Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 12:45

A propos d'un monde de science-fiction devenu réalité...

 

nwo.jpgLe profit est devenu le Nouvel Ordre Mondial ! Engranger du pognon, faire du fric au détriment de la condition humaine, du respect de la terre et des valeurs qu’avaient inculquées nos grands-parents à nos parents. Tout est dévolu au profit, le management lui est asservi… Dans les entreprises on parle beaucoup des RH et de leur gestion ; c’est le plus beau miroir aux alouettes qui fut imaginé ces dernières décennies… Par gestion des ressources humaines il faut entendre optimisation des performances de l’outil humain afin de pousser à son paroxysme le potentiel des employés et des ouvrier dans le but final de développer la rentabilité de chacun et donc de l’entreprise. Cela se fait au détriment des conditions de travail et donc aussi du confort de vie. Ce n’est pas un hasard si le fameux burn-out se développe en parallèle du management et de la gestion de RH. Il n’y a pas loin de la vision actuelle du management au taylorisme ! D’ailleurs, Frederick Taylor nommait sa vision du travail «management scientifique»…

Le Nouvel Ordre Mondial – NWO, New World Order - est un terme qui était utilisé par les historiens pour définir le monde post-guerre froide et son nouvel équilibre. Nous étions à l’aube d’une société unipolaire après près de dix lustres de bipolarité URSS/USA et le monde s’envisageait alors comme un tout unique. Avec le développement des moyens de communication, ce monde est vraiment devenu un village et il n’aura fallu que quelques années pour permettre aux financiers, aux grands patrons et aux Money Makers de tous poils pour le coloniser. La mondialisation que ça s’appelle ! Le monde est tellement devenu petit qu’il est aisé – et rentable surtout – de faire fabriquer des produits américains en Asie ou d’inonder le marché européen de produits chinois. Dans quel but ? Faire du profit évidemment !

Mais si le profit est l’objectif unique, il ne sert les intérêts que d’une poignée, d’un quarteron d’inhumains au cœur de pierre prêts à tout pour satisfaire à leur besoin de diriger, de régenter, de rentabiliser… Le profit est le veau d’or du 21è siècle ! Car plus la mondialisation s’installe plus on constate que la dualité riches/pauvre s’accroît au détriment de la classe moyenne. La société se paupérise pendant ce temps que le quarteron d’inhumains engraisse ses comptes en banques chaque jours qui passe. Dans son excellent ouvrage «Le monde est un village»(1) - vous voyez que l’on y revient toujours ! -, David J. Smith ramène le monde d’aujourd’hui à un village de 100 personnes. Réduits à cette proportion, les chiffres de la société post-guerre froide sont encore plus parlants. Dans ce village :
- 17 personnes ne savent pas lire et écrire ;
- 32 personnes respirent un air malsain à cause de la pollution ;
- 25 personnes n’ont pas l’eau courante ;
- il y a 31 moutons et 189 poulets dans le village ce qui doit permettre de nourrir largement les 100 habitants… Mais, ces poulets et ces moutons sont la propriété de quelques habitants seulement et seuls 24 habitants peuvent se permettre de les acheter pour les manger. Les 76 autres habitants souffrent de la faim, 26 d’entres eux sont même en état de malnutrition avancée ;
- chacun des 100 habitants pourrait vivre avec 700 euros par an si les biens et la production étaient biens répartis mais 20 d’entre eux vivent avec moins de 365€ par an, soit à peine la moitié de ce qu’il leur faudrait, alors que les vingt plus riches du village disposent de plus de 10.000€ par an, soit 14 fois plus que de nécessaire…

Le profit est un iceberg dont la petite partie émergée représente ceux qui ceux qui ont des moyens illimités qui permettent de faire davantage de profits tandis que la partie immergée, beaucoup plus importante en taille, essaye de subsister en formant la base stable et invisible qui supporte le tout.

Panem, vinem en circenses


Le Nouvel Ordre Mondial c’est donc un monde qui convient à quelques dirigeants qui ont érigé le profit en religion. Et cela s’entretient savamment à grand coups de management et de gestion de ressources humaines, dans le travail, et à grands coups de restrictions dans la vie de tous les jours. Non content d’avoir réduit, en moins de cinquante ans, les deux tiers de la population à l’état de cadavres en sursis, les leaders du NWO entreprennent maintenant d’asservir les populations des pays dits «riches». On balise nos comportements à grands coups de procédures et de règlements restrictifs en disant que c’est pour notre bien… Le travail est soumis à ces fameuses procédures sans lesquelles l’entreprises semble ne plus pouvoir exister ; la vie est soumise à ces lois liberticides – comme les lois anti-tabac – qui tendent à aseptiser la société. On nous matraque à grands coups de publicité pour que nous achetions notre bonheur au quotidien, pour que ces petites possessions – gsm, pc, voitures, télévision écran plat… - nous donnent l’impression d’être riches et libres. Cette société est celle du loisirs aujourd’hui, grâce à ce Nouvel Ordre Mondial du profit, nous dépensons davantage en loisirs qu’en nourriture. Le loisir c’est aussi un moyen de garder les masses des nations riches tranquilles… De quoi manger – même si c’est de la merde ! – et des loisirs, ce n’est jamais qu’une adaptation moderne de panem, vinem en circenses des Romains.

Oui, nous vivons dans une société de consommation aseptisée ou la peur s’entretient au jour le jour grâce à certains médias (baisse du pouvoir d’achat, risque de cancer ou d’autres maladies mortelles , violence gratuite, hausse du prix du pétrole, réchauffement climatique… autant de thèmes alarmistes chers aux médias) et où les loisirs sont un exutoire consenti par les financiers qui gèrent le monde comme une entreprise… Tiens c’est marrant, cela me rappelle quelque chose, mais quoi ? Bon sang, mais c’est bien sûr : Le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley ! Nous vivons dans la société imaginée en 1932 par Huxley… A l’époque ce n’était que de la science fiction, aujourd’hui c’est notre réalité ! C’est ça le Nouvel Ordre Mondial…


------
(1) Le Monde est un village (2002), par David J. Smith, publié chez Circonflexe


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires