Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 10:17

La pharmacie américaine accessible H24 a, en effet, décidé que la vente de cigarettes ne cadrait pas avec l'image de santé que l'on associe à une pharmacie...

cvs.jpgCela semble inimaginable chez nous mais aux Etats-Unis, il est possible d'acheter ses cigarettes en pharmacie. Fondée en 1963, sur la côte est américaine, CVS Pharmacy a connu un fort développement dans les années '70 et '80 pour disposer, désormais, de 7600 officines à travers le pays qui emploient plus de 80.000 personnes. CVS est la plus grande chaine de pharmacie du pays, elle présente un chiffre d'affaire de 123 milliards de dollars (chiffre 2009) et est cotée à Wall Street. Bref, il s'agit d'un mastodonte de l'économie US ! Depuis sa création, CVS vend parmi les médicaments et autres produits d'hygiène des cigarettes, cela ne choque personne, c'est dans les habitudes américaines même si la vente de cigarettes en pharmacie ne représente que 3,6% des ventes totales de tabac aux Etats-Unis(1). En 2007, les dirigeants de CVS envisageaient déjà la fin de la vente de cigarettes mais n'ont pas franchi le cap car une étude de l'époque montrait que cela ne changerait pas les habitudes de fumeurs américains. Trois ans plus tard, parce que la vente de tabac va à l'encontre de la santé, l'Association Américaine de Pharmacie avait demandé à tous les pharmaciens de cesser la vente de tout produit dérivé du tabac. CVS a alors reconsidéré la question et s'est interrogé sur les pistes possible pour pallier au manque à gagner car, pour la chaine, la vente de cigarette représente 1,63% du chiffre d'affaires annuel, soit quand même quelque deux milliards de dollars... Et pour compenser cette perte, CVS compte développer des partenariats avec divers hôpitaux, médecins généralistes et autres centres de soins; des partenariats qui leur permettrait de fournir davantage de médicaments. Les dirigeants de CVS se montrent plutôt optimistes car, jusqu'à présent, ces partenariats n'existent pas car les acteurs principaux de la santé refusent logiquement de nouer des liens avec des partenaires vendant du tabac. Si l'on élimine le paramètres "cigarettes", les partenariats deviennent possibles à mettre en place...

Dès lors, Larry J. Merlo, Président de CVS, a annoncé, la semaine dernière, que sa chaine mettait fin à la vente de cigarettes et de tout autre produit lié au tabac. "Mettre fin à la vente de cigarettes est la bonne chose à faire pour aider la population sur le chemin d'une meilleure santé. [...] En d'autres termes, vendre du tabac est incompatible avec notre objectif"(2) a déclaré Merlo. Une annonce qui a été saluée par le Président Obama en personne qui a affirmé que cette décision aiderait son administration dans ses efforts pour réduire le nombre de morts liées au tabac. Selon le Ministère américain de la Santé, le tabac fait encore 480.000 décès par an aux Etats-Unis et le coût annuel de la prise en charge des soins liés au tabac dépasse les 130 milliards de dollars... Il est à noter que, depuis les années '60, le nombre de fumeurs a chuté de 42 à 18 pourcents de la population, grâce aux campagnes de prévention et de sensibilisation selon le Ministère de la Santé.

CVS est la première chaine de pharmacies à prendre cette décision, elle exhorte les autres à faire pareil. CVS a par ailleurs annoncé qu'il s'orienterait aussi vers le conseil à la population en matière de diabète, de cholestérol ou de HTA notamment.

Une entreprise très controversée

La fin de la vente de cigarette saluée par le Président est un acte de nature a redorer un tant soit peu le blason de CVS car, depuis quelques années, le groupe d'affaires est souvent impliqué dans des affaires peu reluisantes. Ainsi, dans la première moitié des années 2000, deux dirigeants de l'entreprise ont été accusés d'avoir corrompu un Sénateur de l'Etat de Rhode Island, les faits ont été avérés, les deux dirigeants et le Sénateur furent condamnés à une énorme amende en 2007. L'année suivante, c'est à un procès pour pratique commerciale trompeuse que CVS fut confrontée. En 2009, CVS fut également condamnée à une amende de 2,25 millions de dollars pour la violation de la loi HIPAA relative à la protection des données médicales du patient. L'année passée, CVS a dédommagé l'Etat du Connecticut d'un montant de 800.000$ pour mauvaise gestion de déchets dangereux... Ajoutons encore quelques condamnations diverses pour mauvaises prescriptions, dumping, mauvaise maitrise de méthamphétamines ou même racisme envers un client et nous poserons le constat que l'image de CVS n'est pas la plus jolie qui soit même si, convenons-en, ce déficit d'image ne pèse pas trop fortement sur le chiffre d'affaire de la société.

------
(1) loin derrière les stations-services (47,5% du volume total des ventes), les bureaux de tabac (21,1%) et les magasins d'alimentation (15,9%)
(2) CVS stores to stop selling tobacco, par Elisabeth Landau, on edition.cnn.com, 5 février 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires

cigarette électronique 23/02/2014 22:55

cigarette et santé ne font pas bon ménage, donc c'est une bonne décision
j'espère que les autres pharmacie du pays suivront