Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 10:40

La peine de mort décline aux Etats-Unis... pour une simple question de coûts en période de crise !

dead.jpegLe nombre d'exécutions a diminué de 50% depuis l'an 2000 aux Etats-Unis. Warren Hill aurait du être, lundi dernier, le 25è condamné à mort exécuté en 2012 mais la Cour d'Appel a suspendu, in extrémis, la procédure à la demande de ces avocats qui remettent en cause la constitutionnalité de l'inection létale(1). Cette suspension décidée par la Cour d'Appel ramene la peine de mort au seuil de l'actualité américaine et relance, à quelques semaines des élections, le débat sur cette sentence extrême qui est encore d'application dans 33 des 50 états ralliés à la Bannière Etoilée. Il n'y a eu "que" 24 exécutions capitales en 2012 au Pays de l'Oncle Sam. Force est de constater que, si la situation n'est pas encore optimale pour les partisans de l'abolition, elle tend vers un réel déclin de la pratique des peines capitales. En effet, les statistiques montrent qu'il y a eu une cinquantaine d'exécutions en 2011 soit deux fois moins que dans les années nonante ou l'on frôlait voir on dépassait les 100 mises à mort annuelles. Prise de conscience d'un processus qui va à l'encontre des Droits de l'Homme ?  Non, simple réalité lié à la crise économique actuelle ! Pareillement, les condamnations sont aussi en forte baisse puisque l'on en recense quelque 110 sur l'année passée soit trois fois moins qu'en 1996. Géographiquement aussi le déclin se marque; si 33 états appliquent toujours la peine de mort, seuls 12 d'entre-eux y ont eu recours en 2010. Force est aussi de constater que les états sudistes restent plus accrochés au maintien et à la pratique de la peine capitale puisque 80% des éxécutions de l'année 2010 ont eu lieu dans un état du sud. Certains états restent de farouches partisans de la peine de mort comme le Texas (17 exécutions en en 2010 soit 37% du total national*), ou la Floride par exemple mais, à contrario, d'autres entassent des condamnés dans des couloirs de la mort depuis plusieurs années sans procéder aux exécutions à l'image de la Californie (717 détenus y sont en attentes dans le Couloir de la Mort) et du Maryland. Le Connecticut a aboli la peine de mort en 2012 et, selon toutes vraissemblance, quatre états devraient prochainement l'abolir également : la Californie, le Kansas qui n'a pratiqué aucune exécution depuis le rétablissement de la peine de mort en 1977), le Maryland et le Colorado. Avec ces quatre états, on arriverait à 21 états ayant aboli la peine de mort; lorsque ce nombre dépassera les 25 états - soit la moitié - la question de l'abolition totale sera forcément remise à l'ordre du jour. 

Une question de coûts...


La peine de mort a été rétablie en 1977 aux Etats-Unis après avoir été purement abolie entre 1967 et 1976. Depuis 1977 ce sont donc 4922 détenus qui ont été mis à mort. Il faut cependant constater que les trois quarts de ces exécutions ont eu lieu entre 1977 et 1990. Depuis les années nonantes, il y a une réelle décélération du processus; une décélaration qui se marque encore davantage depuis trois ou quatre ans. Mais le déclin de la pratique de la peine de mort n'est pas forcément lié à une évolution des moeurs sociales, non il serait plutôt lié à l'aspect économique. En effet, contrairement aux idées reçues, le coût de l'application de la peine de mort (y compris la détention dans des couloirs de la mort sursécurisés) pour un détenu coûte jusqu'à dix fois plus cher que la prise en charge d'une peine de prison à perpétuité pour ce même détenu(2). C'est d'ailleurs le coût de la prise en charge de la peine de mort qui incite le Kansas à vouloir abolir cette pratique. Clairement, si aucune exécution n'a eu lieu depuis le rétablissement de la peine de mort, le Kansas compte neuf détenus dans des couloirs de la mort. L'entretien et la surveillance des couloirs de la mort, la prise en charge des détenus dans ces couloirs coûtent plus d'un million de dollars par an aux états qui pratiquent la peine de mort tandis que le coût d'un détenu condamné à perpétuité est de l'ordre de 25.000 dollars annuels. Ainsi, dans le cas précis du Kansas, les neufs détenus coûteraient 225.000 dollars à la collectivité s'ils étaient simplement condamnés à perpétuité au lieu du million de dollars actuel. Soit une économie de 775.000 dollars par an. De façon globale, la suppression de la peine de mort, et donc des couloirs de la mort, permettrait une économie importante pour tous les états qui la pratiquent. Un aspect concret et pratique que les autorités de certains états ont bien à l'esprit en cette période économiquement très délicate pour les Etats-Unis

-----
(1) Etats-Unis : le condamné Warren Hill sauvé sur le fil, on www.lexpress.fr, 24 juillet 2012

* à noter que pour des questions économiques,le Texas a supprimé, en 2011, le traditionnel dernier repas du condamné. Cette "tradition" voulait que le condamné à mort puisse choisir lui-même son ultime repas estimant inconvenant de permettre un choix pareil à une personne au seuil de l'exécution.
(2) En pleine crise, des états américains s'inquiètent du coût de la peine de mort, par Ségolène de Larquier, on lepoint.fr, 18 février 2009.

P2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires