Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 06:58

Il y a 30 ans, John Lennon était abattu devant son immeuble, à New York. Son assassinat c’est un peu l’histoire d’Erostrate et du Temple d’Artémis…

 

ephese.jpgLe leader spirituel des Beatles fait partie, depuis quelques années déjà, des célébrités qui ont connu une gloire post-mortem plus longue que celle qui fit leurs beaux jours de leur vivant ! Si l’on se souvient que le premier tube des Fab’ Four, à savoir Love me do est sorti en 1962 et que Lennon est mort en 1980, cela fait 18 ans de notoriété vivante pour 30 post-mortem !!!

Nous sommes donc le 8 décembre 1980, aux alentours de 23h00, John Lennon est, avec sa compagne Yoko Ono, devant le Dakota Building l’immeuble dans lequel il vit. Alors que la journée avait été calme et laborieuse, cinq détonations retentissent… Mark Chapman vient d’abattre Lennon ! Il a été arrêté sur place et purge une peine de prison à perpétuité. A plusieurs reprises, Chapman a introduit une demande de mise en liberté sous condition mais elle fut refusée car la justice américaine avait jugé l’homme encore «potentiellement dangereux et avec des intentions malveillantes». Dans une interview réalisée à l’aube des années ’90, par la BBC, Mark Chapman s’était confié sur son acte. «J’étais contrôle par une force [… ]Je suis profondément convaincu en mon âme et conscience que je n'aurais rien pu faire à ce stade pour m'empêcher, j'en suis totalement convaincu... C'était comme un train, un train sans conducteur, que rien ne pouvait arrêter. Rien n'aurait pu m'arrêter» confiait-il alors à des journalistes anglais. A l’époque des faits, on avait évoqué un complot pour faire disparaître le Chantre de la Paix des seventies mais rien n’est jamais venu étayer cette théorie. D’ailleurs dès qu’une personnalité est assassinée, il n’est pas rare que l’idée de la conspiration germe dans certains esprits…

Une chose est sûre, l’assassinat de Lennon a contribué à sa légende et à celle des Beatles. John Lennon est resté une icône de la culture peace & love ; d’ailleurs chaque 8 décembre, un rassemblement à lieu, à New York, pour rendre hommage au compositeur d’Imagine !

Chapman c’est Erostrate !

Mais Chapman aussi est entré dans la mémoire collective en pressant la détente, un peu comme Lee Harvey Oswald ou John Wilkes Boothe. Qui était ce type avant de prendre la vie de John Lennon ? Personne ! Et c’était bien là son problème… Chapman souffrait de n’être qu’un obscur ! Dans l’interview réalisée par les journalistes anglais, le meurtrier confie que son envie de supprimer John Lennon remontait à quelques mois avant le funeste jour. Il était seul dans son appartement, à Hawaï, et avait la pochette de l’album des Beatles «Sergent Pepper’s Lonely Heart Club Band» entre les mains… «Il y avait cet homme qui tenait en quelque sorte le monde au bout d'une chaîne, pour ainsi dire, et moi je n'étais même pas un maillon de cette chaîne, juste quelqu'un sans personnalité… quelque chose s’est alors cassé en moi !» dit Chapman.

L’assassinat de Lennon par Chapman c’est un peu l’histoire d’Erostrate ! En 356 avant Jésus Christ, Erostrate est un humble citoyen qui rêve de reconnaissance et de célébrité. Alors il entreprend de détruire le temple dédié à la déesse Artemis, fille de Zeus, à Ephèse, afin que l’on parle de lui et sortir ainsi de son anonymat ! Un thème d’ailleurs repris et développé par Jean-Paul Sartre dans sa nouvelle «Le Mur»… L’histoire de Mark D. Chapman c’est un peu celle-là ; celle de cet humain moyen qui vit moyennement et qui ne peut entrevoir qu’un avenir moyen… Alors, pour passer de l’ombre à la lumière, il était prêt à commettre l’irréparable ! Abattre l’une de ses idoles, par exemple… C’est ce qu’il fit le 8 décembre 1980, au pied du Dakota Building ! Chapman c’était Erostrate ; Lennon le Temple d’Ephèse…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires