Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 10:44

Le CSA interdit de citer nomminativement les réseaux sociaux à la télévision...

cas.jpgDésormais, les réseaux sociaux font partie intégrante de notre vie quotidienne, on s'en sert aussi automatiquement que lorsque l'on ouvrait le bottin pour trouver un numéro de téléphone, que l'on prend de l'eau dans son frigidaire, que l'on attend le 37 sous l'abribus, que l'on utilise un escalator dans une galerie commerciale ou que l'on allume son PC... Pour beaucoup d'entre-nous, utiliser un réseau social chaque jour est un geste aussi banal que de lire Le Soir, Le Monde ou Libération ! Bref, Twitter, Viadeo, LinkedIn, Facebook et tous les autres sont des choses aussi ordinaires qu'une tasse, un fauteuil ou une voiture, on les utilise "normalement", "naturellement", sans même plus y prêter une attention exacerbée. Les médias ont inclus les réseaux sociaux à leur façon de fonctionner, ils informent par le biais de ces réseaux et n'hésitent pas à renvoyer leurs lecteurs ou leurs auditeurs vers des pages Facebook et Twitter. Cela dérange le Conseil Supérieur de l'Audivisuel français (CSA) car ces réseaux sociaux sont aussi des marques; dès lors les citer équivaut à leur faire de la publicité ce qui va à l'encontre du décret du 27 mars 1982 interdisant la publicité clandestine dans les médias. Pour le CSA, évoquer Twitter ou Facebook revient donc à leur faire de la publicité ! Certes, mais alors le CSA ne devrait-il pas aussi monter au créneau lorsque les journalistes, les animateurs ou les intervenants évoquent dans une émission ou un reportage les contrôles alcootests réalisés à gauche ou à droite, des tirs de Kalaschnivov dans un village tchétchène, les bateaux-mouches qui sillonnent la Seine avec le retour des beaux jours, le vandalisme sur les abribus dans les banlieues sensibles, la nouvelle installation dolby d'un cinéma de quartier, l'impact des textos sur la qualité de l'orthographe des adolescents ou les nouveaux scyalitiques au LED d'un hôpital... tous ces mots en italliques qui sont autant de marques et qui ont été évoqués récemment à la télévision, dans des émissions ou des journaux télévisés français que j'ai vu ! Des marques qui sont passées dans le langage courant diront certains... Certes mais aujourd'hui, Facebook, Twitter ou Linkedin sont aussi des marques passées dans le langage courant du plus grand nombre, il n'y a pas plus de raisons, je pense, de les fustiger que de s'indigner parce que l'on évoque un taser, un restoroute ou une mobylette !

Une fois encore le CSA français se trompe de combat montrant par là-même qu'il est un organe inutile dans son rôle actuel. Plutôt que de meugler sottement sur l'emploi de certains termes commerciaux à la télévision, il ferait bien de revoir le contenu vulgaire et médiocre de certaines émissions diffusées lors des heures de grande écoute. Que le CSA laisse passer des émissions comme Secret Story, Qui veut épouser mon fils ?, L'amour est aveugle ou Les anges de la télé réalité, pour n'en citer que quelques-unes, est nettement plus heurtant. Ces émissions suintent de vulgarité et participent à l'abrutissement des masses; en les laissant passer à l'antenne, le CSA manque au moins à l'une de ses missions fondamentales à savoir la protection du jeune public dont ces émissions nauséabondes polluent les cerveaux... Désormais donc, à la télévision, les journalistes et les animateurs vont devoir faire preuve d'imagination pour renvoyer les téléspectateurs vers Facebook ou Twitter sans les nommer. Par contre, ils pourront toujours continuer à évoquer un article paru dans Libération, dans Le Monde voire une source en provenance de Wikipedia, et pourtant, Libération ou Le monde ne sont pas moins des marques commerciales que Twitter ou Facebook ! Et dans son 13h00, Pernaut pourra encore et toujours parler de la fabrication des Opinels en Savoie ou de l'opportunité d'installer des sanisettes à Morzy-les-Roubignolles sur Lot... Vraiment, le CSA est à la masse !

NDLR : en Belgique, le CSA ne prohibe pas ce genre de comportement; les allusions aux réseaux sociaux (et autres autres marques passées dans la langage courant) ne sont donc pas interdite et ne le seront pas, dixit Marc Janssen, le Président du CSA belge , sur les ondes de la RTBF.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires

JP 06/06/2011 08:13


C'est exact et on peut se demander dans quoi pourra encore s'engouffrer la TV de ces 20 prochaines années. Même si je pense que les réseaux sociaux ont aussi leur côté obscur. Enfin comme disait
Coluche : "Quand on pense qu'il suffirait que les gens ne la regardent plus pour que ça s'arrête". Facile à dire mais...