Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 10:41

1135 nouveaux cas de séropositivité ont été déclarés en 2009, le chiffre est en croissance alors qu'au niveau mondial les statistiques sont à la baisse...

aids.jpg56 pays dans le monde, y compris des pays africains, ont fait baisser leurs chiffres de nouveaux cas de séropositivité. Au niveau mondial, ce sont quelques 2,6 millions de nouveaux cas qui ont été détectés en 2009, cela représente une diminution de près de 20% par rapport à 2008... La Belgique, pays occidental, industrialisé, informatisé, avec un accès illimité aux médias présente... une augmentation de 5,8% de ces nouveaux cas de VIH. Près de 6% de nouveaux cas de séropositivité alors que les chiffres mondiaux sont à la baisse, voila le paradoxe belge en matière de SIDA ! Ces chiffres sont effrayants pour notre pays. Clairement, la Belgique est un mauvais élève en termes de lutte contre le SIDA et de prévention de cette maladie! La prévention existe, certes, mais elle ne porte pas ses fruits puisque les chiffres partent à la hausse depuis quelques années. C'est abérrant, le nombre de nouveaux cas de SIDA en 2009 est plus élevé que ce même nombre 20 ans plus tôt en plein pic de l'épidémie mondiale. Le Belge est-il incapable se rendre compte de la dangerosité du virus HIV, de ses conséquences médicales et sociales (ndlr il reste hélas une forte discrimination à l'encontre des séropositifs) ? Je crains fort qu'il faille répondre par l'affirmative à cette question. Selon la Plateforme Prévention SIDA, on peut pointer des publics à risques les hommes homosexuels et bisexuels - qui représentent 46% des nouveaux cas détectés - et les jeunes ! "C'est une croissance qui ne peut qu'inquiéter, car elle montre qu'on ne se protège pas correctement dans ces groupes"(1) explique Thierry Martin, Directeur de la Plateforme Prévention SIDA dans Le Soir d'aujourd'hui. "Nous devons manifestement intensifier notre action de sensibilisation vers ces publics" ajoute-t-il.

Les comportements face au SIDA sont réellement effrayants dans notre pays. Ainsi, par exemple, une enquète menée en 2009 à la demande de la Communauté Française montrait que 40% des garçons et 60% des filles de moins de 25 ans ne se sont pas protégés lors de leur dernier rapport sexuel(2)... Effarant autant que stupide ! Une autre réalité effrayante dans notre pays, le nombre plus qu'inquiétant de séropositifs qui s'ignorent : "30 à 40% des patients ignorent encore qu'ils sont infectés !"(3) confirme le Professeur Nathan Clumeck, du Département des Maladies Infectieuses de l'Hôpital Saint-Pierre de Bruxelles. Chiffre confirmé par Thierry Martin qui avance que "Une personne séropositive sur trois ignore encore son statut"(4) ! Je ne parviens pas à appréhender le dilettantisme avec lequel les Belges font face au SIDA. Comment est-il possible aujourd'hui, alors que l'on sait le danger du SIDA depuis près de 30 ans, que des jeunes de moins de 25 ans aient des rapports sexuels non-protégés et/ou non-sûrs ? Ils sont de la génération SIDA, ils en entendent parler depuis qu'ils sont nés mais parviennent encore à en faire fi et à prendre des risques incensés. Le SIDA est, pour eux j'ai l'impression, une sorte de roulette russe avec trois issues possibles : aucune incidence, un bébé ou le VIH ! Ils semblent croire en leur bonne étoile qui leur permettra de passer à chaque fois au travers des mailles du filet mais cette étoile pâlit, chiffres à l'appui, d'années en années. Un jour ou l'autre, dans le meilleur des cas ils se retrouveront avec un mioche, pas forcément désiré, sur les bras (et oui on peut aussi "attraper" un bébé en ne se protégeant pas !); dans le pire des cas ils grossiront les statistiques du nombre de séropositifs en Belgique !

Le plus grand allié du VIH c'est la banalisation ! Aujourd'hui force est de constater que les campagnes de prévention ne portent plus leurs fruits. J'ai même entendu récemment, lors d'une émission de télé, une adolescente qui pensait qu'on pouvait aujourd'hui guérir du SIDA. On peut soigner le SIDA, le contrôler un tant soit peu, le canaliser mais on n'en guérit pas encore ! Je suis aussi convaincu que cette gamine est loin d'être un cas isolé, que d'autres personnes sont aussi persuadées que le SIDA est guérissale... Oui, grâce à la médecine et aux tri-thérapies on meurt nettement moins du SIDA qu'il y a quelques années, ce n'est pas pour autant une raison suffisante que pour se dire que le SIDA est une maladie banale, sans gravité, guéri. Les réelles avancées médicales ne sont, en aucune manière, une bénédiction des comportements à risque !

Les chiffres du SIDA en Belgique sont aussi effrayants qu'inadmissibles ! On ne peut pas tolérer que dans un pays dit "développé" comme la Belgique ces chiffres soient à la hausse. C'est de l'inconscience pure, de l'imbécilité. Les comportements doivent changer de façon drastique !

Mais plus que des chiffres effrayants, un fait bien réel et concret : ce matin, en Belgique, trois personnes se sont réveillées saines; elles se coucheront ce soir séropositives !

Pour conclure cette image qui est celle d'une ancienne campagne d'Act Up qui m'a toujours interpellée tant par la photo que par le texte.

actup.jpg

Le SIDA ne vous concerne par ? Homos ou hétéros, hommes ou femmes, ils pensaient que se passer de préservatif était un signe de confiance, maintenant ils savent que c'est le contraire. Seul le préservatif protège du SIDA (Act Up)


-----
(1) Combattu, le SIDA ralentit... un peu, par Frédéric Soumois, in Le Soir, 24 novembre 2010, p. 8
(2) SIDA : 1000 nouveau cas par an en Belgique, on Le Soir en ligne, 25 novembre 2009
(3) Nathan Clumek : "Dans le monde entier, on envisage un dépistage systématique", par Frédéric Soumois, in Le Soir, 24 novembre 2010, p. 8
(4) Le SIDA se banalise..., par F.L., in La Dernière Heure/Les Sports, 24 novembre 2010, p.17

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires