Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 09:11

Décidément le Mouvement Réformateur ressemble de plus en plus à une Arche de Noé… ou à un bastion anti-PS qui ratisse large au mépris, parfois, de sa cohérence idéologique.

rateau.jpgDidier Reynders fait flèche de tout bois, tout ce qui peut faire front au PS, il l’embrigade dans la fameuse fédération de droite. C’est désormais LiDé, le parti créé en novembre 2008 par Rudy Aernoudt, qui est adjoint au MR. Mais à force de ratisser large, le MR rassemble quasiment tout ce qui se trouve de notable sur l’aile droite de la politique belge, à l’exception du VLD et des partis de l’extrême… Le MR devient de plus en plus une sorte de parti politique à l’américaine, c'est-à-dire qu’il couvre toute une frange politique qui va du centre jusqu’aux frontières de l’extrême droite, sans pour autant les franchir… enfin pas encore !

PRL + PFF + FDF + MCC + LiDé = MR

Voila une équation qui, si elle semble simple sur papier, est quand même un peu compliquée dans les faits ! En effet, voila donc une entité politique – pour moi le MR n’est pas un parti, cela reste une association de partis – qui réunit des personnalités aussi différentes que Didier Reynders (PRL), l’ultralibéral bon teint tendance sarkozyste à peine voilée ; Gérard Deprez (MCC), ex social-chrétien défroqué ; Alain Courtois (MCC), le très lisse ancien Secrétaire de l’Union Belge de Football ; le très francophone Olivier Maingain (FDF) ; Louis Michel (PRL), dont on croirait qu’il se présente à des élections au Congo tant il y passe de temps ; et maintenant Par ailleurs, avec l’adjonction de LiDé jusqu’au scrutin de juin 2009 au moins, le MR balaye maintenant aussi très large géographiquement puisque du Partei für Freiheit und Fortschritt (PFF) au Libéral Démocratie (LiDé), il s’étend des Cantons de l’Est germanophones à la Flandres en passant par la Wallonie francophone.

Pour résumer, la fédération MR c’est donc aujourd’hui une entité qui regroupe des ultralibéraux, des Flamands, des ex-centristes (et aussi quelques excentriques d’ailleurs !), des germanophones, des francophones, des pluralistes, des droitistes modérés, des défenseurs de Bruxelles, des… j’en passe et des meilleures ! Le MR c’est comme Ajax amoniaqué dans les années ’80, il nettoie tout du sol au plafond.

Fallait-il intégrer Lidé au MR ?

Avant-hier donc, Didier Reynders, Président du MR, et Rudy Aernoudt, fondateur de LiDé, ont annoncé que ce dernier serait bien à la troisième place sur les listes du MR pour les élections européennes de juin prochain. Voila donc l’officialisation (momentanée ?) d’un nouveau parti dans le Mouvement Réformateur. Mais, le FDF ne semble pas avoir apprécié cette intrusion de LiDé au sein du MR ! Clairement deux des pontes du parti se sont exprimés sur la possibilité réelle d’une émancipation de la fédération de droite car celle-ci semble perdre de vue son idéologie originelle. « Si le MR privilégie le bout de chemin avec Aernoudt, ce sera sans le FDF […] Rudy Aernoudt devait se présenter comme adhérent du MR. Plus question de LiDé. Il y avait un consensus là-dessus. Je constate aujourd'hui que ce n'est pas le cas : on laisse vivre LiDé et Rudy Aernoudt continue de parler des dix points de son programme, qui ne sont pas le programme du MR» commente Olivier Maingain, Président du FDF(1). Et Didier Gossuin d’ajouter : «Nous avions adhéré au MR sur base de ses deux projets : le projet institutionnel de défense de Bruxelles, bien sûr, mais aussi celui du libéralisme social. On est loin, très loin de ce libéralisme social actuellement !»(1). Ce qui semble fâcher est donc que LiDé soit intégré en tant que parti dans le Mouvement Réformateur, au mépris d’une ligne idéologique commune aux autres membres du mouvement. Si Aernoudt avait pris sa carte du MR, s’il était devenu un pion, même majeur, du MR, cela serait mieux passé semble-t-il. Mais voila, pour s’adjoindre les services de Rudy Aernoudt, Didier Reynders l’a autorisé à entrer avec son parti et son programme dont certains points fleurent l’ultralibéralisme à plein nez… Avec LiDé, le MR opère un sérieux virage à droite alors que le MR fut l’union, en 2002, de quatre partis «en vue de proposer aux citoyens une nouvelle formation politique, moderne, réformatrice et résolument centriste» dixit le site internet du MR(2). Le libéralisme social tend donc se muer en ultralibéralisme…

Mais pourquoi Reynders a-t-il sacrifié à LiDé le droit d’intégrer le MR avec son programme et ses exigences? Dans Le Soir, voici quelques jours, Aernoudt déclarait qu’il n’envisageait d’alliance que s’il pouvait avoir voix au chapitre : «Si LiDé fait une alliance, c’est pour réaliser ses dix points . LiDé ne frappe pas à la porte, ne cherche pas de chambre dans l’auberge, mais en cas d’alliance, LiDé veut gérer la cuisine»(3), Reynders a donc accepté… Difficile de comprendre pourquoi il offre tant à un parti qui, selon un récent sondage, ne ferait que 0,40% des intentions de vote en Wallonie. En fait, la réponse est simple : pour emmerder le PS ! Car justement dans ces fameuses intentions de vote, le PS (30,7%) est repassé devant le MR (26,9%). LiDé joue exactement le même rôle dans la fédération MR que celui du MCC en 1999 : faire front au PS. Pour tenter de barrer la route aux Socialistes wallons, Reynders ratisse tout azimut quitte même à perdre en idéologique ce qu’il espère gagner en voix… Didier Reynders me donne de plus en plus l’impression de ne pas faire de la politique citoyenne mais de simplement jouer à faire la nique au PS. On dirait qu’il ne vit que pour ça, que pour que le MR soit le «parti» le plus puissant de Wallonie et donc pour que lui, en tant que leader de ce mouvement, devienne l’homme le plus puissant de Wallonie… Enfin, par rapport à Rudy Aernoudt, il y a encore un truc qui me gène ! C’est que depuis plusieurs mois, il entend, lui le flamand, changer la Wallonie et montrer qu’elle ne dépend pas économiquement de la Flandre (cf son livre Wallonie - Flandre, Je t'aime moi non plus) et qu’il se présente comme troisième candidat effectif sur les listes… européennes. N’eut-il pas mieux valu, pour changer la Wallonie, se présenter aux élections régionales, qui ont lieu le même jour, plutôt qu’aux européennes ? Poser la question c’est y répondre !

----
(1) Le FDF va-t-il claquer la porte du MR ? sur le site internet de La Meuse, 23 février 2009
(2) MR – structure et composante
(3) Aernoudt entend gérer la cuisine sur le site internet du Soir, 7 février 2009

Ajout du 24 février : le mariage entre le MR et LiDé a vécu, il est terminé... Lire aussi à ce propos Reynders retourne sa veste

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires