Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 10:28

Hollande est en passe de devenir le second Président de gauche de la Vè République... mais Sarkozy, probablement touché dans son orgueil, n'abdiquera pas sans combattre !

FHNS.jpgLe premier tour de la Présidentielle française a eu lieu, hier, et n'a pas accouché d'une surprise de taille, ce seront bien, comme annoncés dans tous les sondages, François Hollande et Nicolas Sarkozy qui s'affronteront le 6 mai pour conquérir l'Elysée. Si les sondages sont aussi fiables que pour le premier tour, c'est même François Hollande qui tient la corde mais, désormais, c'est une seconde campagne qui commence, une campagne dont l'objectif sera de séduire les candidats malheureux du premier tour afin de récupérer le vote de leurs militants. Si certaines évidences apparaissent - les voix de Mélenchon se reporteront sur Hollande; celles de Dupont-Aignan, sur Sarkozy - d'autres reports sont plus incertains. Quelle consigne Le Pen donnera-t-elle ? Et Bayrou le Centriste penchera-t-il finalement à gauche ou à droite... Le futur "Roi" va devoir se muer en courtisan durant les deux semaines qui viennent.

Quels sont les enseignements de ce premier tour ?

Les sondages ont été plutôt fiables : pas de réelle surprise lors de ce premier tour en tous cas en ce qui concerne les deux vainqueurs. Ils sont dans les alentours de ce qu'on leur prédisait compte tenu des marges d'erreur. Finalement, seuls Le Pen et Mélenchon ont fait un peu plus et un peu moins que ce qui était prédit.

Sarkozy est déjà entré dans l'Histoire de la Vè République : en effet, pour la toute première fois de cette Histoire, le Président sortant est devancé par son challenger à l'issue du premier tour. Nicolas Sarkozy paye le tribut de son quinquénnat décevant, Hollande n'est pas devant pour sa meilleure campagne mais bien grâce au pauvre bilan de Sarkozy.

L'extrême droite est plus que jamais présente : Marine Le Pen ne sera pas au second tour, c'est très bien ! Mais elle réalise un score historique (18,01%) supérieur à celui de son père en 2002, lorsqu'il avait franchi le premier tour. Elle pourrait être l'arbitre du second tour en fonction de la consigne de vote qu'elle donnera à son électorat. Elle devrait se prononcer lors de son discours du 1er Mai mais beaucoup d'observateurs pensent qu'elle laissera libre-choix à ses électeurs afin de ne pas associer son nom à celui du PS ou de l'UMP dont elle condamne la politique.

Mélenchon est en dessous de ce que lui prédisaient les sondages : il y a loin de la coupe aux lèvres pour le leader du Front de Gauche. Il a pu se croire un moment le "troisième homme" de ce premier tour, il fut crédité de 15% à un moment donné, il ne fait que 11,7%. Ceci dit, c'est un très beau score pour le Front de Gauche qui remet la gauche du PS dans le jeu politique français après les échecs répétés du PCF. Mélenchon n'a pas réussi son pari de devancer le FN mais il a recréé une aile gauche en France...

Pour le MoDem, l'heure est à la remise en question : François Bayrou est en pleine dégringolade ! Il perd près de 10% par rapport à 2007 pour ne même pas franchir les neuf pourcents. Le centriste est une alternative de moins en moins crédible au traditionnel duel gauche/droite français. Pour le MoDem, il est probablement temps de se chercher une nouvelle locomotive sous peine de s'étioler comme le fit le Parti Communiste en son temps.

L'abstention est en hausse par rapport à 2007 : 80% de participation, c'est un bon taux ! Certes mais il est essentiel de noter que l'abstention est quand même plus importante qu'en 2007 où l'on avait enregistré 83,77% de participation lors du premier tour. Reste à voir comment l'abstention va se dessiner au second tour à l'occasion d'un duel classique... Traditionnellement, en France, l'abstention profite davantage à la droite qu'à la gauche (ndlr selon plusieurs études, les jeunes et les classes populaires sont les deux catégories qui s'abstiennent le plus, ce sont aussi souvent des gens qui voteraient à gauche); une forte abstention au second tour serait donc, probablement, plus favorable à Sarkozy qu'à Hollande.

Le report des voix favorable à Hollande : non seulement François Hollande arrive en tête au premier tour mais il devrait, en outre, disposer d'un plus grand réservoir de voix pour le second tour. En effet, les sondages lui donnent davantage de voix reportées à Hollande qu'à Sarkozy. Seul les électeurs du FN se tourneraient plus vers le candidat UMP que vers le candidat socialiste comme le monde le tableau ci-dessous :

sondages-02.jpg

Pour l'affrontement du 6 mai, Harris et Ipsos donnent Hollande vainqueur  à 56%-44% tous les deux !

La voie royale (si j'ose écrire) s'ouvre pour François Hollande qui pourrait bien devenir le second Président socialiste de la Vè République. C'est aussi un des enseignements de ce premier tour !

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Le Webzine de l'Histoire 23/04/2012 21:43

Quelque soit le résultat, le chef de l'Etat sera confronté au monde réel et les Français (qui ne veulent pas qu'on leur dise la vérité et préfèrent qu'on leur dise que tout ira mieux) vont vite
déchanter en raison de la cure d'austérité nécessaire et incontournable qui sera mise en place en raison d'un Etat devenu tellement envahissant qu'il est surendetté et au bord de la faillite. Quand
on pense qu'il emprunte chaque jour 500 millions d'euros sur les marchés pour payer ses fonctionnaires... La haine des marchés et des riches est vraiment bien vaine !