Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 14:49

Un club de foot néerlandais signe un contrat avec un joueur de… 18 mois !

 

foot01.jpgLe football ne cessera jamais de me surprendre, chaque fois que je pense qu’il ne pourra pas tomber plus bas, il y parvient. Racisme sur le terrain et dans les stades, violence et sommes indécentes sont devenus les piliers d’un sport qui n’a plus rien de populaire. Je lisais, voici quelques temps déjà, sur le forum du quotidien La Meuseun type qui envisageait une définition du football moderne en disant que c’est un jeu où 22 millionnaires se donnent en spectacle pour le plaisir de milliers d’assistés. L’image est, peut-être, un peu exagérée mais elle est loin d’être fausse. A l’heure où la crise financière frappe de plein fouet le pouvoir d’achat, les footeux, eux, amassent de plus en plus d’argent. Ainsi, en France le salaire mensuel moyen d’un joueur de Ligue 1 a fait un bon de 16% en une année(1). Un peu partout en Europe, le salaire moyen des joueurs de foot relève de l’indécence par rapport au salaire moyen :
- En France : 47.700€(1) soit à peu près 30 fois le salaire moyen d’un travailleur ;
- En Belgique, bien que l’on soit plutôt frileux à donner ce genre de chiffre il semblerait que ce soit de l’ordre de 12.500€, soit huit fois plus qu’un salaire moyen de travailleur ;
- De l’autre coté de la Manche, en Premier League, le salaire mensuel moyen est de 130.000€(2) c’est à dire 85 fois celui d’un travailleur…

C’est pareil dans tous les championnats, inutiles de les passer en revue dans l’espoir d’en trouver un où le salaire moyen serait décent. Et encore, nous parlons bien de salaire moyen, c’est à dire que les vedettes gagnent encore bien plus ! Messi, du FC Barcelone, perçoit un salaire annuel de 33 millions d’euros(3), soit 2.750.000 euros par mois, c’est à dire qu’il gagne à peu près 1833 fois plus que le pauvre type qui va scander son nom chaque dimanche au Nou Camp… Ce n’est même plus indécent, c’est immonde ! Les contrats dans le milieu du foot sont impudents, je ne peux appréhender l’idée de payer un, cinq, dix, quinze, vingt ou cent millions d’euros pour acheter un homme pas plus que d’offrir à cet homme un salaire qui soit 500 supérieur à la norme. Personne ne vaut ce prix là, personne ne mérite ce salaire là. Alors on me dit que les footeux entrent dans un système, qu’ils génèrent et rapportent bien plus d’argents qu’ils n’en coûtent, qu’ils font tourner des entreprises rentables… Le Real Madrid (327 millions d’euros de dettes), le FC Barcelone (442 millions d’euros de dettes) ou Manchester United (826 millions d’euros de dettes) sont-elles des entreprises rentables ? Dans n’importe quel autre secteur économique, une entreprise qui présenterait un passif de 327 millions de dettes devrait déposer le bilan et mettre la clé sous le paillasson !

 

Le football peut-il aller plus loin dans la bêtise ?

 

Je réponds oui sans hésiter à cette question ! Et j’étaye mon affirmation par quatre exemples concrets :

 

foot02.jpgExemple 1 - Connaissez-vous Greg Akcelrod ? Un nom qui claque pour un joueur français qui a transité par le Paris Saint-Germain avant d’aboutir à River Plate, en première division argentine. Fin de saison 2008-2009, Akcelrod aurait du bénéficier d’un transfert juteux vers le Sultanat de Brunei mais pour des raisons administratives, le transfert a capoté et il s’est retrouvé sans club. Alors, il a postulé au club du CSKA Sofia, un club de première division bulgare encore champion national en 2005 et 2008, habitué des premiers tours de la Ligue des Champions et où ont joué, par le passé des gars comme Hristo Stoichkov, Krasimir Balakov, Yordan Letchkov ou Dimitar Penev, tous des joueurs reconnus et plusieurs fois internationaux. Akcelrod a envoyé son CV et la copie d’un reportage télévisé lui consacré et cela a marché, le club bulgare, à la recherche d’un attaquant, l’a embauché. Il a rejoint, fin juin 2009, l’équipe fanion et a débuté les entrainements avec le CSKA pour la nouvelle saison. Belle histoire pour ce footballeur talentueux qui a failli se retrouver sans club… Mais voila, Greg Akcelrod n’est pas un footballeur professionnel ! C’est un gars qui s’est inventé un passé, l’a gonflé au maximum, l’a appuyé avec un reportage bidouillé même pas bien fait et un faux site internet. Et les dirigeants du CSKA Sofia n’y ont vu que du feu, ils l’ont embauché sans même le connaitre ou se renseigner. Il aura fallu la vigilance d’un supporter, qui a cherché sur le net des infos relatives à la carrière du nouvel attaquant de son club favori – infos qu’il n’a pas trouvé forcément - pour mettre à jour la supercherie. Cela témoigne à souhait de l’incompétence de certains dirigeants du foot actuel. Il ne faut pas faire une généralité, je sais, mais les lois du marché footballistiques veulent désormais que les clubs soient prêts à n’importe quoi pour acquérir un joueur à n’importe quelles conditions, y compris apparemment si ce joueur n’en n’est pas un !

 

foot03-copie-1.jpgExemple 2 - Le 21 juillet 2006, France Football annonçait que l’AS Saint-Etienne, club de première division, était sur la piste de Borisio Ferrara, un milieu de terrain italien, qui pourrait venir renforcer la ligne médiane des Verts. Un problème de taille se posait pourtant dans les tractations stéphanoises pour acquérir le joueur : Borisio Ferrara n’existe pas ! Il n’a jamais existé ailleurs que dans l’imagination de deux jeunes gens qui avaient eu envie de s’amuser un peu… Tout commença suite à une discussion entre ces deux jeunes gens qui décidèrent de fêter la victoire de la Squadra Azzura à la Coupe du Monde 2006 d'une manière assez originale : inventer un joueur de toute pièce et lancer la rumeur de son arrivée à l'ASSE sur l'un des forums consacrés au football parmi les plus fréquentés. En quelques minutes, les deux compères imaginent un joueur : Borisio Ferrara, un milieu défensif qui ne lâche rien, ayant comme modèle Lucarelli et donc perpétuant le geste politique de ce dernier, à savoir porter un tee-shirt du Che sous son maillot. Mais cette plaisanterie va prendre des proportions insoupçonnées. Sur le forum en question, l’information est assez vite remise en questions par les internautes car aucune preuve tangible de cet éventuel transfert n’existe ! Alors, sans doute pris au jeu, les deux plaisantins sollicitent une aide extérieure pour crédibiliser leur info. Avec cette aide, ils rédigent un article, le traduisent en italien et le postent sur le forum en tant qu’émanation de la très sérieuse Gazetta dello Sport. Cet appui créé de toute pièce apporte la crédibilité qu’ils souhaitaient à leur fausse info. Et voilà nos deux trublions bien heureux d’avoir eu les membres d’un forum… Pour eux, l’histoire s’arrête là, sur cette «victoire» ! Mais, quelle n’est pas leur surprise de voir, alors qu’ils surfent sur un autre forum du net, l’info suivante : «L'ASSE s'intéresserait au milieu de terrain italien de Livourne, Borisio Ferrara. Agé de 20 ans, il correspondrait d'autant plus aux besoins des Verts que Loic Perrin s'est blessé»… Ils retrouvent encore l’info sur un troisième forum et s’extasient sur le fait que leur canular fasse boule de neige. Mais où le bât blesse c’est qu’ils peuvent lire que sur ce forum que l’information émane de France Football, un journal qui se présente comme la Bible du football. Alors, ils achètent l’édition du jour et tombe sur l’article repris en illustration et qui stipule bel et bien que l’AS Saint-Etienne pourrait enrôler le fameux Borisio Ferrara… «Totalement hallucinant, France Foot, qui décerne chaque année le Ballon d’Or et qui est acheté par des millions de personnes, diffusent une info sur un joueur qui n’existe même pas» commente l’un des deux jeunes sur son site

 

foot04.jpgExemple 3 - En octobre 2006, le club espagnol de l’Atletico Madrid proposait un contrat à un joueur qui devait naître en février de l’année suivante… Le joueur en question était le fils de Sergio Kun Aguero et de la fille cadette de Maradona. Dès lors, le postulat imaginé par les dirigeants de l’Atletico Madrid était qu’un gamin qui sera le fils d’Aguero et le petit-fils de Maradona ne pourra être qu’un footballeur exceptionnel… autant le faire signer un contrat rapidement, et si possible, avant qu’il naisse pour être sûr de ne pas se le faire piquer par un autre club. Le talent n’est pas héréditaire ! Diego Jr, le fils de Maradona n’a jamais contredit cette affirmation, lui qui végéta dans un petit club italien qui évolue au niveau d’une sixième division avant d’échouer à River Plate et de se rabattre sur le beach soccer. Mais si le talent n’est pas héréditaire, l’envie l’est encore moins. Le fils de Kun Aguero, avant de naître, était d’ores et déjà contraint de jouer au football avant d’avoir poussé son premier cri. Je pense que finalement ce contrat ne fut jamais signé… heureusement !

 

foot05.jpgExemple 4 - Le dernier exemple est d’actualité, il est même à l’origine de la rédaction de cet article. Depuis quelques temps circule sur You Tube la vidéo d’un bambin de 18 mois qui jongle avec un ballon de façon plutôt exceptionnelle et qui fait preuve d’une précision hors du commun avec son petit ballon. Ce qui n’est qu’un buzz de plus parmi tant d’autres vient de dégénérer dans le pire des scénarios possibles : un club de foot vient de lui faire signer un contrat d’une durée de 10 ans ! Le Venlo VV, un club de la première division hollandaise, a effectivement fait signer un contrat à ce gamin de 18 mois qui est à peine capable de marcher. Pour le club, c’est un pari sur l’avenir… un pari plus qu’aléatoire ! De nouveau, ce gamin aura-t-il envie de jouer au foot plus tard ou sera-t-il obligé de jouer au foot parce que ses parents ont signé ce contrat dans un esprit davantage mercantile que dans l’intérêt du gamin ?

 

A travers ces quatre exemples, il est permit d’affirmer aujourd’hui que si le monde est fou, le foot devient con ! Le football est devenu un business écœurant, sans autre intérêt que de divertir les masses. Ce spectacle s’apparente à celui des gladiateurs de la Rome Antique. A l’origine, les combats de gladiateurs reposaient sur une vocation religieuse et sacrée mais ont évolué, au fil du temps, vers une simple activité de délassement pour les masses. Panem, vinum, circenses ! Si la foule a du pain, du vin et des jeux, elle se tient tranquille…

 

--------

(1) Les salaires de joueurs en hausse sur Sport 24, le 5 septembre 2008
(2) Premier league : les Dieux s’habillent en Prada, par Arnaud Brely, Le Petit Journal, 7 avril 2008

(3) Finance salaire : classement des footballeurs les mieux payés en 2010, on pubfoot.com, 23 mars 2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires

maillot de foot 07/03/2016 03:01

Je veux dire le football est fou, est un grand symbole,
maillot de foot est l'amour de chaque fan de football, vous êtes d'accord avec moi cette idée?