Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 13:20

Barcelone s'attaque aux chewing-gums qui déshonorent ses trottoirs

chew.jpgL'une des plaies dans les grandes villes est le chewing-gum. Il n'y a rien de plus laid qu'un trottoir moiré de vieux chewing- gums collés, abandonnés là par des mâcheurs sans scrupules. Diable, sont-ils à ce point sales qu'ils doivent cracher par terre leur tablette de pétrole parfumée aux colorants alimentaires mastiquées sans élegance. Il n'y a rien de plus inutile que le chewing-gum ! C'est totalement synthétique, sans réelle importance et cela donne un air bovin à la grande majorité des ruminants qui mâchent sans cesse cette gomme. Et, pour couronner le tout, cela termine sur un trottoir, ou sur une semelle de chaussure, parce que la poubelle était un peu trop loin... Barcelone n'échappe pas à la règle, ses sols sont défigurés par une quantité effroyables de vieux chewing-gums séchés et collés. Mais les autorités de la capitale catalane ont décidé que c'était assez de subir les affres des affreux mâcheurs inciviques ! Depuis plusieurs années, en effet, la municipalité barcelonaise se bat contre les chewing-gums et dépense des somems folles pour tenter d'en venir à bout.  100.000 euros chaque année, c'est la somme évoquée par le quotidien anglais The Guardian(1), dépensée par la Ville de Barcelone pour enlever des gommes à mâcher incruster sur les trottoirs ou sur les murs. De l'argent jeté au caniveau car le problème ne diminue pas d'un iota... Au contraire, la situation empire, à croire que Barcelonais et touristes qui visitent la ville de Gaudi ne se sentent heureux que lorsqu'ils crachent leur gomme immonde au sol ! En 2009 ce sont ainsi 657.000 chewing-gums qui ont été enlever par les services d'entretien de la Ville !!!

Dès lors, pour faire face, les élus barcelonais viennent de prendre deux mesures, l'une préventive et l'autre répressive. La première consiste à demander aux fabricants de concevoir un produit moins collant, plus facile, plus rapide et donc moins coûteux à enlever; la solution est envisageable sans trop de difficulté, il suffirait d'utiliser un copolymère de vinyl acetate et de vinyl laurate... rien que cela ça passe l'envie de chewinguer ! La seconde mesure s'attaque aux pollueurs, une amende de 450 euros est d'application pour toute personne prise en flagrant délit d'abandon de chewing-gim sur la voie publique. Le Maire de Barcelon, Jordi Hebreu, espère que cette amende sera dissuasive... Le temps dira si les espoirs sont fondés !


------
(1) Chewing gum too stick a problem says Spanish Government, par Giles Tremlett, The Guardian, 28 novembre 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires