Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 09:14

Les Républicains ont remporté les élections de Midterm, ils doivent maintenant commencer à se chercher un leader pour la présidentielle de 2012...

2012.jpgComme on le pressentait, Barack Obama a subit un revers électoral important lors de ces élections de Midterm. Si les Démocrates conservent la majorité au Sénat, il n'en va pas de même à la Chambre des Représentants où les Républicains ont repris une petite soixantaine (ndlr les chiffres doivent encore être affinés à l'heure présente) de sièges aux Démocrates inversant ainsi la majorité... Clairement, ce revers va compliquer la politique de Barack Obama qui aura bien difficile, jusqu'au terme de son mandat, de faire passer lois et réformes. Obama a déja pris contact avec John Boehmer, le nouveau Président Républicain de la Chambre des Représentans qui succèdera à la Démocrate Nancy Pelosi, afin de lui signifier qu'il entendait trouver un terrain d'entente pour travailler concrètement et correctement jusqu'en 2012. Mais il semble clair que, désormais, Barack Obama va avancer en terrain miné et je doute, dans l'optique de la présidentielle de 2012 (P2012) que les Républicains s'autorisent la moindre concession. Comme je le mentionnais voici quelques jours, l'histoire politique américaine nous enseigne que, très souvent, lorsque les élections de mi-mandat dégagent un hiatus entre le pouvoir présidentiel et le pouvoir législatif, le parti du Président n'a pas conservé la Maison-Blanche lors du scrutin présidentiel suivant (lire à ce propos Un paradoxe américain)... Si l'histoire se répète, Obama pourrait donc devoir laisser la présidence des Etats-Unis à un Républicain en novembre 2012 !

Nous avions déja sacrifié à l'exercice pour les scrutins de 2004 et de 2008 mais l'élection du Président des Etats-Unis a des retombées sur la planète entière. Il apparait opportun, dès lors, de s'attarder sur les forces vives en présence. Si Barack Obama sera, logiquement, le candidat du Parti Démocrate, désormais, les Républicains ont le vent en poupe, ils doivent juste se trouver un candidat fédérateurqui les ramènera à la Maison-Blanche dans deux ans. Qui sont donc les candidats possibles (plausibles) du Great Old Party pour le rendez-vous capital de 2012 ?

Avant de nous attarder sur le nom des potentiels futurs opposants d'Obama, il convient de rappeler que la Constitution Américain prévoit qu'il faille satisfaire à quatre conditions pour briguer la candidature à la présidence des Etats-Unis :
1° être âgé de plus de 35 ans au jour de l'élection;
2° être citoyen des Etats-Unis à la naissance;
3° avoir résidé aux Etats-Unis pendant, au moins, quatorze années avant l'élection;
4° ne pas se présenter à un troisième élection présidentielle.

On peut donc déja, sur base de ces conditions constitutionnelles, éliminer Arnold Schwarzenegger, Gouverneur Républicain sortant de californie(1) qui, après sept années à la tête de la Californie, se retrouve sans implication politique directe. Mais remplir ces conditions n'est que la première marche de l'escalier politique qui mène à la présidence... Tout qui remplit ces conditions devra obtenir l'aval de son parti pour devenir candidat potentiel à la présidence, il devra ensuite rentrer une déclaration de candidature dans chacun des états avant de se présenter aux élections primaires qui permettront à chaque parti de définir son ticket final (candidat à la Présidence + candidat à la Vice-Présidence) pour l'élection.

Les candidats potentiels du Parti Républicain
(par ordre alphabétique)


Haley Barbour : né en 1947, Gouverneur du Mississippi depuis 2004, il travailla dans l'Administration Reagan avant d'être un pion important de la campagne de George Bush Jr en 2000. Sa gestion de la catastrophe du passage de l'ouragan Katrina, qui dévasta notamment la ville de Biloxi en 2005, lui apporta une réelle popularité dans le Mississipi et dans les états alentours. Cette popularité permit sa réélection au poste de Gouverneur du Mississippi en 2007, il fut alors  le premier Gouverneur réélu de cet état depuis 130 ans...

Jeb Bush : né en 1953, ancien Gouverneur de Floride, fils et frère des deux anciens Présidents Bush. Républicain modéré, favorable à la taxation de l'industrie et des affaires plutôt qu'à la taxation du peuple. Pro-avortement et pro-peine de mort, il avait été pressenti pour l'investiture républicaine en 2008 mais avait lui-même rejetté l'idée... Il pourrait être davantage tenté en 2012.

Mitch Daniels : né en 1949, Gouverneur de l'Indiana depuis 2004. Ancien proche conseiller de Richard Lugar (à la Mairie d'Indianapolis d'abord, au Congrès ensuite), il travailla pour l'Administration Reagan avant de quitter la politique pour le privé. Il fut appelé en 2000 par Bush Jr pour occuper la fonction de Directeur du Budget national, un budget qu'il fit passer de 236 millions de dollars de boni à quelque 400 millions de dollars de perte en trois ans...

Jim DeMint : né en 1951, Sénateur de Caroline du Sud depuis 2005 après avoir siégé à la Chambre des Représentants pour ce même état. Religieux intégriste avoué, il milite notamment pour la prohibition de l'avortement mais aussi pour l'exclusion des homosexuels des services publics et contre la vie de couple hors mariage.

Rudy Giuliani : né en 1944, ancien Maire de New York. Il était en poste lors des attentats du 11 septembre 2001 et sa gestion de la catasrophe lui valut un grand soutien populaire. Il était déja candidat à l'investiture en 2008, il pensait même en être le grand favori mais du s'effacer lors des primaires devant McCain. Cet échec lui reste en travers de la gorge...

Newt Gringrich : né en 1943, il est un peu en retrait depuis quelques années. Il fut Président de la Chambre des Représentant entre 1995 et 1999 et fut, à ce titre, le principal opposant à la politique de Bill Clinton.

Mike Huckabee : né en 1955, il fut Gouverneur de l'Arkansas entre 1996 et 2007. Il était déja candidat à l'investiture républicaine en 2008 mais avait été jugé trop conservateur à l'époque. Il défend les valeurs profondes de l'Amérique, celles que prônent également le Tea-Party. Pasteur de l'Eglise baptiste, il s'oppose notamment à l'avortement et au mariage homosexuel. Il milite pour le port d'armes. Face à la montée du Tea-Party, il pourrait être un candidat sérieux pour l'investiture républicaine cette fois...

Bobby Jindal : né en 1971,  Gouverneur de Louisiane. Il est le premier indo-américain à diriger un Etat américain. Il fut aussi, en 2005, l'un de plus jeune Représentant au Congrès. Conservateur, il se positionne contre l'avortement, pour la peine de mort et a déposé un amendement pour punir sévèrement tout qui se rendrait coupable de tout outrage au drapeau américain. Il fut longtemps pressenti comme co-listier de John McCain en 2008 mais du s'effacer devant Sarah Palin.

Gary E. Johnson : né en 1953, il a été Gouverneur du Nouveau-Mexique entre 1995 et 2003. Il est connu pour ses positions libertariennes mais défend aussi les valeurs morales conservatrices. Il est assez proche des idées du Tea-Party.

Sarah Palin : née en 1964, elle fut Gouverneur de l'Alaska jusqu'en juillet 2009. Elle s'est surtout fait connaitre en tant que co-listière de John McCain lors de la campagne présidentielle de 2008 où elle avait commis quelques bévues. Elle s'est, depuis, très rapprochée du Tea-Party jusqu'à en devenir un égérie. Elle est aussi à la base du Pink Elephant Movement(2) qui s'attache à la promotion des femmes au sein de l'appareil politique républicain. Ultra conservatrice, elle est capable de fédérer le Tea-Party et de le rattacher au panache républicain... Mais, après un Président noir, les Etats-Unis accepteraient-ils un Président qui serait... une Présidente ?

Georges Pataki : né en 1945, ancien Gouverneur de New York entre 1995 et 2007. Il était en poste lors des attentats du 11 septembre 2001 et fit face, avec Rudy Giuliani, ce qui lui conféra une grande aura populaire. Conservateur modéré, favorable à l'avortement et au mariage homosexuel, il était déja en lice pour l'investiture républicaine de 2008.

Ron Paul : né en 1935, ancien Représentant du Texas, c'est un Libertarien avoué. Républicain plutôt indépendant, il se présenta au scrutin présidentiel de 1988, contre le Démocrate Michael Dukakis et, surtout, contre le Républicain George Bush Sr... Il fut également candidat à l'investiture républicaine en 2008. Il se lancera encore dans la course en 2012 mais deux éléments joueront en sa défaveur, son âge (77 ans au jour de l'élection) et son fils Rand Paul qui vient d'être élu comme le premier Sénateur du Tea-Party pour les Républicains...

Rand Paul : né en 1963, fils du précédent, il vient de remporter le siège de Sénateur du Kentucky. Membre du Tea-Party, il est ultra-conservateur, il a pulvérisé son adversaire démocrate lors de l'élection de mi-mandat, hier. Il milite pour une diminution (voire une suppression) des taxes qui financent les services publics mais aussi pour une diminution du poids de l'état. Peut-être encore un peu tendre mais il risque fort de fédérer la frange la plus conservatrice du Parti Républicain ainsi que tous les fidèles du Tea-Party...

Tim Pawlenty : né en 1960, Gouverneur sortant du Minnesota, il ne s'est pas représenté hier après deux mandats. T-Paw comme on le surnomme est l'exemple même de l'American Dream réussi. Issu d'un milieu pauvre, orphelin de mère, il s'est élevé jusqu'au plus hautes sphères politique nationale. Conservateur modéré, il est favorable à l'avortement mais réclame l'imposition d'un délai de réflexion de 24h00, au moins, entre la décision et la réalisation de l'avortement. Il semble faire de l'élection de 2012 sa priorité absolue pour les deux années à venir...

David Petraeus : né en 1952, actuel Général de l'Armée américaine. Chef des troupes de l'OTAN en Afghanistan depuis juin dernier, il a été nommé par Barack Obama. Beaucoup voient en lui un candidat de choix pour les Républicains en 2012... Une sorte d'Eisenhower à la sauce actuelle !

Mike Pence : né en 1959, il est Représentant au Congrès pour l'Indiana. Opposé à la fermeture de Guantanamo, il est partisan des libertés civiques et de la diminution des taxes. Conservateur chrétien, il défend les valeurs d'une amérique traditionnaliste et milite pour une réforme profonde des lois d'immigration qu'il souhaite plus dures.

Mitt Romney : né en 1947, ancien Gouverneur du Massachussetts entre 1997 et 2003, il faut aussi candidat à l'investiture républicaine en 2008. Barré par Ted Kennedy, il n'a jamais pu se faire élire comme Représentant du Massachussetts et s'est rabattu avec bonheur sur le poste de Gouverneur. En 1992, il a sauvé les Jeux Olympiques de Salt Lake City d'un désastre financier en reprenant les rènes du Comité organisateur. Mormon, il est profondément attaché à la ville du Lac Salé, capitale de l'Eglise Mormone, ce qui influa sa décision de se lancer dans le sauvetage des J.O.

Rick Santorum : né en 1958, ancien Sénateur de Pennsylvanie. Il fut, en 1990, à l'âge de 32 ans, l'un des plus jeune Représentant jamais élu. Membre de la Famille, un groupe intégriste chrétien fondé à Seattle, il défend des valeurs ultra-conservatrices en matière de famille, de mariage et d'avortement. Il est aussi homophobe avoué classant les homosexuels sur le même pied d'égalité que les pédophiles et les zoophiles.

John Thune : né en 1961, Sénateur  du Dakota du Sud depuis 2005. Plutôt libéral en matière d'économie, il se montre très conservateur pour tout ce qui touche au social et à la famille. Il fut membre de l'Administration Reagan à la fin du second mandat de celui-ci avant de joueur sa carte personnel à la Chambre des Représentant d'abord (1996 -2000) et au Sénat ensuite (depuis 2005). Il connait parfaitement le fonctionnement de toutes les institutions politiques de pointe du  pays.

Il ne s'agit là que d'une première esquisse de candidats plausibles, certains noms disparaîtront probablement de la liste, d'autres viendront peut-être s'y ajouter. Il est bien sûr trop tôt pour dégager des certitudes mais de ces dix-neuf candidats à l'investiture républicaine certains se dégagent. Clairement, le Great Old Party se cherche un candidat qui véhiculera des valeurs conservatrices mais peut-être pas trop intégristes. Sarah Palin, Mitt Romney et Mike Huckabee se positionnent en fers de lance mais derrière eux quelques outsiders peuvent jouer gagnant comme Tim Pawlenty, Bobby Jindal, Rand Paul ou Jeb Bush. Par contre, Santorum, Pence et deMint apparaissent comme trop intégristes que pour aller chercher les voix des électeurs centristes qui balancent entre Républicains et Démocrates. Il se chuchote aussi que le milliardaire Donald Trump pourrait entrer dans la danse...

 

------

(1) Schwarzenegger vient de céder son poste au Démocrate Jerry Brown qui réussit l'exploit de redevenir Gouverneur de Californie 35 ans après avoir occupé le poste pour la première fois; Brown avait déja été Gouverneur de Californie entre 1975 et 1981 avant de devenir, notamment, Maire d'Oakland et Procureur Général de californie.
(2) Mouvement de l'Eléphant Rose, l'éléphant étant le symbole du Parti Républicain

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Julien Lemoine 07/11/2010 18:28


Bonne idée cette revue des troupes. Les Républicains doivent s'y prendre tôt s'il veulent reprendre le pouvoir en 2012. Pour moi Palin ne sera pas la candidate car comme tu le dis, les Américains
ne voudront pas deux fois de suite d'un président qui ne soit pas un homme blanc ! Je penche plutôt pour Mitt Romney qui a déja une grande expérience de la politique.


Olivier Moch 30/01/2011 12:08



Mitt Romney fait aussi partie de mes favoris pour l'investiture républicaine... Mais d'autres candidats surgiront encore du diable-vauvert d'ici les primaires et les caucus