Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 13:33

Série de l'été - 1979, le dernier cri de Bon Scott...

 

serieete22---ACDC.JPGA l’aube des années ’80, AC/DC est un groupe bien ancré dans l’univers du hard-rock dont il partage l’avant-scène avec Led Zeppelin, Motörhead, Van Halen et Scorpions tandis que WASP et Iron Maiden commencent à poindre. Créé en 1973, par les frères Young, AC/DC est surtout porté par le guitariste Angus Young et le chanteur Bon Scott qui avait rapidement remplacé le chanteur originel, Dave Evans. Si High Voltage (1974), le premier album n’a pas connu un très grand succès, les deux suivants TNT (1976) et Dirty deeds done dirt Cheap (1976) cartonnent tandis que Let there be rock (1977) avec des plages comme Whole Lotta Rosie ou Hell ain’t bad place to be installe AC/DC au panthéon du hard-rock. A l’été 1979, AC/DC sort un album qui contient des touches plus blues et qui parle de l’enfer, des femmes, de la mort et du sexe. Highway to Hell est considéré par beaucoup comme étant le meilleur album jusqu’alors produit par AC/DC. Bon Scott est au sommet et sa voix est pour beaucoup dans le succès du groupe… Higway to Hell squatte la première place des charts anglais, australien et américain pendant plusieurs semaines, et se vend à 25 millions d’exemplaires à travers le monde. La chanson éponyme est un savant mélange de blues et de hard-rock qui plait tant aux aficionados d’AC/DC qu’à ceux qui, jusque là, ne portaient pas forcément ce groupe dans leur cœur… Highway to Hell, la chanson, évoque l’enfer des tournées pour un groupe de rock. Un enfer pave de bonnes intentions car même si la vie en tournée n’est pas de tout repos, le personnage est assurément accro à cette vie. La mélodie de la chanson est simple et même les riffs de guitare d’Angus Young sont nettement moins complexes qu’à l’accoutumée. Highway to hell devient très vite un classique d’AC/DC mais cette chanson sera aussi une autoroute vers l’enfer pour Bon Scott… Quelques mois plus tard, en février 1980 à Londres, après une soirée très arrosée le chanteur d’AC/DC meurt étouffé par ses vomissements à l’arrière d’une voiture. Hignway to Hell devient un album mythique car c’est le dernier enregistré par Bon Scott…

Alors que le décès de Scott place AC/DC au bord de l’implosion Angus et Malcolm Young impose
Brian Johnson, le chanteur du groupe Georgie qui avait fait la première partie d’AC/DC quelques mois plus tôt. Johnson avait impressionné Bon Scott par sa voix rocailleuse et puissante, le faire venir en remplacement du chanteur décédé fut une idée de génie. La transition entre Bon Scott et Brian Johnson est une réussite musicale et artistique et elle s’entend parfaitement sur le premier album post-Scott, Back in Black (1980) qui est une perle rare, peut-être la meilleure plaque du hard-rock !


Highway to Hell

livin' easy, lovin' free
season ticket on a one way ride
askin' nothin', leave me be
takin' everythin' in my stride
don't need reason, don't need rhyme
ain't nothin' that I'd rather do
goin' down party time
my friends are gonna be there too

I'm on the highway to hell
on the highway to hell
highway to hell
I'm on the highway to hell

no stop signs speed limit
nobody's gonna slow me down
like a wheel gonna spin it
nobody's gonna mess me around
hey satan payin' my dues
playin' in a rockin' band
hey mumma look at me
I'm on the way to the promised land

I'm on the highway to hell
highway to hell
I'm on the highway to hell
highway to hell
don't stop me

I'm on the highway to hell
on the highway to hell
highway to hell
I'm on the highway to hell

(highway to hell) I'm on the highway to hell
(highway to hell) highway to hell
(highway to hell)
and I'm goin' down
all the way
I'm on the highway to hell

Traduction :

Vivre facilement
Aimer librement
Un ticket saisonnier pour un aller simple
Ne demandant rien
Laissez-moi vivre
J’embarque tout avec moi
Pas besoin de raisons, pas besoin de rimes
Il n’y a rien que je préférerais faire
Descendre faire la fête
Mes amis seront là aussi

Je suis sur l’autoroute de l’enfer
Sur l’autoroute de l’enfer
L’autoroute de l’enfer
Je suis sur l’autoroute de l’enfer

Plus de stops, de limites de vitesse
Personne pour me ralentir
Comme une roue qui tourne
Personne pour m’empêcher
Hey Satan, j’ai payé ma dette
Je joue dans un groupe de rock
Hey Maman, regarde-moi
Je suis sur le chemin de la Terre promise

Je suis sur l’autoroute de l’enfer
Sur l’autoroute de l’enfer
L’autoroute de l’enfer
Je suis sur l’autoroute de l’enfer

(L’autoroute de l’enfer), je suis sur l’autoroute de l’enfer
(L’autoroute de l’enfer), l’autoroute de l’enfer
(L’autoroute de l’enfer)
Et je trace la route
Je suis sur l’autoroute de l’enfer

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires