Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 10:18

Les femmes représentent moins d'un pourcent des exécutions capitales aux Etats-Unis.

dead-punishment-us-2.jpgLes Etats-Unis sont l'un des trois pays démocratiques - avec le Japon et l'Inde - à avoir conserver l'application de la peine de mort dans leur Constitution. En effet, dès l'aube des années '80, les démocraties de la planète ont successivement aboli cette pratique. Mais il n'y a pas que des démocraties sur notre terre - d'accord c'est un poncif mais cela mérite d'être rappelé de temps en temps ! - et l'on dénombre, en 2011, 20 pays qui ont pratiqué la peine de mort(1). La Chine arrive largement en tête de ce "classement" avec plusieurs milliers(2) d’exécutions. L'Iran suit avec seulement 600 exécutions, la Corée du Nord (60), le Yemen (53) et les Etats-Unis (43) complètent le tableau des pays les plus actifs en termes d'exécutions capitales. Les Etats-Unis sont donc la démocratie la plus concernée par la peine de mort. Elle y fut pourtant abolie en 1972 - soit bien avant les autres démocraties - mais fut rétablie, quatre ans plus tard, par un arrêt de la Cour de Géorgie qui renversait le précédent arrêt qui stipulait l'abolition. Dans les faits, il convient plutôt de ne pas parler d'abolition mais bien de suspension car la peine de mort n'a jamais été retirée de la Constitution des Etats-Unis... Depuis 1976, ce sont donc toujours 32 des 50 états américains qui pratiquent les exécutions captitales; le Maryland est le dernier état qui l'a abolie, c'était le 15 mars 2013.

La particularité de la peine de mort aux Etats-Unis est que, depuis 1988, l'Etat fédéral a réinstauré ce châtiment. Dès lors, comme chaque état reste soumis à la loi fédérale qui prime sur ses lois propres, tous les états sont susceptibles de se voir imposer l'application de la peine de mort. Dans le même temps, cependant, l'Etat fédéral a délégué la gestion des crimes graves aux autorités judiciaires de chacun des cinquante états... seuls les crimes graves allant à l'encontre d'une loi fédérale restent de la juridiction de l'Etat fédéral. Pas toujours simple à comprendre et à mettre en application ! En définitive, chaque état qui applique la peine de mort a donc l'entière décision de la mise en pratique ou pas de cette sanction ultime. Le dernier recours possible pour un condamné à mort est l'éventuelle grâce que pourrait lui accorder le Gouverneur de l'Etat. Chaque état a aussi le choix de la méthode qu'il utilise. Ainsi, si l'injection létale est la plus courante (75% des cas), d'autres moyens persistent. La chaise électrique reste, malgré sa violence, encore utilisée dans les états d'Alabama, de Caroline du Sud, du Tennessee et de Virginie où le condamné à le choix entre la chaise ou l'injection létale. Dans l'Idaho et en Oklahoma, la possibilité de passer devant un peloton d'exécution est proposée en alternative à l'injection, pire encore, l'Etat de Washington (nord-ouest) prévoit encore dans sa Constitution la pendaison comme moyen d'exécution... Un bon vieux lynchage comme au temps de Billy the Kid !

0,97%

Au total, depuis le retour de l'application de la peine de mort aux Etats-Unis, ce sont 1337 personnes qui ont été exécutées, la dernière en date mercredi dernier au Texas, l’état qui pratique le plus la peine de mort. Kimberley McCarthy, qui a été exécutée ce 26 juin, avait été condamnée à mort pour le meurtre d’une dame âgée suite à un cambriolage qui avait mal tourné, en 1997. McCarthy présentait, en outre, deux particularités : la première était d’être le 500è condamné à mort exécuté au Texas(3) depuis la réintroduction de la peine de mort, en 1976 ; la seconde d’être une femme ! Les exécutions féminines sont tellement marginales aux Etats-Unis qu'il n'existe pas de ‘’couloir de la mort’’ dans les prisons pour femmes ; les condamnées à mort patientent dans leur cellule. Kimberley McCarthy est seulement la treizième femme exécutée aux Etats-Unis depuis la réinstauration de la peine de mort. La précédente fut Teresa Lewis, en 2010 en Virginie. Les exécutions féminines représentent donc 0,97% de l'ensemble des exécutions étasuniennes.

Cartographie de la peine de mort aux Etats-Unis

Trente-deux états pratiquent donc encore la peine de mort aux USA, il s'agit de l'Alabama, l'Arizona, l'Arkansas, la Californie, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, le Colorado, le Dakota du Sud, le Delaware, la Floride, la Géorgie, l'Idaho, l'Indiana, le Kansas, le Kentucky, la Louisiane, le Massachussetts, le Mississippi, le Missouri, le Montana, le Nebraska, le Nevada, l'Ohio, l'Oklahoma, l'Oregon, la Pennsylvanie, le Tennessee, le Texas, l'Utah, la Virginie, Washington et le Wyoming.

Seize états l'ont abolie : l'Alaska, le Connecticut, le Dakota du Nord, Hawaï, l'Illinois, l'Iowa, le Maine, le Maryland, le Michigan, le Minnesota, le New Jersey, le Nouveau-Mexique, Rhode Island, le Vermont, la Virginie occidentale et le Wisconsin.

Enfin, deux états, ceux de New York et du New Hampshire, se trouvent dans une situation paradoxale où, si la peine de mort reste prévue dans la Constitution d'Etat, elle est déclarée anticonstitutionnelle et inappicable. En effet, l'abolition ou la réinstauration de la peine de mort dans un état est soumise à l'approbation de trois instances : la Chambre des Députés, le Sénat et le Gouverneur de l'Etat. Si l'une de ces trois entités oppose son veto, la peine de mort est automatiquement déclarée anticonstitutionnelle. Les Gouverneurs de ces deux états ont marqué leur veto...
dead punishment us
En rouge, les états qui appliquent de facto la peine de mort
En bleu, les états où la peine de mort est suspendue même si toujours constitutionnelle
En vert, les états qui ont aboli la peine de mort.

-------
(1) Peine de mort en 2011 : le nombre d’exécutions est alarmant dans les pays minoritaires appliquant encore ce châtiment, on www.amnesty.fr, 27 mars 2012
(2) Il n’y a pas de statistiques officielles à jour du nombre d’exécutions chinoises
(3) Avec 500 exécutions sur les 1337 pratiquées depuis 1976, le Texas représente à lui seul plus du tiers (37,39%) des applications de la peine de mort aux USA.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires