Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 19:37

A quelques semaines du scrutin présidentiel américain, il est intéressant de voir qui soutient chacun des deux candidats principaux.

obamavsromney.jpgC’est donc dans 46 jours que les Américains choisiront leur futur Président. Plusieurs signaux semblent au vert pour Barack Obama : les sondages globaux sont (légèrement) en sa faveur mais selon l’université de Quinnipiac (Connecticut), il serait largement en tête dans les trois états-clés que sont la Virginie, le Wisconsin et le Colorado ; Romney accumule les maladresses dans des repas de levée de fonds et Bill Clinton, le Président le plus apprécié par la population américaine ces trente dernières années, a assuré le Président sortant de tout sons soutien. Mais l’histoire présidentielle américaine nous enseigne qu’un retournement de situation n’est pas impossible. Les sondages donnent Obama vainqueur avec de deux à quatre points d’avance mais il convient de mâtiner cette image car il semble qu’à l’heure actuelle, un Américain en âge de voter sur quatre ne soit pas encore inscrits sur les registres électoraux. Traditionnellement, en outre, bon nombre d’inscrits ne se rendent pas aux urnes le jour du scrutin, à titre de comparaison, le taux de participation lors des dernières élections de Midterms, qui avaient vu la victoire des Républicains en novembre 2010, ne dépassait pas les 40%. L’abstentionnisme pourrait venir jouer les trouble-fêtes pour le candidat démocrate… Dans ce contexte, le soutien apporté par la société civile, les entreprises de pointe, les médias ou les groupes de pression aux candidats est capital, aux Etats-Unis probablement plus qu’ailleurs. Les hésitants et les non-inscrits pourraient franchir le pas en fonction du soutien à Romney ou à Obama d’un people ou d’une entreprise ou d’un groupe dont ils se sentent proches… Il est donc opportun de voir qui soutient qui à quelques semaines du scrutin. La liste qui suit est évidemment loin d’être exhaustive, elle tente de dégager quelques tendances par secteur.

1° Politique

On aurait pu penser que le soutien politique serait dyadique, les Démocrates soutenant Obama et les Républicains Romney, mais il n’en n’est rien. En effet, un groupe de dissidents républicains a décidé de soutenir le Président sortant estimant que Mitt Romney n’est pas représentatif des valeurs du GOP. Ces Républicains pour Obama sont emmenés par John Martin, ancien Directeur de Campagne de Mark Foley dans sa course pour le poste de Gouverneur du Connecticut. Evidemment, Mitt Romney dispose de soutiens de poids au sein du Parti Républicain, à commencer par George W. Bush, l’ancien Président s’est officiellement rangé derrière Romney en mai dernier, tout comme son père, George Bush Sr et les anciens Secrétaires d’Etats Henry Kissinger, Condoleeza Rice, George Schultz et James Baker. Les anciens Vice-Président Dan Quayle et Dick Chenney et le candidat malheureux à la présidence 2008 John McCain ou encore les candidats éphémères à l’investiture républicaine Michele Bachmann ou Jon Huntsman affichent leur soutient à Romney tout comme l’ex First-Lady Nancy Reagan. Par contre, Romney doit faire face à une défection de taille depuis hier, celle de Tim Pawlenty, qui fut un temps candidat à l’investiture mais qui s’était retiré pour finalement devenir co-Président de la campagne de Romney. Pawlenty se retrouve à la tête d’une grosse association de banquiers et de financiers, il abandonne donc le navire à quelques semaines du but…

Du côté d’Obama, on sait que Bill Clinton affiche son soutien total tout comme son épouse Hillary Rodham-Clinton, actuelle Secrétaire d’Etat. Jimmy Carter, également ancien Président Démocrate, et le Prix Nobel et candidat Malheureux de 2000, Al Gore, sont aussi derrière Obama.

Avantage: Mitt Romney qui dispose, en plus, du soutien de la majorité des Représentants à la Chambre.

2° International

L’Europe est plutôt pro-Obama, ainsi par exemple David Cameron, le Premier Ministre anglais ne cache pas ses sympathies envers Obama qu’il verrait bien reconduit à la Maison Blanche. L’Angleterre, de façon générale, n’oublie pas le commentaire négatif de Romney sur l’organisation des JO et prend plutôt le parti d’Obama. En France, l’UMP a déclaré, fin août, son soutien à Obama, le PS aussi, Hollande ayant même affirmé avoir des intérêts communs avec Obama. Quant à la population, elle continue majoritairement à préférer Obama même si l’on est loin des sondages de 2008 qui disaient que 81% des Français auraient voté pour Obama. Shimon Peres, le Président israélien pense qu’Obama est le meilleur rempart occidental contre la menace iranienne et continue de lui apporter son soutien.

Par contre, le Premier Ministre israélien, Benyamin Netanyahu est plutôt favorable à Mitt Romney qui peut aussi compter sur le soutien de Lech Walesa, l’ancien Président polonais. Mitt Romney a également reçu le soutien, plutôt surprenant, du Président Russe Vladimir Poutine

Avantage
: Barack Obama dont l’image en Europe est plus forte que celle de l’argentier Romney.

3° Médias

Les médias officiels et à plus grosses audiences et tirages se rangent derrière Obama ; Le New York Times, le Washington Post, le Chicago Tribune, le San Francisco Chronicle, The New Yorker, NBC ou le Los Angeles Times et même le magazine de mode Vogue font montre de leur soutien sans réserve à Barack Obama.

Avantage
: Barack Obama car quasiment tous les médias influents sont derrière lui

4° Industrie et économie

La tendance serait plutôt romneyiste dans ce domaine ! De grosses entreprises comme Exxon Mobile (pétrole), Chesapeake Energy (Pétrole), BP, Boeing (Aéronautique), AT&T (Télécommunications), Altria (tabac et alimentaire), Coca Cola ou encore les banques des groupes JP Morgan et Goldman-Sachs se rangent officiellement derrière Mitt Romney. De manière plus générale l’on peut dire que les secteurs de la banque/assurance, de l’énergie, du tabac et de la pharmacie rejoignent le camp républicain…

A contrario Apple, IBM et Microsoft se rangent du côté d’Obama tout comme Starbucks, Ben & Jerry’s, Google, Yahoo, Pfizer (Pharmacie), Sony, Dreamworks et le secteur de l’habillement... Bill Gates, l’ancien patron de Microsoft, le milliardaire Warren Buffet et Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, soutiennent aussi Barack Obama.

Avantage
: Ici, les soutiens s’équilibrent ! Les secteurs de l’énergie, des banques et l’industrie pharmaceutiques sont derrières Romney ; les nouvelles technologies, le secteur alimentaire et l’habillement sont avec le Président sortant.

5° Lobbies et groupe d’influence divers

Nous classerons ici les entités qui peuvent, par leur existence, exercer une certaine influence sur la population ou sur les autorités politiques.

Le plus puissants de tous les lobbies américains, la National Riffle Association (NRA) est, par tradition, du côté des Républicains. Elle ne dérogera pas à la règle en 2012. Le National Right to Life Comite, qui milite contre l’avortement, a évidemment rejoint le camp républicain. Les évangélistes se sont aussi rangés en masse derrière Romney car le candidat républicain véhicule des valeurs qui vont, pour la plupart, dans le sens des idéaux d’une religion encore très présente aux USA. Evidemment, toute la communauté mormone se range derrière Romney qui émarge à cette communauté.

Barack Obama a réussi à rallier quelques groupe d’influence dont le Fédération des Enseignants Américains et le Syndicat des Transporteurs ne sont pas les moindres. Sinon, on rangera dans l’escarcelle démocrate l’ANCA (Armenian National Committee of América) et la NOW (National Organization of Women) ou le très lourd le lobby anti-nucléaire. A noter que les universités de Californie (UCLA) et d’Harvard ont pris officiellement position pour Barack Obama.

Avantage
: John McCain, ne fut-ce que pour le soutien indéfectible de la NRA lorsque l’on sait l’attachement des Américains à la possession d’armes à feu !

6° Cinéma, chanson, télévision, sport, show business…

Aux Etats-Unis, les stars s’impliquent ouvertement en politique et ne cachent pas leur préférence. L’industrie du cinéma a toujours été étroitement liée à la politique américaine, elle est usuellement acquise en majorité au clan démocrate. Ce rendez-vous présidentiel ne dérogera pas à la règle. Les univers de la télévision et de la chanson sont plutôt équilibrés entre les deux candidats.


Les stars suivantes affichent leur soutien à Barack Obama :
Cinéma : George Clooney, Brad Pitt et Angelina Jolie, Eva Longoria, Matt Damon, Léonardo Di Caprio, Spike Lee, Tom Hanks, Steven Spielberg, George Lucas, Chris Rock, Robert de Niro, Halle Berry, Ben Affleck, Salma Hayek, Sarah Jessica Parker, Tim Robbins, Morgan Freeman, Hillary Duff, Scarlet Johansson, Billy Crystal…
Chanson : Madonna, Beyonce Joan Baez l’icône hippie, Bruce Springsteen, Jay-Z, Snoop Dog, Barbra Streisand, Mary J. Blige, BB King, …

Télévision
: Oprah Winfrey, la reine du talk-show, et Jerry Springer son pendant masculin…
Autres : Michael Jordan, le général Wesley Clark, Stephen King, Magic Johnson et le légendaire Willie Mays, icône du baseball, Muhamad Ali

Les stars suivantes préfèrent Mitt Romney :
Cinéma : David Lynch, Tom Selleck (Magnum), John Voigt, Chuck Norris, Robert Duvall, Russel Crow, Sylvester Stallone, John Voigt, Clint Eastwood… et la plantureuse Jenna Jameson, l’actrice X dont le surnom est Queen of Porno (pas sûr que ce soit un soutien précieux !).
Chanson : ZZ Top, Marilyn Manson, Gene Simmons, le bassiste de Kiss, Ted Nugent, Nicki Minaj…
Télévision: Jerry Bruckheimer, le producteur de série à succès comme Les Experts.
Autres : Jim Courrier, Cindy Crawford…

A
vantage
: même si dans les médias l’on évoque plus souvent les stars et les peoples comme étant derrière Barack Obama, je dirais plutôt, au vu des noms repris ci-dessus que les deux candidats rassemblent autant de beau monde du show-biz… Egalité !

En conclusion

L’on dira donc que les deux candidats à la présidentielle américaine de 2012 ont des soutiens différents mais autant la balance penchait dans le camp d’Obama lors du scrutin de 2008 contre John McCain, autant elle semble s’équilibrer cette année. Obama reçoit davantage d’appuis milieux internationaux et des médias américains tandis que Romney séduit les lobbies nationaux et le milieu politique intérieur… En 2008, Obama emportait largement les milieux peoples alors que McCain avait pour lui le secteur économique et industriel ; en 2012 ces deux milieux opposés s’équilibrent, on trouve du beau monde des deux côtés…


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires