Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 12:32

A Londres, une publicité n'est visible que par les femmes... Original ou dangereux ?

plan.jpgPlan est une ONG qui lance, à Londres, une campagne de sensibilisation sur le droit des femmes à l'éducation dans les pays dits en voie de développement. Cette campagne de pub, intitulée "Because I'm a girl", axée sur la capitale anglaise, repose sur un clip court qui présente trois jeunes filles de 13 ans, une Anglaise, une Malienne et une Thailandaise, qui parlent de leur vie de tous les jours... avec ou sans accès à l'éducation. Ce clip d'une quarantaine de secondes est diffusé, dès ce 1er mars, dans un abribus de la célèbre Oxford Street, une artère commerçante de Londres qui relie Hyde Park à Kingsway, et il attire de nombreux patients qui veulent découvrir le contenu du spot diffusé sur cet écran interactif qui ne fonctionne que lorsque l'on s'approche du panneau. Mais le spot de Plan présente une particularité de taille : il n'est visible que par les femmes ! Il n'y a aucun caractère sexiste derrière cette démarche assure Plan, juste une façon de sensibiliser les hommes d'une façon particulière. "Nous ne donnons pas aux hommes le choix de voir ce film afin qu'ils aient une idée de ce que cela fait lorsque l'on est privé d'un droit basique"(1) explique Marie Staunton, Présidente de Plan au Royaume-Uni. Les hommes ne sont pas totalement exclus de la campagne, l'idée est des les informer différemment afin de susciter, chez eux, une prise de conscience. Ainsi, lorsqu'ils s'approchent de abribus dans lequel est diffusé le spot publicitaire, les hommes sont simplement renvoyés, par un message court, vers le site internet de Plan où ils recevront, s'ils le désirent, l'information relative à la campagne de sensibilisation.

Comment cette distinction basée sur le sexe est-elle possible ?

Le principe repose simplement sur un système de reconnaissance faciale. Dans le panneau, sur l'écran qui diffuse le spot, des capteurs reconnaissent les femmes en mesurant l'écart pupillaire, la largeur du nez et la taille de la machoire. Développé par la société Clear Channel UK, cet écran constitue le sommet du high tech actuel, il intègre la technologie multitouche, une caméra haute définition à grand angle et des capteurs 3D, le tout permettant donc la reconnaissance faciale.

Avec cette campagne, dont le coût est estimé à 30.000 livres, Plan espère récolter un quart de millions de livres destiné à faciliter l'accès à l'éducation des jeunes filles dans les pays en voie de développement. Selon l'ONG, cette campagne doit toucher, de façon différente, les femmes, les hommes, les filles et les garçons afin de réduire la discrimination à laquelle doivent faire face les filles en matière d'éducation dans beaucoup de pays à travers le monde. Il s'agit d'attirer l'attention sur un problème social international par la technologie.

Reste que si l'idée est originale, la technologie qui l'autorise a de quoi faire froid dans le dos ! Elle n'est pas sans rappeler certains films futuristes qui plongent la société de demain dans un monde asseptisé, formaté, qui favorise l'exclusion de certains qui ne répondent pas aux critères définis par les plus hautes autorités. De plus en plus la société actuelle ressemble aux sociétés futuristes effrayantes décrites dans les ouvrages d'anticipation d'il y a quelques décénnies... La possibilité de ne rendre accessible de la publicité - et par conséquent toute autre forme d'information - qu'en fonction de certains critères physiques est dangereuse voire liberticide. Elle pourrait concourir à une forme d'apartheid physique... Prenons-y garde !

-----
(1) Advert on Oxford Street shown only to women, on www.bbc.co.uk, 20 février 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires