Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 15:42

C'est le cri lancé par plusieurs millionnaires américains qui estiment que les taxer plus ne seraient pas dramatique pour eux alors que cela permettrait d'aider davantage les nombreuses victimes de la crise financière ou des catastrophes naturelles...

taxus.jpgEn 2001, alors qu'il était Président, George W. Bush avait mis en place un système d'allégement fiscal pour les contribuables américains dont les revenus annuels dépassaient le million de dollars. Une manière de favoriser ses amis financiers imaginée par W. mais, surtout, un trou collossal dans le budget fédéral. Aujourd'hui, alors que les Etats-Unis tardent à sortir de la crise financière dans laquelle ils sont plongés depuis plus de trois ans, plusieurs millionnaires réclament la fin de cet avantage "au nom de la santé fiscale de la nation et du bien-être des concitoyens"... 45 millionnaires américains ont demandé officiellement, pétition à l'appui, au Président Obama de mettre fin aux allègements fiscaux dont ils sont les bénéficiaires. Clairement, plusieurs dizaines de millionnaires demandent à être taxés davantage !

Cette demande surprenante arrive au moment ou les Démocrates envisagent un allègement fiscal pour les familles qui ont des revenus inférieurs à 250.000 dollars annuels. Dès lors, puisquent les avantages fiscaux octroyés par Bush Jr arrivent à expiration fin décembre prochain, plusieurs hommes d'affaires (très) riches souhaitent établir une balance financière en payant plus d'impôts pour permettre aux familles les moins aisées de bénéficier d'allègement fiscaux. Cette initiative mérite d'être saluée, l'altruisme est encore vivant aux Etats-Unis. Certes, ces altruistes ont les moyens de l'être... mais leur demande va à l'encontre de la mentalité typiquement américaine où l'on a tendance, surtout dans les millieux aisés, à davantage penser au chacun pour soi et Dieu pour tous qu'à l'altruisme. "Lorsque les temps sont durs, les plus riches doivent se serrer un peu plus la ceinture. Ce n'est pas un gros sacrifice car nos taux d'imposition sont parmi les plus bas des pays industrialisés"(1) explique Guy Saperstein, un avocat californien en retraite à l'origine, avec d'autres millionnaires, de la pétition remise à Barack Obama. Au total, ce document a reçu plus de 1500 signatures d'Américains dont les revenus excècent le million de dollars annuels. Parmi eux on trouve, notamment, Ben Cohen, qui a créé la société Ben & Jerry's, le philanthrope Michael Steinhardt, Philippe Villers, un homme d'affaires d'origine française qui a créé la société Computervision, Jeffrey Hayes, Président de Stratalys une société de conseils financiers ou encore le célèbre milliardaire Warren Buffet... "Je pense que les gens qui se situent en haut de la pyramide - comme moi - devraient payer beaucoup plus d'impôts. Nous nous portons mieux que jamais !"(1) affirme Buffet. Une manière non détournée, pour le milliardaire du Nebraska, de confirmer que la crise financière a bien profité aux riches ne laissant exsangue que les plus pauvres et les revenus moyens.

Si les allègements fiscaux qui servent les plus gros revenus ne sont pas reconduits en 2011 comme le réclament les signataires de la pétition, cela signifiera un gros apport financier dans le budget fédéral de 2012. Un apport qui se chiffrerait en dizaines de millions de dollars et qui pourrait être utilisé à des fins plus sociales mais aussi pour réparer certains dégâts liés aux catastrophes naturelles à venir. "Le Gouvernement aurait du faire plus pour la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan Katrina ou lors de la marée noire dans le golfe du Mexique"(2) explique Mike Lapham du lobby United for a Fair Economy (Unis pour une Economie plus juste), "Mais le Gouvernement a du réduire de très nombreux postes de dépenses..." enchaine-t-il. Des réductions liées à un manque de fonds fédéraux, des fonds qui auraient été nettement plus larges si, entre autres, Bush n'avaient pas favorisé ses amis millionnaires depuis 2001. Mais parmi les millionnaires, il y a aussi des patriotes qui pensent à l'intérêt de leurs concitoyens moins aisés ou carrément défavorisés. C'est dans cet esprit que 45 d'entres eux réclament la non-reconduction des allègements fiscaux pour les revenus supérieurs au millions de dollars. Avant 2001, le taux d'imposition pour ces revenus variaient de 36 à 39,6% selon la tranche de revenus; avec le système d'allègement mis en place par George W. Bush, le taux d'imposition avait été ramené entre 33 et 35% selon la tranche. Ces 3 à 4,6% d'allègement constituaient quand même une somme en dizaines de milliers de dollars par revenu supérieur au million... Lorsque l'on sait que le nombre de ménages millionnaires aux Etats-Unis est de 7,8 millions, cela représente une somme globale qui dépasse annuellement les 100 millions de dollars, une somme dont Bush Jr s'était volontairement privée avec les allègements fiscaux qu'il avait mis en place pour 10 ans en 2001. Le calcul est simple, depuis dix ans que cet allègement existe, c'est un milliard de dollars qui a été amputé du budget fédéral... Diable, on aurait pu en faire des choses avec cet argent que Bush a préféré voir dans les poches de riches plutôt qu'au profit de la collectivité !

Heureusement, aujourd'hui des millionnaires parmi les plus influents réclament la non-reconduction de la mesure d'allègement dans l'intérêt de la nation et des citoyens américains. Si rien n'est fait, d'ici le 31 décembre prochain, pour prolonger l'allègement fiscal des revenus supérieurs au million de dollars, alors dès le premier janvier, les taux d'imposition repasseront au-delà des 36% ce qui génèrera une manne financière importante pour l'Etat. C'est le souhait de plusieurs millionnaires américains pour qui le patriotisme ce n'est pas forcément d'aller faire la guerre en Irak, en Iran ou au Pakistan mais plutôt prendre en compte le sort des plus démunis qui ont été enfoncés encore un peu plus par la crise financière...

-----
(1) Tax'em more, par Chris Malazarte, Breaking News on PhilStar.com, 27 novembre 2010
(2) Wealthy American said : "tax us to ease deficit", by AFP, 26 novembre 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires