10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 11:22

Le Suicide fait, chaque année, plus de 2000 morts en Belgique ! Les préjugés sont un réel obstacle à la prévention dans ce domaine...


suicide.jpgLe 10 septembre est la Journée Mondiale de Prévention du Suicide. Selon le Centre de Prévention du Suicide, la Belgique présente un des taux de suicide les plus élevés dans l’Union Européenne. Le suicide des hommes est même le plus élevé d’Europe ! On compte, dans notre pays, quelque 40.000 tentatives de suicide par an et un peu plus de 2000 (soit quelque 5%) aboutissent, en moyenne, à la mort... Un suicide sur 20 est «réussi» ! Il s’agit là de la première cause de mortalité chez les hommes de 25 à 40 ans et la deuxième ces les jeunes de 15 à 25 ans. En Belgique, le suicide fait plus de victimes que les accidents de la route (dont on ne manque pourtant pas de nous abreuver dans les journaux, surtout le lundi...).

Le nombre de suicides est beaucoup plus important dans la population masculine. Ainsi, sur les quelque 2000 cas annuels, on note deux tiers d’hommes pour un tiers de femmes. L’une des explications avancée est que les femmes ont recours à des méthodes moins violentes, moins rapides et moins radicales ce qui permettrait d’empêcher une grande partie des tentatives... On note aussi un plus fort taux de suicide en Wallonie qu’en Flandres ou à Bruxelles. Enfin, les causes les plus fréquentes de suicide sont la déception amoureuse, le chômage et la solitude de longue durée…

Ce qui est, peut-être, encore plus alarmant c’est qu’une enquête menée par Test-Santé, il y a quelques années, sur la position du Belge par rapport au suicide montrait qu’un Belge sur cinq aurait déjà pensé au suicide et 10% de nos compatriotes auraient déjà fait une tentative... En outre, Test-Santé nous apprenait que 45% des personnes interrogées sont convaincues que la majorité des candidats au suicide ne passe jamais de la parole aux actes, ce qui est totalement faux car le Centre de Prévention du Suicide confirme que 75% des personnes passant à l’acte avaient évoqué, au moins une fois, cette éventualité...

Dans beaucoup de cas, une bonne prévention éviterait le passage à l’acte. La prévention peut être, simplement, une écoute offerte au suicidaire. Malheureusement, trop de Belges pensent encore que le suicide n'est qu'une manière d’attirer l’attention sur soi... Ceci est encore une idée reçue car des études scientifiques démontrent que la majorité des suicidaires ne voient plus que cette issue pour se sortir d’un problème lourd. Toute tentative de suicide, toute évocation de suicide doit être prise au sérieux en gardant en mémoire ces trois chiffres :

- 1 Belge sur 5 a déjà pensé au suicide ;

- 1 belge sur 10 a déjà commis une tentative ;

- annuellement ce sont en moyenne 2000 Belges qui meurent de suicide !

Comment réagir face à un candidat au suicide ?

Il faut d’abord repérer les signes qui laissent présager d’un tel acte. Ainsi, dans le discours, il existe des messages directs (ex. «Je veux en finir», «Je veux m’endormir pour toujours», «La vie n’en vaut plus la peine»...) et des messages indirects («Ma vie est inutile», «Vous seriez moi»...). Les comportements aussi peuvent laisser transparaître d’un malaise profond (un abus inhabituel d’alcool, un repli sur soi, des absences de réactions...), enfin les situations extraordinaires - ce terme étant à prendre ici dans son sens premier, c’est à dire qui sort de l’ordinaire - sont parfois des vecteurs de suicide (ex. deuil, rupture, perte d’emploi...).

Le bon comportement est alors d’écouter le candidat suicidaire et de l’orienter vers un Centre de Prévention du Suicide

Pour la Belgique : 0800/32 123 ou
www.preventionsuicide.be

Pour la France : 01.45.39.40.00

Quoi qu’il en soit, le meilleur des comportements est de ne jamais négligé une personne qui évoque le suicide !

 

Partager cet article

Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog