Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 15:45

Oui, il fallait conscientiser l’opinion publique sur le danger du séparatisme... La RTBF a fait le bon choix avec sa fiction électrochoc !

 

rtbf.jpgElle en a fait couler de la salive et de l’encre cette émission de la RTBF ! Mon dieu, les gens ont été choqués, mon dieu le politique est furibard… Mon dieu que je suis ravi que la RTBF ait osé sortir du carcan policé qui est le sien trop soumise au pouvoir public qu’elle est usuellement. Je ne comprends pas le tollé que ce programme de grande qualité a provoqué. Beaucoup reprochent à la RTBF de ne pas avoir précisé qu’il s’agissait d’une fiction. C’est totalement faux ! Au moment où l’antenne s’interrompt sur l’émission «normale» de Defossé pour laisser la place au vrai faux-journal, un pavé informatif apparaît plein écran et avertit : «Et si ce n’était pas une fiction ?»… C’est clair, la RTBF informe ses téléspectateurs qu’il s’agit bien là d’une fiction. Une multitude de personnes a réagi en affirmant qu’ils ne l’avaient pas vu parce qu’ils avaient pris le programme en cours. Donc ce que cette foule critique, c’est le fait qu’elle zappe d’une chaîne à l’autre et se prive volontairement, par ce geste, d’une partie des programmes. La RTBF n’est pas responsable de la fièvre zappeuse des téléspectateurs !

La RTBF a donc travaillé sur une fiction qui pourrait bien être réalité un jour prochain. Le problème est réel la Flandre, sa représentation politique en tous cas, aimerait l’indépendance et le jour où elle parviendra à l’obtenir, de Belgique en tant que telle il n’y aura plus. Ce n’est pas dans mille ans ou dans cent ans, non cela est à prévoir dans 20 à 30 ans au maximum, c’est à dire demain… Les jours de la Belgique sont-ils donc réellement comptés ? Oui, si le monde politique n’est pas plus efficace dans le dossier du séparatisme ! Car il est aussi là le problème, l’image que renvoie le monde politique de ce dossier brûlant est celle de son incapacité à y faire face ! La RTBF, par son émission de mercredi dernier, à jeter un brûlot aux yeux du grand public ; elle l’a fait de façon choquante mais c’est aujourd’hui, dans un monde de l’image et de la niaiserie télévisuelle, la seule manière efficace de se faire entendre et d’attirer l’attention du grand public sur un problème grave. Les politiques sont furibards et hurlent de concert au scandale… Ce qui les dérange surtout est que la RTBF ait réussi là où ils sont incapables de communiquer du concret au grand public ! L’émission de la RTBF étale l’incompétence politique en la matière ; pour ça aussi il convient de saluer ceux qui sont à l’origine du programme !

Tout parti confondu ont a entendu que la RTBF avait pris ses téléspectateurs en otages, qu’elle avait présenté une émission au goût douteux et qu’elle avait berné l’opinion du public… Bref qu’elle avait manipulé la Belgique ! Parce que le monde politique peut se permettre de donner des leçons dans ce domaine lui qui ne manipule jamais l’opinion publique. Immo-Congo, l’AWIPH, la Carolorégienne, l’ICDI, et cetera… pour n’évoquer que les plus récentes ne sont pas des manipulations du public par le politique ? C’est bien plus scandaleux que l’émission de la RTBF. Puis il y a l’Association des Journalistes Professionnels qui s’est indignée aussi arguant d’une «décrédibilisation» de l’information. Ici j’ai juste envie de revenir au pavé préalable qui informe le téléspectateur qu’il s’agit d’une fiction et non pas de vraie information. A nouveau, la RTBF ne peut être tenue responsable maladie du zapping des téléspectateurs !

Restent les téléspectateurs justement ! Plus de 80% d’entre eux sont tombés dans le piège et ont cru à l’éclatement de la Belgique suite à l’indépendance de la Flandre proclamée par le Parlement flamand… Beaucoup sont descendus dans la rue avec leur drapeau belge suite à l’émotion qu’ils ont ressentie à l’annonce de la scission belge. Que peut-on en déduire ? Deux choses : premièrement que les Wallons – et je suis convaincu qu’une grande part des Flamands aussi - sont attachés à la Belgique ; deuxièmement que le téléspectateur est manipulable à souhait ! Car à la vision de reportage, et même si l’on écarte la pavé d’avertissement du début et le bandeau «Ceci est une fiction» qui est apparu à l’écran au bout de vingt minutes d’émission, laissait transparaître plusieurs indices de la fausseté du sujet développé. Ainsi, rapidement on annonce la fuite du Roi et de la famille royale, Albert II se proclamant, selon le journaliste, dans l’impossibilité de régner. Effectivement, dans le cas d’un séparatisme, le Roi se trouverait probablement dans cette situation mais je ne pense pas que sa fuite serait effective en une vingtaine de minutes. Je pense que le palais royal attendrait davantage de temps afin d’avoir plus d’informations concrètes… Et puis, dès l’annonce de l’indépendance de la Flandre, tout est coupé en deux immédiatement. Les bus francophones ne peuvent plus circuler sur le territoire néerlandophone, les voitures de police flamandes sont adaptées aux nouvelles couleurs nationales… tout est quasiment prêt pour faire fonctionner l’état flamand dans l’immédiat. Nous savons par empirisme et grâce aux images de la télévision que pour faire plusieurs nations hors d’une seule il faut bien du temps ; l’ex-Yougoslavie, l’ex-Tchécoslovaquie ou l’ex-URSS sont là pour confirmer que l’éclatement d’un pays se fait dans la durée et pas du jour au lendemain ! Malgré cela des milliers de personnes ont pris pour argent comptant la fausse information diffusée dans la fiction ertébéenne. Déjà en 1938, Orson Welles avait dupé 6 millions de personnes avec son adaptation de «La Guerre des Mondes» en radio. Mais à l’époque, les médias audiovisuels n’en étaient qu’à leurs balbutiements et la mystification était compréhensible. Elle l’est moins aujourd’hui… à moins que les téléspectateurs ne soient réellement prêts à avaler tout ce qui est dit dans les médias. C’est apparemment le cas ! De l’attaché d’ambassade au chômeur, ils ont été nombreux à croire à ce qu’on leur a dit dans le poste… Les médias sont le 4è pouvoir a-t-on coutume de dire, ce n’est vrai que parce que la masse est totalement disposée à se laisser manipuler par les médias !

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires