Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 13:12

Si l’Election Day aura lieu le 6 novembre 2012, le marathon présidentiel à d’ores et déjà débuté aux Etats-Unis… A un an des élections, explication d’un mode de scrutin pas vraiment simple !

2012-copie-1.jpgMême si cela remonte à onze ans déjà, nous avons tous encore en mémoire le scénario surréaliste des élections présidentielles américaines de 2000 lorsque plusieurs recomptages des votes ont été nécessaires pour départager les deux candidats et offrir le fauteuil de Président à George W. Bush… Et pourtant, il est désormais vérifié que W. n’avait pas obtenu le plus de suffrages populaires ! Bush avait récolté 47,82% des voix sur son nom, Gore avait lui obtenu 48,62% des suffrages ; ce dernier n’aurait-il donc pas du être Président ? Oui, mais aux Etats-Unis, le Président n’est pas élu au suffrage direct mais bien indirectement par le biais de ce que l’on appelle les Grands Electeurs, ou Electors en anglais dans le texte. En gagnant les états les plus peuplés, Bush avait rallié à lui quelque 271 Grands Electeurs pour 266 à Gore ! Le Président des Etats-Unis est donc élu au suffrage indirect. Pour certains, ce mode de scrutin n’est pas le plus démocratique pour d’autres, au contraire, il forge le débat constitutionnel et donc développe cette même démocratie. Une chose est sûre, ce mode électoral n’est pas le plus simple !

Pour devenir Président, les candidats doivent se livrer à un réel marathon et disposer d’une cagnotte financière assez importante. Cet argent peut émaner des avoirs personnels des candidats ou provenir de donations particulières ou de sociétés et associations diverses. La collecte d’argent est donc une étape importante pour chaque candidat qui doit revêtir ses plus beaux atours pour déjà séduire d’éventuels financiers avant de séduire l’électeur… Pour engranger des espèces sonnantes et trébuchantes, certains organisent des soirées ou des soupers dont le droit d’inscription est élevé mais l’investissement initial du candidat est souvent rentable… Avant la campagne électorale, chaque parti doit, évidemment, déterminer son candidat. On réduit le combat entre Démocrates et Républicains car ces deux partis sont les deux ogres de la politique américaine mais il existe d’autres formations politiques qui présentent des candidats… Ceux-ci ne récoltent cependant quasiment rien du tout !

Caucus et Primaires

Dans le cas du parti qui dispose du Président sortant, si celui-ci se représente (ndlr un Président ne peut prester que deux mandats de quatre ans aux Etats-Unis), le choix du candidat est tôt fait, C’est le cas, pour 2012, du Parti Démocrate(1). Sinon, le choix du candidat présidentiable se fait lors des élections dites primaires ou lors de caucus. Chaque parti est libre de choisir d’utiliser l’un ou l’autre système pour le choix de son candidat.

Dans le cas des élections primaires, dans chaque état concerné, les partis disposent de Délégués qui ont été élus par la population. Lors de la Convention du Parti, les Délégués désignent le candidat de leur parti sur base d’un choix posé, par scrutin, par les militants du parti. Dans l’option du caucus, le choix passe alors par les niveaux des districts et des comtés avant de passer par les Délégués de l’Etat. Primaires et caucus débutent dès le mois de janvier de l’année électorale pour s’achever en à l’été par la proclamation officielle du candidat lors du congrès de chaque parti, même si bien souvent le nom de ces candidats est connu bien avant... Le premier Caucus aura lieu le 3 janvier 2012 dans l'Iowa; la première primaire se déroulera sept jours plus tard dans le New Hampshire (Calendrier complet des primaires et des caucus 2012).

Les Grands Electeurs

Lorsque les partis ont désigné leur candidat, la bataille électorale peut débuter. Elle démarre traditionnellement le premier mardi qui suit le Labour Day(2). La campagne est importante car chaque candidat doit présenter un programme et le défendre. Débats télévisés, meetings, soirées de bienfaisance… tout est bon pour séduire l’électeur. Et pourtant, l’électeur ne votera pas directement pour un des deux candidats ! Il devra, dans chaque état, voter pour le candidat de son choix et pour désigner les Grands Electeurs. Le nombre de ceux-ci est fonction de l’importance de la population de l’état. En fait le nombre des Grands Electeurs(3) est égal au nombre de des Représentant au Congrès et au Sénateurs dont dispose l’état. Le nombre de voix de chaque candidat est comptabilisé et tous les Grands Electeurs apportent leur soutient au candidat qui a récolté le plus de voix. Ainsi, un candidat remporte ou perd totalement un état ! Le nombre de Grands Electeurs conquis par chaque candidat est additionné et celui qui en obtient la majorité remporte l’élection. Le pays compte 538 Grands Electeurs, le candidat qui en obtient 270 (soit la moitié + 1) devient Président des Etats-Unis. On comprend dès lors l’intérêt de remporter l’enjeu dans les états les plus peuplés comme la Californie(4), le Texas, la Floride ou New York… Ces quatre états offrant ensemble 144 Grands Electeurs, plus de 50% des besoins pour devenir Président.

Imaginons maintenant, une égalité parfaite ; chaque candidat collationne 269 Grands Electeurs. Dans ce cas, c’est la Chambre des Représentants qui désigne le Président des Etats-Unis. En fonction du résultat des dernières élections législatives la Chambre est soit à majorité républicaine, soit à majorité démocrate. Après les Midterms de 2010, ce sont les Républicains qui sont majoritaires dans cette instance. En cas d’égalité de Grands Electeurs, la majorité en place désigne le Candidat de son parti comme Président d’où l’importance des élections de Midterm. Afin d’éviter ce choix des plus arbitraires, un comptage exact des votes de l’électeur est donc indispensable ce qui explique aussi les divers recomptages de 2000…

Un exemple concret !

Afin d’éclaircir, si besoin en est, ce système, prenons un exemple concret. Imaginons encore que John Smith soit le candidat du Parti Démocrate et que William McAdam soit désigné comme le candidat des Républicains. Le jour des élections, en Alabama, Smith récolte 53% des voix et McAdam 47%. L’Alabama compte 9 Grands Electeurs qui sont donc totalement acquis à Smith. Il mène donc, si l’on peut dire, par 9à 0… En Caroline du Nord, Smith fait 38% des Voix, McAdam 45%, le solde étant réparti sur les candidats des petits partis en lice. McAdam remporte cet état qui compte 14 Grands Electeurs ; le score est donc désormais de 9 à 14 pour McAdam… La Californie et ses 55 Grands Electeurs sont remportés par McAdam qui y prend 52% des voix… Nous voilà donc au score de 9 à 68 en faveur du candidat Républicain ! Mais, originaire de New York, Smith remporte aisément cet état et rafle donc ses 33 Grands Electeurs… Score actuel : 42 à 68, l’écart se réduit mais McAdam reste le mieux mis. Et ainsi de suite pour le total des 50 états. Lorsque le dépouillement est complet, on imagine que le résultat est de 265 Grands Electeurs pour Smith et de 273 pour McAdam. Soit Smith reconnait sa défaite et McAdam est désigné Président des Etats-Unis ; il prêtera alors serment en janvier suivant ; soit Smith demande un recomptage des votes populaires d’un ou plusieurs états (qu’il a perdu évidemment) car il pense qu’une erreur a pu y être commise. Imaginons la Géorgie, par exemple, et effectivement, au recomptage des votes de cet état, on s’aperçoit que c’est bien Smith qui a remporté la Géorgie et donc ses 13 Grands Electeurs… Alors, on retranche 13 Grands Electeurs à McAdam et on les ajoute à Smith pour un score qui passe donc à 278 à 260 en faveur de Smith. Chaque candidat peut exiger un recomptage dans un état autant de fois qu’il le souhaite… Et cela peut durer un temps certain ! La victoire est acquise aussitôt qu’un des deux candidats reconnaît sa défaite !

Voilà une tentative d’explication vulgarisée d’un système électoral assez complexe où le candidat qui remporte, au niveau national, le plus grand nombre de voix ne sera pas forcément le vainqueur… Le plus important étant donc de séduire les quelques états les plus peuplés plutôt que l’ensemble du pays !

------
(1) même s’il est à noter que Randall Terry a annoncé qu’il serait candidat aux primaires démocrates

(2) Le Labour Day tombe le 1er lundi de septembre…
(3) Grands Electeurs 2012 par état et par ordre d’importance :
Californie 55, Texas 34, New York 31, Floride 27, Pennsylvanie 21, Illinois 21, Ohio 20, Michigan 17, New Jersey 15, Caroline du Nord 15, Georgie 15, Virginie 13, Massachusetts 12, Indiana 11, Tennessee 11, Washington 11, Missouri 11, Arizona 10, Maryland 10, Minnesota 10, Wisconsin 10, Alabama 9, Louisiane 9, Colorado 9, Caroline du Sud 8, Kentucky 8, Iowa 7, Connecticut 7, Oklahoma 7, Oregon 7, Kansas 6, Arkansas 6, Mississippi 6, Nebraska 5, Nevada 5, Nouveau Mexique 5, Utah 5, West Virginia 5, New Hampshire 4, Maine 4, Hawaii 4, Idaho 4, Rhode Island 4, Alaska 3, Dakota du Sud 3, Vermont 3, Delaware 3, Dakota du Nord 3, Wyoming 3, Washington D.C 3, Montana 3
(4) A elle seule, la Californie offre 55 Grands Electeurs soit 20% du total utile pour être élu !

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires