Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 15:02

Certains caressent le projet d'une Indication Géographique Protégée pour les Oies de Visé.

 

vise.jpgIl existe en Belgique trois produits de bouche protégés par des appellations : le Fromage de Herve, qui dispose d'un Appellation d'Origine Protégée (AOP), ainsi que le Pâté Gaumais et le Jambon d'Ardenne, labélisé Indication Géographique Protégée (IGP). Peut-être y aura-t-il bientôt un quatrième produit qui bénéficiera aussi de cette IGP, c'est en tous cas le souhait de Marc Botty, un éléveur d'oies de la Basse-Meuse qui est aussi le patron de la fameuse Ferme d'Artagnan, à Haccourt près de Visé.  Celui-ci travaille sur cette reconnaissance européenne les élevages d'Oies de Visé depuis quelques temps et son projet vient d'être primé par la Fédération des Jeunes Agriculteurs car ce label offrirait, nous dit-on, aux fermiers bassimosans une possibilité de diversification ainsi que la création d'une filière.

 

A visé, petite commune de la Basse-Meuse à quelques encablures des Pays-Bas, l'oie est le symbole de la ville car, selon une légende, dans la seconde moitié du 14è siècle la ville fut assiégée par les troupes du Prince-Evêque Jean d'Arckel. Alors que les Visétois résistaient vaillament, une jeune gardeuse d'oie n'écouta que son courage pour aller arracher l'étendard des envahisseurs et le ramener à l'intérieur des fortifications visétoises. Une autre légende dit aussi que les Visétois furent réveillé par le cri des oies alors que les troupes bourguignones s'apprêtaient à une attaque nocturne, grâce à ces oies, les Visétois auraient pu contrer l'assaut... Ne sont-ce que des légendes, y a-t-il une part de vérité ? Peu importe, l'oie est devenu le symbole de la Bonne Ville de Visé et depuis le 16è siècle on la cuisine en bord de Meuse, autour de l'ïle Robinson. De génération en génération, la recette se transmet. Depuis 1987, la recette originale est même "protégée" par une Confrérie qui a vu le jour et dont le but est de garantir la pérennité de la recette de l'Oie à l'Instar de Visé. Aujourd'hui donc, à l'initiative de Marc Botty on caresse le projet de doter les élevages d'oies visétois d'une IGP.

 

Mais il y a loin de la coupe aux lèvres ! L'Indication Géocraphie Protégée ne s'acquiert évidemment pas sur simple demande, c'est d'ailleurs la difficulté d'obtention qui rend ce label intéressant. L'IGP est une appellation officielle qui émane de l'Union Européenne; elle existe de puis 1992 et a pour objet de défendre les produits alimentaires qui tire leur spécificité d'une région géographique déterminée. Ainsi, par exemple, grâce à ce label on ne peut pas fabriquer de la Mortadelle ailleurs que dans la région de Bologne ou du Paté Gaumais en dehors de la Gaume...

 

Pour obtenir l'IGP, un produit de bouche doit répondre en priorité à plusieurs exigences :

- il doit être originaire d'une région déterminée (il y a parfois tolérance jusqu'au pays);

- il doit être le garant d'une tradition historique et gastronomique

- il doit être d'une qualité déterminée et mettre en avant la réputation, le savoir-faire de la région déterminée ou des ingrédients propres à cette région;

-  sa production ou sa transformation ne peut se faire endehors de l'aire géographique de la région déterminée.

 

Parmi les produits bénéficiant de l'IGP citons, entre autres, le Boeuf de Chalosse, l'Agneau Fermier du Quercy, le Saucisson Vaudois, l'Emmental de Savoie, le Jambon d'Ardenne, la Viande des Grisons ou la Tomme de Savoie. Pour espérer l'obtenir, la demande devra d'abord transiter par la Région Wallonne avant de recevoir l'aval européen. Il faudra, au moins, deux ans entre la demande et l'éventuelle obtention de l'IGP...

 

La recette de l'Oie à l'Instar de Visé 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires