Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 13:49

Au vu des enjeux de la campagne, le futur Président de la République française aura du pain sur la planche…

RF2007.jpgNous sommes à 25 jours du premier tour de l’élection présidentielle française qui aura donc lieu le 22 avril prochain. On le sait, ce sont désormais 12 candidats qui s’affronteront lors de ce premier tour. Parmi eux, trois sortent du lot pour le combat final du 6 mai : Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou… Selon les tendances que l’on nous sert à grands coups de sondages, JMLP ne devrait pas jouer les trouble-fêtes cette fois-ci… En tous cas si nos voisins n’ont pas la mémoire trop courte et qu’ils n’oublient pas de se rendre aux urnes le 22 avril plutôt que d’aller à la pêche ou à la campagne… Pour participer au scrutin, il faut s’inscrire sur les listes électorales car le vote n’est pas obligatoire dans l’Hexagone. Il faut… c’est plutôt il fallait que je devrais écrire car la date limite d’inscriptions sur les listes électorales était fixée au 31 décembre 2006. Reste donc à espérer que les Français n’auront pas oublié de satisfaire à cette démarche administrative…

Récupération de l’électorat du FN et enjeux

La campagne électorale débutera donc officiellement le 9 avril prochain pour prendre fin onze jours plus tard. Bien sûr aucun des candidats n’a attendu pour commencer sa course à l’élection… C’est que les enjeux du scrutin seront importants ! Le Président de la République est le personnage central de la politique française ; il dispose d’un champ d’action vaste tant au niveau national qu’international… Le quinquennat écoulé à démontrer que les principales sources d’inquiétude du peuple français sont la sécurité, la gestion de l’immigration et le niveau de leur pouvoir d’achat en priorité. Des terrains de jeux plutôt propices au FN mais sur lesquels Sarkozy s’est beaucoup investi lui-aussi… L’ancien Maire de Neuilly parviendra-t-il à détourner du FN une grande frange de son électorat de 2002 ? Je pense que oui car il a pas mal puisé dans les thèmes de prédilection de JMLP !

A gauche, on se recadre un peu aussi sur le sentiment d’appartenance nationale Ségolène Royal remettant à l’avant de son programme le drapeau bleu/blanc/rouge et La Marseillaise en tant que symboles de «la nation dont on doit être fier et non pas de nationalisme d’extrême droite !»… Ben oui, faut pas oublier non plus que dans l’électorat de l’afFront National il y a aussi une belle couche d’anciens électeurs de gauche… Reste Bayrou mais celui-ci pourrait aussi récupérer une part de l’électorat frontiste, c’est en tout cas ce qu’explique un ancien cadre du FN au journal Le Monde : «Ceux qui veulent à tout prix faire battre Sarkozy n'excluent pas aujourd'hui de voter Bayrou au premier tour. […]Pour ces électeurs, il n'est en effet pas question de donner leur voix à Nicolas Sarkozy, l'homme qui finance les mosquées, a abrogé la double peine et s'est montré favorable au vote des immigrés dans les élections locales» (1)

La récupération de ceux qui ont voté pour JMLP en 2002 est donc l’un des enjeux capitaux des trois candidats favoris… Ils s’y sont attelés avec ardeur tous les trois mais lequel aura su convaincre la plus grande frange ?

Mais par delà cette récupération il convient de mettre en avant quelques enjeux auquel le futur Président de la République devra faire face. A commencer par la position de la France par rapport à l’Union Européenne – pour rappel la France est le seul pays, avec les Pays-Bas, à avoir rejeté le projet de Constitution européenne - et aussi son décrochage économique au sein de la zone euro. Au niveau national, le financement des services publiques et de la protection sociale restent deux chantiers monumentaux auxquels le Président entrant en fonction ne pourra pas se soustraire. Il y a aussi l’hémorragie de la dette publique qu’il faudra juguler ; depuis 1980, elle est passée de 20 à 67% du Produit Intérieur Brut (PIB) ! Cette dette publique équivaut donc aujourd’hui au deux tiers des ressources produites sur le territoire français… en chiffre, cela dépasse les 100 milliards d’euros, soit quatre fois le budget annuel de l’Etat français !!!

A ces enjeux de taille, il convient encore d’ajouter des domaines récurrents mais ô combien importants comme le positionnement extra-européen de la France, le commerce international et la lutte pour l’environnement… Enfin la France, à l’image de bien des nations, est soumise au manque de confiance et d’intérêt des jeunes pour la chose politique. Il me semble que l’un des combats auquel le futur Président devra aussi faire face est celui de la relance politique auprès de la population des 18-35 ans ! Parvenir à ré-intéresser cette couche qui constituera le cœur de cible politique dans les années à venir est une gageure de taille. Aujourd’hui, beaucoup de ces jeunes, en France comme ailleurs, trouvent la politique sinistre, verrouillée, démagogue, dépassée et donc sans intérêt…

Assurément, celui qui prendra les clés de l’Elysée le 17 mai prochain doit être prêt à se retrousser les manches !

Quelques sites pour suivre l’élection présidentielle française sur le net :

- Présidentielles-2007
- Objectif présidentielle 2007
- France 2, élections présidentielles
- Les Présidentielles

----
(1) «L’extrême droite craint un vote utile en faveur de l’UDF» par Christiane Chombeau, in Le Monde du 14 mars 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires