Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 14:32

Alors que sort une adaptation cinématographique qui ne devrait pas s'accrocher à la postérité, peut-être convient-il de se rappeler de la satire de Jonathan Swift...

gulliver.jpgDans son film, qui est sorti cette semaine en Belgique et en France, Rob Letterman propose une version mièvre de l'histoire de Gulliver. Finalement, hormis l'idée d'un homme qui se retrouve sur une île peuplée d'êtres humains minuscules, rien ne transparait réellement de l'ouvrage original et encore, Lemuel Gulliver, qui est chirurgien dans la marine est devenu journaliste dans le film de Letterman tandis que Lilliput, qui est une île au large de l'Angleterre, se trouve désormais aux alentours du Triangle des Bermudes. Mais plus encore que ces manquements mineurs à l'oeuvre originale, Letterman réduit l'aventure de Gulliver au seul voyage à Lilliput alors que ce sont quatre voyages que le héros de Swift accomplit. Le terme est juste, le film de Letterman est réducteur de l'oeuvre magistrale de Swift ! Et on passera sur le jeu cabotin de Jack Black...

Le roman de Jonathan Swift a été publié en 1726 et c'est une véritable satire de la société britannique de l'époque. Il s'agit de replacer le roman dans son contexte. La Grande Bretagne vient de naitre(1), elle rassemble les Royaumes d'Ecosse et d'Angleterre et dispose déja de nombreuses colonies qui se développent avec succès, notamment les Treize Colonies des Amériques qui donneront plus tard naissance aux Etats-Unis, mais aussi à la Barbade, en Jamaïque ou aux Antilles. L'Angleterre est, avec l'Espagne, le centre du monde, Londres est, avec Madrid, la capitale du monde, l'Empire de George 1er cherche encore à étendre son territoire et, en 1711, La Compagnie des Mers du Sud est créée pour développer le commerce avec les colonies espagnoles d'Amérique du sud mais aussi pour contribuer à la création de nouvelles colonies. Le premier voyage, en 1717, est un échec commercial et l'année suivante les relations entre la Grande-Bretagne et l'Espagne se détériorent. La Compagnie se trouve rapidement en situation délicate et l'état qui avait fortement investi dans cette compagnie maritime n'est guère mieux loti. La dette publique est énorme et la faillite, en 1720, de La Compagnie des Mers du Sud entraine le premier krach financier de l'histoire qui ruina plusieurs milliers de commerçants qui avaient acheté des actions de la Compagnie... Lorsque Jonathan Swift écrit Les Voyages de Gulliver il veut écrire une critique de la société britannique, une espèce de long pamphlet social et politique. Swift a, alors, 60 ans et est le doyen de la cathédrale anglicane de Dublin, en irlande, mais il est aussi politicien (il fut Ministre entre 1710 et 1714) et écrivain. Il dispose donc d'une longue expérience qui sert de charpente à son récit.

Lemuel Gulliver, un brillant chirurgien de la Marine Royale, est un grand voyageur devant l'éternel. Lors d'un trajet en bateau vers Bristol, il fait naufrage et se réveille sur une île peuplée de petits hommes d'une dizaine de centimètres. Sur cette île de Lilliput, il va découvrir deux peuples qui se font la guerre et vite s'apercevoir que les motifs de cette guerre sont stupides (ndlr la façon d'ouvrir les oeufs à la coque). A travers ce premier voyage de son héros, Swift illustre l'imbécilité des dogmes, les petites mesquineries de la Cour anglaise et dresse, à travers le Petits-boutiens et les Gros-boutiens, un portrait peu flatteur des Tories(2) et des Whigs(3), les deux partis majeurs de la politique britannique. Gulliver abouti, lors d'un second voyage, à Brobdingnag, un pays de géants, où il devient la marionnette d'une enfant géante. Il présente le système politique anglais au Roi de Brobdingnag qui en rit tant il le trouve imbécile. Swift esquisse là une réelle critique des institutions anglaises qui dans un contexte expansionniste réduisent l'être humain à pas grand chose (Gulliver est un nain face au Roi de Brobdingnag, comme l'Anglais est un nain face à ses institutions vénérables...). Après ses deux premiers voyages, Lemuel Gulliver se retrouve successivement à Laputa, une île volante sur laquelle les humains perdent toute notion de bon sens, et au Pays des Houyhnhnms, un état dirigé par des chevaux qui ont asservi des êtres dits répugnants, les Yahoos, qui sont en fait... des êtres humains. Avec ces deux derniers voyages, Swift s'attaque aux scientifiques et aux philosophes qui manipulent les masses mais aussi aux masses qui se laissent manipuler au point de se soumettre sans concession à celui qui aboit (ou qui hennit) le plus fort...

Les Voyages de Gulliver est une oeuvre remarquable hélàs tombée en désuétude et que l'on devrait remettre dans les programmes scolaires... comme bien d'autres oeuvres d'ailleurs. Les changements de taille de Gulliver (en fait, il garde la même taille, c'est son environnement immédiat qui varie en grandeur) symbolise les fluctuations boursières qui ont provoqué le krach financier de 1720. A travers son récit burlesque, Jonathan Swift croque avec humour et sarcasmes la société britannique du début du 18è siècle, un peu à l'image de ce que fit Montesquieu pour la société parisienne avec ses Lettres Persannes, quelques années auparavant. Légèrement misanthrope, Swift égratigne par la plume des personnages alors en vogue comme Robert Harley, Chef des Tories et responsable de la banqueroute de la Compagnie des Mers du Sud, Lord Charles Spencer, Grand Argentier de la Couronne, Isaac Newton, scientifique et philosophe emblématique, ou encore George 1er... Place de l'homme dans la société, force morale contre force physique, religion, justice, utopie... sont les thèmes principaux qu'abordent Les Voyages de Gulliver. Le roman sera censuré en grande partie et expurgé avant d'être publié en 1726. Il faudra attendre 1735 pour découvrir la version complète et non-censurée des Voyages de Gulliver.

Le roman de Jonathan Swift inspirera Kubrick pour l'un de ses chefs d'oeuvres, Le Docteur Folamour, dont une base de missile porte le nom de Laputa. C'est aussi le nom du peuple d'êtres humains asservi par les chevaux du Pays des Houyhnhnms qui inspira le nom du portail internet Yahoo...

-------
(1) elle a été fondée par l'Acte d'Union en 1707
(2) un groupe parlementaire qui est à l'origine de l'actuel Parti Conservateur
(3) des Libéraux avant l'heure

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires