Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 12:12

Encore une fois le chef Yves Camdeborde ne trouve pas grâce à mes yeux... Son cassoulet, bien que préparé avec des ingrédients opportuns cette fois, n'était pas très appétissant. Décevant pour un chef qui revendique un certain niveau d'excellence !

 

cassoulet-confit-oie.jpgJe suis presque devenu accro à l'émission de TF1 Masterchef, non pas que je la trouve remarquable car elle est trop TFunenienne, c'est à dire trop tape à l'oeil (ndlr l'arrivée des chef en hélico sur la frégate est vraiment trop gradiloquente) et pas assez centrée sur la cuisine mais je trouve un certain plaisir à certaines épreuves de l'émission. Celle de la boite-mystère, par exemple, que j'apprécie beaucoup car j'aime assez, moi-même, confectionner des petits plats avec des ingrédients trouvés au hasard ou des restes de la veille... Et puis, il y a l'épreuve de goût, celle où les candidats doivent retrouver un maximum des ingrédients qui composent un plat qui leur est présenté. Ils peuvent regarder, sentir et goûter pour parvenir à leur fin. J'attends cette épreuve car il s'agit souvent d'un plat réalisé par Yves Camdeborde et ce dernier a parfois recours à des ingrédients "bizarres" dans ces préparations. La semaine passée il avait réussi à trahir une sauce bolognaise en y intégrant de l'orange, du citron et de l'anis étoilé ce qui m'avait profondement heurté (lire à ce propos La bolognaise de Camdeborde... une hérésie !) et il semble que je ne fus pas le seul dans le cas... Dès lors, je me demandais hier ce que nos apprentis cuisinier allaient devoir essayer de découvrir dans le cassoulet proposé par le chef du Comptoir du Relais Saint-Germain. Et bien, dans l'ensemble rien que des choses classiques dans ce cassoulet ! Peut-être un peu trop de porc à mon goût (saucisson, saucisse, poitrine, coigne et roti de porc) mais ce n'est là qu'une appréciation personnelle...

 

Mais je dois dire que ce qui m'a heurté cette fois c'est le résultat final du cassoulet de Camdeborde. On voit une grande casserole en fonte dans laquelle trône un cassoulet recouvert d'une belle croute de chapelure, jusque là c'était plutôt tentant... Mais lorsqu'il il casse la croute pour servir une petite portion à chaque candidat j'ai vu un cassoulet très pâle, baignant dans une espèce de bouillon par trop présent. Il n'y avait pas ce côté réconfortant que l'on est en droit d'attendre de la vue d'un cassoulet. Il était même plutôt triste à voir ! On mange d'abord avec les yeux me disait mon père qui était un grand passionné de cuisine... Et bien le cassoulet de Camdeborde n'a pas sustenté mon regard ! Il manquait de couleur et d'épaisseur si j'ose écrire. Pour moi, les lingots d'un bon cassoulet doivent être enrobé d'une généreuse sauce tomatée bien rouge, un peu épaisse et non pas baigner dans un bouillon liquide terne. Attention, ce cassoulet était peut-être - probablement même - très bon mais il ne donnait pas spécialement envie d'être gouté. Il lui manquait de ce côté attirant qui fait saliver... Allez, j'ose une image décalée : le cassoulet de Camdeborde n'était pas sexy !

 

Depuis que je regarde Masterchef, Yves Camdeborde ne me donne pas envie d'aller m'asseoir à sa table et de découvrir sa cuisine. Autant j'irais volontiers au Pré Catelan pour gouter la cuisine de Frédéric Anton, autant je me damnerais pour gouter la cuisine d'autres chef qui touchent à la télé-réalité (Gordon Ramsay surtout), autant la cuisine de Camdeborde ne m'attire pas... Attention, je ne veux pas le moins du monde remettre en cause ses qualités de cuisinier mais tant le personnage que son approche de la cuisine ne me séduisent  pas.

 

Masterchef

Le jeudi à 20h44 sur TF1

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires