Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 13:51

Le Président sortant a annoncé, officiellement, sa candidature pour 2012... Le moment était on ne peut plus propice !

obama2012.jpgC'était un secret de polichinelle, personne ne doutait que Barack Obama serait candidat à sa propre succession. Il l'a annoncé ce matin de façon aussi laconique que moderne, par le biais de son site internet mais aussi par SMS et e-mails. Sur le site internet du Président, une vidéo montre plusieurs de ses soutiens à travers le pays. En officialisant sa candidature plus d'un an et demi avant l'échéance électorale, Obama peut aussi débuter sa collecte de fonds. Il espère réunir un milliard de dollars pour sa réélection. Pour ce faire, il a nommé Jim Messina, ancien Secrétaire Général adjoint de la Maison-Blanche, comme Directeur de Campagne. Sa stratégie est claire, Messina a déja sollicité les donateurs habituels (institutions, hommes d'affaires,...) d'Obama en leur demandant d'étendre leurs réseaux afin de récolter au moins 350.000 dollars (par donateur); Messina espère ainsi lever un demi-milliard rien que par le canal des donateurs traditionnels. L'autre demi-milliard qu'il souhaite engranger devrait venir de quidams, de Monsieur-et-Madame-Tout-le-Monde, au prix d'une campagne de séduction délocalisée. Dans l'esprit de Messina, il faut aller au devant des gens pour présenter la candidature d'Obama et récolter leur soutien financier. En 2008, cette politique de proximité avait porté ses fruits puisque le staff d'Obama avait récolté plusieurs centaines de millions de dollars en dons de particuliers. Avec une période de collecte étendue, Messina envisage plus que sérieusement le demi-milliard de dollars. Cumulé au demi-milliard des donateurs traditionnels, cela déboucherait sur une collecte record d'un milliard de dollars...

Alors que le Parti Républicain en est encore - et c'est normal à ce moment du rétroplanning - à voir qui est présidentiable (lire à ce propos Qui pour aller au combat contre Obama en 2012 ?), Barack Obama a lancé sa campagne, encore que beaucoup s'accordent à dire qu'il l'avait déja lancée lors de son Discours sur l'Etat de l'Union, en janvier dernier. Cependant, si Obama a annoncé sa candidature ce matin, ce n'est pas un hasard. C'est, d'abord, le jour anniversaire de l'assassinat de Martin Luther King, ensuite sa cote de popularité est en baisse (48% contre 53% en février) mais c'est aussi au lendemain de l'annonce officielle d'une reprise de l'économie américaine ainsi que d'une nouvelle baisse du taux de chomage à 8,8% et de la création de 216.000 emplois nouveaux. Clairement, tous les indicateurs économiques étaient favorables à l'annonce de la candidature du Président sortant. Le chômage était tombé à 9% en janvier dernier, il était encore à 9,8% en décembre 2010 et à 10,1% en octobre 2009. Hier, les autorités étasuniennes annonçaient un taux à 8,8% soit le plus bas depuis avril 2009... Il en va de même pour les emplois, alors qu'il y a un an et demi, les Etats-Unis perdaient 700.000 emplois par mois, pour la seconde fois consécutive, ils annoncent des créations supérieures aux pertes : 192.000 nouveaux emplois en février et 216.000 en mars... Il y a un an, le pays était englué dans la crise économique et, comme la crise s'était étendue à l'Europe, ne voyait pas de reprise pointer à l'horizon. C'est désormais le cas et le moment était donc idéal pour officialiser la candidature du président sortant... Barack Obama va pouvoir utiliser ces chiffres optimistes en sa faveur et notamment mettre en exergue les coupes budgétaires réalisées par les Républicains depuis qu'ils ont repris, en novembre dernier, les rênes de la Chambre des Représentants; des coupes budgétaires qui pourraient casser l'élan économique en cours...

Dans son communiqué, Barack Obama a rappelé qu'il s'agissait là de sa dernière campagne présidentielle (ndlr puisque la Constitution américaine limite à deux le nombre de mandats présidentiels) et qu'il entend mener "une campagne qui ira plus loin, qui sera plus concentrée et plus innovante"(1) et que son "Administation et ses partisans se battront pour protéger les progrès enregistrés et réaliser d'autres"(1).

Obama gagnant contre tous...

 

L'actuel Président semble donc avoir le vent en poupe et peut raisonnablement se montrer optimiste quant à une éventuelle reconduction de son mandat. Les prévisions réalisées par l'institut de sondages politiques RealClearPolitics vont en ce sens en tous cas puisque Obama est donné vainqueur, à l'heure actuelle, contre n'importe quel candidat républicain, à l'exception de Mick Huckabee contre lequel il y aurait un ex-aequo. Huckabee qui est, pour l'heure, donné favori par plusieurs sondages pour l'investiture républicaine devant Mitt Romney, Sarah Palin et Newt Gingrich.

Les duels pour la présidentielle de 2012 selon RealClearPolitics(2) :

 

Obama vs Huckabee 46%- 46%
Obama vs Romney 44%-43%
Obama vs Pawlenty 48%-34%
Obama vs Gingrich 52%-37%
Obama vs Palin 54%-34%

On constate que Sarah Palin serait laminée par Obama (+ de 20% de différence) au grand dam des militants du Tea-Party qui rêvent d'une Amérique ultra-conservatrice, plus centrées sur ses valeurs fondatrices mais obsolètes.

C'est à Chicago, sur ses terres, plutôt qu'à Washnington DC que Barack Obama installera son QG de campagne. Il s'est déja assuré la présence de deux poids lourds de la stratégie politique américaine qui l'avaient mené à la victoire en 2008, Jim Messina, qui dirigera la campagne, et David Axelrod, qui sera le Conseiller politique privilégié. Les deux hommes ont d'ores et déja quitté leurs fonctions à la Maison-Blanche pour rejoindre le staff de campagne d'Obama. Pas de doute, la course vers POTUS(3) est bien lancée... Pour reprendre une expression chère aux joueurs d'échecs, Barack Obama joue avec les blancs !

P2012

----

(1) Barack Obama 2012 campaign officially launches, on www.huffingtonpost.com, 4 avril 2011
(2) RealClearPolitics latest election polls, 31 mars 2011.
(3) Acronyme couramment utilisé aux Etats-Unis pour désigner the President Of The United States...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires