamment importants que pour mettre en doute l'intérêt réel de cette organisation du travail !

--------

(1) Le télétravail a presque doublé en sept ans, par Solange Berger, in La Libre Belgique, 27 octobre 2010, pages 24 et 25
(2) Teletravailleur.be
(3) Toujours par pur hasard et non pas parce que les phrases qu'ils entendent le plus sont Alors ça vient ce rapport, T'es pas là pour penser et Y a qu'a...

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires

Bertrand 17/05/2015 21:32

Bonjour,
Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?
Vous pouvez vous créer un revenu mensuel à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
Voici le lien: http://revenumensuel.com/
La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

Assistant virtuel avec My Dago Assistant 15/12/2014 15:25

il doit y avoir un bon modalité d'organisation afin de bien gérer le temps et surtout le travail,

SmilingChR 01/11/2010 01:15


Cet article a le mérite de démontrer que le télétravail, c'est un état d'esprit dans toute une entreprise et non seulement la lubie improovisée de quelques uns. ça se gère!

Voyez les sites spécialisés , en général ce ne sont que des volontaires qui font du teletravail et encore pas pour toutes les fonctions. Ne laissez pas votre crainte naturelle du changement fermer
votre esprit a la découverte de nouvelles flexicurités... Perdre des heures dans des embouteillages n'a jamais allongé la vie de personne!