Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 15:14

Ben Stassen est Wallon, Aubellois pour être précis, et il est l’un des leaders mondiaux du cinéma en trois dimensions et Imax ; une technique dont il est l'un des leaders mondiaux du cinéma en trois dimensions et Imax.; une technique dont il est persuadé qu'lle sera le moteur du cinéma de demain... 

fly-me-to-the-moon.jpgOriginaire d’Aubel en plein pays de Herve, et est apparenté à une famille productrice de cidre bien connue... Il est surtout le fondateur de la société New Wave International, pionnière en matière de cinéma d’animation… Son huitième film au format Imax sort le 30 janvier en Belgique.

Rencontre avec un movie maker belge de grand talent… que certains surnomment «Le Spielberg de la 3D !

Acta Diurna : New Wave International est à compter parmi les leaders mondiaux des films d’animation en 3D, pouvez-vous nous présenter votre société.
Ben Stassen : New Wave (ndlr ou nWave) International a été créée vers le milieu des années 90. Nous sommes spécialisés dans la production de programme en 3D. A l’origine, nous fournissions surtout des images en trois dimensions pour les parcs d’attraction et les musées. Nous sommes désormais le plus grand fournisseur de programmes en 3D pour le marché international. La société compte, aujourd’hui, quelque 90 personnes et nous sommes installés à Bruxelles et à Los Angeles. Les studios de fabrication sont à Forest tandis que la post-production des films et le développement artistique se font à Los Angeles.

Acta Diurna : Comment est né le projet ‘’Fly me to the Moon’’ ?
Ben Stassen : voici un peu plus de trois ans, après avoir réalisé plusieurs ride-films, nous avons décidé de passer au long métrage d’animation en 3D. Nous avons cherché le scénario qui nous paraissait idéal, il a quasiment fallut deux ans pour le découvrir. Nous l’avons finalement trouvé et acheté à Domonic Paris(1) et un peu retravaillé avec lui. La réalisation du film nous a pris 20 mois ce qui est relativement court pour un film d’animation en 3D…

Acta Diurna : Sans en dévoiler l'histoire, quel est le synopsis de ce film d'animation ?
Ben Stassen : Il s’agit de l’histoire de trois mouches, Nat, IQ et Scooter, qui embarquent clandestinement dans la capsule Apollo 11 pour la lune en compagnie d’Armstrong, Aldrin et Collins. C’est assez amusant de constater que le premier pas de l’homme sur la lune est l’un des plus grands événements du 20è siècle mais qu’il n’a jamais été porté à l’écran jusqu’à présent. L’histoire est amusante mais elle permet aussi de suivre l’évolution de la mission Apollo 11.

Acta Diurna : Si je ne m'abuse, ce n'est pas votre coup d'essai ?
Ben Stassen : nWave Pictures est le premier studio digital intégré dans le monde. Nous avons débuté avec ‘’Trill Ride : the science of fun’’, en 1997, notre première production en 70mm. C’est avec ce film que nous avons fait notre entrée sur le marché du cinéma grand format. Ensuite, j’ai réalisé, entre autres, ‘’Rencontre dans la troisième dimension’’ (1999) un 40 minutes avec Cassandra Peterson, et ‘’Wild Safari 3D’’ (2005). ‘’Fly me to the moon’’ est mon projet le plus ambitieux, c’est un vrai long métrage…

Acta Diurna : Vous êtes un spécialiste de l'Imax. A ce jour, on recense quelque 36 films réalisés en Imax dont 8 par vous... Pouvez-vous nous rappeler en quoi consiste ce procédé(2) ?
Ben Stassen : Imax est l’abréviation anglophone de Image Maximum, il s’agit d’une procédé de film en très grand format. Une frame en Imax est huit fois plus grande qu’une frame de film 35mm… Ce qui garantit une très grande résolution et une qualité d’image parfaite. Evidemment, cela nécessite des conditions de projections adaptées. Un film en Imax est projeté sur un écran de 600m², soit 20 mètres par 30… Une salle multiplexe classique propose généralement des écrans de 20 mètres sur 8, soit 160m² !

Acta Diurna : Après "Fly me to the Moon", quels sont vos projets ?
Ben Stassen : Nous travaillons déjà sur un nouveau long métrage intitulé ‘’Le tour du monde en 50 ans’’ qui raconte l’histoire d’une tortue de mer depuis sa naissance, en 1959, à sa maturité, en 2009… Le film devrait être fini à l’été 2009 !

Acta Diurna : pour vous la 3D c’est l’avenir du cinéma ?
Ben Stassen : Il y a un attrait populaire pour la 3D, je suis étonné du succès de mes films qui pourtant ne bénéficient ni de grosses campagnes de pub ni de vedettes. Désormais on va penser, depuis l’écriture jusqu’au montage, les films en 3D, un processus qui va prendre une place de plus en plus importante dans l’industrie cinématographique. Dreamworks a déjà annoncé que, dès 2009, il ne produirait plus que des films en 3D. Aux Etats-Unis, il y a déjà plus de 1000 salles 3D ; en Europe cela arrive aussi, il y a 70 salles en Angleterre, une cinquantaine en Allemagne, 23 en France et 15 en Belgique… Et puis, bientôt nous auront aussi la télévision en trois dimensions. J’ai vu aux Etats-Unis, il y a deux mois et demi, les premiers téléviseurs 3D… Il y a une demande pour ce genre de postes de télévision, ne fut-ce que pour les jeux vidéos qui seront aussi de plus ne plus nombreux à intégrer la 3D. Oui, je suis convaincu que la 3D sera le moteur du cinéma de demain…

Fly me to the moon sort dans les salles belges le 30 janvier 2008. Pour profiter de la 3D, il vous faudra rejoindre une des trois salles wallonnes équipées : aux Kinepolis de Liège et Bruxelles et à Imagibraine…

Fly me to the Moon – le film pour voir, notamment le teaser du film.

New Wave Internationl – le site

----
(1) à qui l’on doit le film Splitz notamment

(2) plus de détails sur le procédé Imax

Partager cet article

Repost 0

commentaires