Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 14:34

Des attentats qui ont eu un effet sur les mentalités américaines, pas sur la face du monde.

11.09.jpgLentement, Ground Zero reprend vie, le projet extravagant d'une tour de métal et de verre haute de 540 mètres (soit 1776 pieds... 1776 comme l'année de l'Indépendance des Etats-Unis, décidément les symboles ont la vie dure outre-Atlantique) devrait être achevé pour 2014, le chantier est en cours et la fameuse tour gagne un étage par semaine, semble-t-il. Mais, dix ans plus tard, New York porte toujours les stigmates des attentats du 11 septembre. Stigmates visibles au coeur de la ville, stigmates invisibles mais profondément ancrés aux coeurs des Hommes. Les absences se font encore sentir; tous les New-Yorkais ont perdu un parent, un ami ou une connaissance dans les Twins Towers. Paradoxalement pourtant, les théories du complot sont encore vivaces, y compris à l'intérieur même des Etats-Unis où d'aucuns sont toujours persuadés que ces attentats sont un inside job, un boulot fait depuis l'intérieur, c'est à dire non attribuable à des extrémistes musulmans(1). En 2006, cinq ans après les attentats, un Américain sur trois n'était plus capable de dire en quelle années ces attentats avaient eu lieu(2)... On compte aujourd'hui quelque 60.000 habitants dans le quartier qui fut ravagé par la chute des tours, soit le double d'avant 2001. Ce quartier subit, depuis quelques années, l'un des plus fort développement de la ville... Et même le cinéma s'est emparé du 11 septembre avec, notamment, Vol 93 (Paul Greengrass, 2005) ou World Trade Center (Oliver Stone, 2006), il faut bien rentabiliser le malheur ! Il faut dire aussi que ces attentats étaient à la hauteur des "meilleurs" scénarios qu'Hollywood aurait pu imaginer. Oui, la vie a repris ses droits, elle continue, même si New York n'oublie pas.

Mais alors, globalement, qu'est ce qui a changé après ce fameux 11 Septembre ? Fondamentalement, cette triste page n'a pas modifié le grand livre des relations internationales, qu'elles soient politiques ou économique. Aucun Nouveau Monde n'est né après la chute des tours du WTC comme ce fut le cas, par exemple, après la chute du Mur de Berlin. Certes, les deux événements ne sont pas comparables sur le fond mais ils constituent deux tournants marquants de l'Histoire contemporaine. Encore qu'on ne m'ôtera pas de l'idée qu'avec la Chute du Mur de Berlin et du bloc communiste, les USA perdaient leur seul véritable ennemi et qu'il fallait en trouver un autre... Les Etats-Unis ont donc profondément été marqués, comme l'avait été le Bloc de l'Est en 1989, mais les structures du pays n'ont pas changé et l'Oncle Sam n'a pas été affaibli par rapport aux autres grandes nations mondiales. Finalement, c'est pour les citoyens américains que le changement à été le plus visible; leurs libertés individuelles ont été revues à la baisse au nom du sacro-saint principe sécuritaire qui fut cher à George Bush et d'une instrumentalisation de la peur : scanner corporels dans les aéroports, écoutes téléphoniques, surveillance des e-mails, contrôle des lectures dans les bibliothèques, Patriot Act... sans même trop évoquer les détentions arbitraires ou illégales et la légitimation de la torture dans certains cas. Plutôt paradoxal pour un pays qui érige la liberté en valeur majeure. L'ancien Président utilisa aussi le prétexte du 11 Septembre pour justifier des conflits en Irak et en Afghanistan et augmenter de façon déraisonnable les budgets militaires et du Renseignement. Les mentalités américaines ont changé, elles ont migrés vers des comportements davantage méfiants à l'égard des autres débouchant ainsi sur un autre changement notoire, celui du comportement à l'égard des musulmans. Une véritable islamophobie s'est mise en place et elle repose sur un amalgame honteux qui assimile l'Islam au fanatisme intégriste. Mais il serait erroné de croire que les Attentats du 11 Septembre ont fondamentalement changé la face du monde, ils ont concrétisé des tendances qui étaient déja bien présentes aux Etats-Unis - à savoir une envie de sécurité accrue, une islamophobie latente et une propension à la guerre bien réelle - sans altérer les relations socio-économico-politiques internationales.

-----
(1) source : www.reopen911.info
(2) source : Quelle année le 11 septembre ? 30% des Américains ne savent plus. AFP, 9 août 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires