Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 10:53

Série de l'été - 1984, rendons à Prince ce qui appartient à Prince...

16-nothing-compares-2-U.jpgCombien d'entre-nous sont-ils persuadés que l'immense succès de l'année 1990, Nothing Compares 2 U, est une chanson de Sinead O'Connor ? Beaucoup, assurément ! Mais si l'Irlandaise la popularisa sur son album I don't want what I haven't got et en fit un numéro 1 dans tous les pays anglo-saxons, c'est bien à Prince que l'on doit cette superbe ballade triste et romantique. En 1984, Prince est au sommet de son art, ses albums Controversy (1981) et 1999 (1982) ont été de grands succès aux Etats-Unis. 1999, avec des titres comme Little Red Corvette, Delirious, Let's pretend we're married ou l'interminable Automatic (9'24''), est souvent considéré comme l'un des meilleurs du Kid de Minneapolis, celui qui est à l'origine de sa légende, en tous cas. Et puis, survient le phénomène Purple Rain ! Le film, signé Albert Magnoli, est un réel succès aux Etats-Unis (ndlr il rapportera 71 millions de dollars lors de ses six premières semaines d'exploitation) bien qu'il ne soit pas un chef d'oeuvre impérissable du cinéma. Mais il est porté par une bande musicale exceptionnelle qui fait passer Prince du rang de star au rang de génie de la musique américaine. Plus que jamais, la guerre artistico-commerciale entre Prince et Michael Jackson, savamment entretenue par leur manager respectif, fait rage... Prince a envie d'autre chose aussi travaille-t-il à un projet baptisé The Family. A cette époque, The Time, le groupe de Morris E. Day vient d'exploser et de provoquer une brouille réelle entre Day et Prince, pourtant amis de longue date (Morris E. Day jouait d'ailleurs le rôle important du rival de Prince dans Purple Rain). The Family voit donc le jour sur les cendres de The Time. JellyBean Johnson (batterie), Paul Peterson (chant et basse), Jerome Benton (choeurs), tous trois ancien de The Time sont rejoints par Eric Leeds (saxophone), Suzannah Melvoin (choeur et clavier). Prince écrit et compose l'ensemble des titres du premier (et seul !) album du nouveau groupe, intitulé The Family. Et pourtant, il attribue ce travail au différents membres du groupe. Ainsi, Paul Peterson, sous son nom de scène St-Paul, est crédité de High Fashion, Desire et The screams of passion; Jerome Benton "signe" Mutiny et l'instrumental Yes avec JellyBean Johnson; Eric Leeds se voit-il attribué la paternité de Suzannah's Pajamas. Seul le titre River run Dry est-il réellement écrit par Bobby Z., le batteur de The Revolution, le groupe qui accompagne traditionnellement Prince.  Mélange de jazz, de funk, de R'&B et de soul, The Family est une plaque qui passe totalement inaperçue lors de sa sortie.

Prince a laissé son nom sur un seul titre de l'album, une chanson qui évoque un amour perdu : Nothing Compares 2 U. Peut-être pressentait-il le potentiel énorme de cette ballade ? Toujours est-il qu'il ajoute ce titre à toutes ses prestations scéniques. Il l'interprète toujours en duo avec différentes chanteuses comme Rosie Gaines, Mary J. Blige, Candy Dulfer ou Suzannah Melvoin. Le titre plait au public et est repris sur la triple compilation The Hits/T B-sides (1993) qui est un mélange de standards et de titres moins connus de l'artiste. Entretemps, Sinead O'Connor en a fait un tube planétaire avec une version empreinte de sensibilité et d'émotion sincère.

Rupture ou décès ? Peut-être les deux ... 

L'amour en question est probablement filial car le texte est écrit dans la foulée du décès de la mère de Prince, emportée par un cancer en 1984. La relation entre le chanteur ses parents a toujours été tendue depuis leur divorce, en 1968. Par ailleurs, lorsque Sinead O'Connor reprend la chanson, en 1990, c'est également en hommage à sa mère qui vient de mourir. L'amour perdu que les paroles rapportent semble plus l'être à cause de la mort qu'à cause d'une rupture... Encore que certains pensent que la chanson évoque un double événement, la mort d'un être cher et une rupture sentimentale, ce n'est pas impossible car à cette époque, le chanteur sortait d'une relation tumultueuse avec Apolonia Kotero, qui fut aussi l'actrice principale de Purple Rain.


(version en life dans The Ellen DeGeneres Show, avec Candt Dulfer au Saxo)

16-Nothing-compares-2-U---paroles.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires

losing weight 03/04/2014 09:09

‘Nothing compares to you’ is one my favorite albums! I was in 1968 and the album was released in the best days of my life. I think that is why I could understand the complete beauty of the lyrics. I am glad to see it here!