Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 13:08

Elle revient cycliquement pour le plaisir des Liégeois… et des autres !

foire.jpgCela fait 150 ans que chaque mois d’octobre la Foirede Liège anime le cœur de La Cité Ardente! Pour la 150è fois, les Liégeois prendront plaisir à se balader sur la Foired’Octobre, à humer les différents parfums, à se laisser aller dans des attractions qui donnent le frisson ou simplement à déambuler pour s’imprégner d’une ambiance unique. Sur plus d’un kilomètre, tout au long du Parc D’Avroy en plein centre ville, la Foireva étaler, du 3 octobre au 11 novembre, ses atours. Plus de 160 métiers forains vont s’animer (en même temps aurait dit Fugain) pour donner au cœur de la Cité Ardenteun vrai air de fête. Lumières, musique, cris de joie, odeurs de barbe à papa ou de pommes d’amour,… c’est l’un des rendez-vous les plus attendus des Liégeois. Des Liégeois… mais aussi de bien d’autres amateurs de sensations fortes ou de plaisirs gustatifs qui viennent d’autres grandes villes belges mais aussi d’Allemagne, des Pays-Bas et même du nord de la Francepour s’enivrer de la Foire de Liège. Il faut dire que tout le monde peut y trouver son compte. Les amateurs de frisson prendront plaisir à se faire peur dans le Rotor, le Delta Plane, le Xtreme ou l’Eclipse; les enfants se régaleront des manèges, des petits avions et des chevaux de bois tandis que les gourmands craqueront – même s’ils avaient prétendu le contraire – pour un ou deux lacquemants, quelques croustillons ou une brochette de raisins au chocolat.

150 ans… mais des traces depuis le 8è siècle !

La tradition des fêtes foraines est séculaire à Liège. On trouve trace de ce genre de manifestations populaires depuis le 8è siècle avant même que la bonne ville de Liège n’existe en tant que telle. La première d’entre elles aurait été instituée dans le cadre du pèlerinage à Saint-Lambert, Prince-Evêque de Liège, mort en 705 et devenu Saint-patron de la Ville. Jusqu’au 19è siècle, les différentes foires – qu’elles soient foraines ou commerciales – prennent place sur le quai de la Batte, le long de la Meuse, sur sa rive gauche. Jongleurs, lutteurs, montreurs d’animaux ou d’humains difformes côtoient les marchands de produits de bouches dans l’harmonie la plus totale sans qu’il n’existe, semble-t-il, de règlementation stricte. Ce n’est qu’au 18è siècle, suite au déclin du régime français que l’on commence à structurer davantage les événements forains. Par la suite, un arrêté municipal du 28 septembre 1813 réduit le nombre de fêtes foraines sur le territoire liégeois à deux par an, l’une en mai et l’autre en novembre. L’époque des foires tous azimuts était révolue, le but de cet arrêté était de canaliser les commerçants ambulants qui sillonnaient ces manifestations et de les inciter, en diminuant le nombre des foires, à s’installer de façon définitive à Liège afin qu’ils versent davantage de taxes à la commune… Déjà le monde politique s’immisçait là où il pouvait prendre l’argent !

Cette règlementation perdure sous le régime hollandais, en 1827 le Roi des Pays-Bas, Guillaume II autorise une nouvelle foire qui prend place à la fin du mois de juillet. Liège compte alors trois animations foraines réparties tout au long de l’année. Ce n’est qu’à la révolution belge, en 1830, alors que l’occupant batave est chassé et que le Royaume de Belgique voit officiellement le jour, que la foire de juillet est déplacée fin novembre. Parallèlement, les fêtes de mai et novembre sont abandonnées pour ne garder qu’une seule grande manifestation à vocation festive. Mais cette période ne convient finalement guère, la tombée précoce de la nuit à cette période de l’année, le temps gris et pluvieux ainsi que la proximité de l’Avent et des manifestations liées aux fêtes de Noël font que la Foire est boudée par les Liégeois. Il faut attendre 1859 pour que le Conseil Communal de Liège ne fixe définitivement la date de la Foire de Liège au mois d’octobre. A cause de travaux le long de la Meuse, il décida aussi de l’installer provisoirement sur le long boulevard d’Avroy dans le parc du même nom. Du provisoire qui dure puisque la Foire est toujours à cet endroit, en plein cœur de la Cité, 150 ans plus tard.

Pour marquer le 150è anniversaire, en plus de quelques actions ponctuelles, on notera la présence d’une toute nouvelle attraction à sensation, le Stratosphère qui emmènera les plus audacieux à 60 mètres de hauteurs dans des tournoiements infernaux… Deux attractions beaucoup plus anciennes et plus simples feront leur réapparition, un manège-chenille et le carrousel à chaines – que l’on connait à Liège sous le nom les chaines ! – pour le plaisir des moins hardis. Enfin, la Grand Roue sera également de retour après une année d’absence. On ne pouvait pas imaginer la Foire de Liège sans cette roue royale qui offre à ceux qui grimpe dedans une vue panoramique exceptionnelle sur Liège et ses alentours…


Le site internet de La Foire de Liège

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires