Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 11:03

Il s'en est passé des choses en un an... sauf dans la sphère politique belge !

belgium.jpgLe 13 juin 2010, la Belgique était appelée aux urnes et elle dégageait deux tendances diamétralement opposées : une Wallonie sociale et à gauche; une flandre nationaliste et à droite ! Au lendemain du scrutin on pouvait déja s'attendre à d'âpres négociations, longues et compliquées. Les plus optimistes entrevoyaient un gouvernement pour la rentrée, en septembre, les plus pessimistes n'y croyaient pas trop avant la Noël... Les différents scenarii laissaient présager des négociations de six mois. Mais voilà, un an après on est toujours sans gouvernement de pleins pouvoirs, la Belgique a battu le record du monde d'un pays sans gouvernement. Dès la fin du mois d'août 2010, on pouvait pourtant imaginer que la voie vers un gouvernement s'apprenterait à un chemin de croix. A cette époque déja, Bart De Wever brandissait son étendard de la séparation dans les colonnes de la Libre Belgique, il y faisait clairement allusion à la fin de la Belgique si les négociateurs francophones n'accédaient pas à ses caprices... euh à ses revendications. Il était évident, dès ce moment-là, que De Wever n'est pas un homme de compromis et que son unique objectif poujadiste est de satisfaire aux promesses populistes qu'il a fait à son électorat pour sortir vainqueur des urnes. Depuis dix mois, les négociations tournent en rond et chaque fois qu'un nouvel élan semble possible, il se trouve un ponte de la N-VA - voire parfois du toutou CD&V - pour casser cet essor naissant par des déclarations inconvenantes, des blocages divers ou des agressions verbales. Un an après les élections, on n'est nulle part et l'on ne semble pas prêt d'aller quelque part !

En douze mois, la terre a continué de tourner, les choses ont suivi leurs cours partout, sauf dans le microcosme politique belge que la N-VA transforme de plus en plus en un salmigondis effarant dont une part croissante de la population se désintéresse. L'Espagne a gagné la Coupe du Monde de football, le Var s'est noyé sous des trombes d'eau, le G8 s'est réuni deux fois (à Huntsville fin juin 2010 et à Deauville en mai 2001), la Belgique a assuré la Présidence tournante de l'Union Européenne, l'Espagne a gagné le Tour de France, la Russie a eu très chaud sous une canicule exceptionnelle, 33 mineurs chiliens sont restés bloqués 120 jours à 700 mètres sous la terre avant d'être secourus, la Guerre d'Irak a officiellement pris fin, une Exposition Universelle complète s'est tenue à Shanghai, la France est descendue dans la rue pour qu'on ne touche pas à sa retraite, les Etats-Unis ont renouvelé et installé un tiers de leur Chambre des Représentants et fait basculé la majorité démocrate dans l'autre camp, l'Estonie est entrée dans la zone euro, Wilileaks a lâché tout un flot de documents secrets sur la toile, la Hongrie a succédé à la Belgique à la tête de la Présidence tournante de l'Union Européenne, Davos a accueilli un ènième Forum économique mondial, la Tunisie a connu sa Révolution sa Révolution de Jasmin, l'Egypte, la Syrie, la Libye ont suivi le mouvement, une partie du Japon a été balayée par un tremblement de terre couplé à un tsunami, l'île comorienne de Mayotte a été départementalisée, l'Espagne a gagné le Tour d'Italie, Jean-Paul II a été béatifié, Ousama Ben Laden a été mitraillé et DSK a été épinglé, l'Espagne à gagné Roland-Garros, l'Angleterre s'est mise en quatre pour son beau mariage princier, l'Espagne a gagné la Ligue des Champions... Bref la vie a suivi son cours !

D'autres pays sont allé aux urnes depuis ce fameux 10 juin 2010, sans être exhaustif on peut évoquer le Brésil (octobre 2010), le Portugal (janvier 2011), le Bélarus (décembre 2010) et le Centrafrique (janvier 2011) qui se sont choisis un nouveau Président; le Kosovo (décembre 2010) qui a renouvelé son Parlement; la France (mars 2011) et l'Espagne (mai 2011) qui ont voté pour les municipales... toutes les majorités dégagées par ces différents scrutin sont installées ou en passe de l'être. Le Pérou a cumulé, le 5 juin dernier, les scrutins présidentiel et législatif, les différents niveaux de pouvoir seront mis en place les 26 et 28 juillet prochaine, soit  51 et 53 jours après l'élection. Et que dire du cas épineux de la Côte d'Ivoire et du feuilleton Gbagbo ? Ce dernier refusant de reconnaitre sa défaite lors des élections du 31 octobre 2010 s'est accroché au pouvoir jusqu'en avril, 162 jours d'imbrogilo total... c'est quand même deux fois moins longtemps que chez nous où après 365 jours c'est toujours l'impasse !

Toutes ces choses, et bien d'autres, se sont passées en un an, il y a même eu une Semaine du Cerveau... si si, c'était du 14 au 20 mars derniers. Paraitrait-il que certains décideurs belges ont fait don du leur ! Enfin tout ça ne concerne pas trop Bart De Wever qui, rappelez-vous, évoquait, en septembre passé, une partie charnue de son anatomie(1)... C'est assurément l'endroit le plus intelligent de son être, celui en tous cas il convient de s'adresser si l'on veut une réponse concrète du leader de la N-VA !

La moralité de cette triste fable, que l'on pourrait titre Le Coq et le Lion pour paraphraser La Fontaine, pourrait être qu'à force de se tourner autour sans s'apprivoiser ou sans se bouffer, le Lion et le Coq perdent leur crédibilité aux yeux des autres animaux de la jungle et de la basse-cour...


-----
(1) De Wever : "Ce qui est derrière mon dos c'est mon cul", à la RTBF, 3 septembre 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires