Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 10:09

Grâce à Google, il est désormais loisible de visiter 17 grands musées internationaux sans quitter son salon...

gap.jpgRéunir au bout de quelques clics les plus belles pièces de dix-sept des plus grands musées du monde, est-ce une bonne idée ? Personnellement, en tant que grand amateur de musées, je réponds par l'affirmative à cette question. Le nouvel outil de Google - baptisé Google Art Project - permet de découvrir des chefs d'oeuvre avec la plus grande facilité et même, pour certaines oeuvres magistales, grâce à une résolution d'image exceptionnelle, de les voir dans de meilleures conditions qu'en réel. En effet, chaque musée participant au projet a choisi une oeuvre dont la reproduction virtuelle, en 7 milliards de pixels, permet d'apprécier les détails bien au delà des possibilités de l'oeil humain in situ. Ainsi donc, 17 musées internationaux et non des moindres : le Tate Britain (Londres), la National Gallery (Londres), le Museo Thyssen-Bornemisza (Madrid), le Musée Reine Sofia (Madrid), le Rijksmuseum (Amsterdam), le Musée Van Gogh (Amsterdam), le Frick Collection (New York), le MoMA (New York), le Metropolitan Museum (new York), le Smithsonian Museum (Washington DC), la Gemäldegalerie (Berlin), la Alte Nationalgalerie (Berlin), le Château de Versailles (Paris), la Galerie Tretyakov (Moscou), le Musée de l'Hermitage (Saint-Petersbourg), le kampa Museum (Prague), le musée Uffizi (Florence), se sont associés à Google pour créer, via l'outil Google Maps, une visite virtuelle de leurs trésors culturels. Google Maps est entré à l'intérieur de chaque musée et y a saisi des vues à 360°, ensuite, plus de mille oeuvres ont été photographiées. Le tout a été assemblé de manière à offrir une visite fluide de 385 salles d'expositions des 17 musées, avec la possibilité évidemment de zoomer sur plus de 1000 oeuvres afin d'en saisir au mieux la finesse et les détails. "Nous espérons que cela va inciter toujours pls de gens, où qu'ils vivent, à accéder à l'art et à l'explorer avec un luxe de détails nouveau" expliquait en début de semaine, à Londres lors de la conférence de presse de présentation du projet, le Responsable de l'Ingénirie de Google.

Un tremplin vers les vrais musées...

Au total, ce sont plus d'un milliers d'oeuvres de 486 artistes majeurs de la Renaissance à la période contemporaine qui sont disponibles sur Google Art Projet. Parmi les oeuvres visibles on peut citer sans être exhaustif La Nuit Etoilée (Van Gogh), La Naissance de Vénus (Botticelli), La Ronde de Nuit (Rembrandt), Le Déluge (Danby), Le Baigneur (Cézanne), La Lune et la Terre (Gauguin), Vue de Tolède (El Greco)... Mais le site propose aussi une multitude d'informations sur les toiles exposées virtuellement et les peintres qui les ont réalisées ainsi que sur les différents musées du projet. Cumulé à d'autres sources d'informations comme les sites officiels de chaque musées ou des sites de ressources sur les oeuvres présentées, Google Art Project représente un moyen intéressant de s'initier aux musées, de découvrir des musées et de se donner envie de les voir réellement. Et lorsque l'on demande aux dirigeants des musées qui participent au projet s'ils ne craignent pas une forme de concurence en ligne qui influerait sur la fréquentation de leur musée, la réponse est claire : "l'expérience montre qu'une fois que les gens ont eu un aperçu sur le net ils veulent voir le vrai tableau"(1) affirme Nicholas Serota, le Directeur de la Tate Galley, au nom de tous les Responsables de musées inscrits au Google Art Project. Cette initiative doit donc être le détonateur d'un regain d'intérêt pour la culture; une sorte de teasing pour attirer la population vers les musées. Elle doit apporter une nouvelle lumière sur la peinture classique pour permettre aux profanes de la découvrir et aux amateurs de se visiter les musées. "C'est un grand pas en avant qui confère aux gens une possibilité inégalée d'être proche de l'Art, de grandes oeuvres d'art" commente encore Nicholas Serota. Visiter l'Hermitage, le MoMA ou le Smithsonian bien installé dans son fauteuil avec un ordinateur sur les genoux... c'est aussi, pour moi, une belle façon de préparer un prochain city-trip puisque je ne voyage que dans des villes qui ont de beaux musées à m'offrir en cadeau !

D'autres musées devraient prochainement rejoindre le projet !

Google Art Projet

Les petits plus de l'article :

- Le quiz des musées (réponses ici)
- Le Musée d'Orsay, à Paris

-----
(1) Google Art Project aims to shed new light on classic work of art, par Mark Brown, in The Guardian, 1er février 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires