Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 19:27

Evénement culturel majeur à deux heures de train...

 

gauguin-copie-1.jpgLondres est une ville exceptionnelle, probablement la plus excitante et la plus enivrante d'Europe. C'est une ville où l'on vit, c'est une ville qui vit... elle est aux antipodes de ces petites villes bourgeoises qu'elles soient française, belges, hollandaises ou allemandes qui s'endorment dans la torpeur monotone de leur quotidien rythmé par une routine sempiternelle. Tiens, rien que ce soir, un mardi, le site internet spectacleslondres.fr nous apprend qu'il se joue 45 comédies musicales et 23 pièces de théâtre... Et ce sera pareil demain, après demain et tous les autres jours. Ajoutons à cela que l'on peut visiter une cinquantaine d'expositions différentes dans les musées (gratuits !) de Londres, notamment une superbe rétrospective consacrée à Canaletto, le peintre vénitien du 17è siècle reconnu pour ses panoramas de Venise, à la National Gallery; une plongée dans les croyances de l'Egypte ancienne à travers l'expo consacré au Livre des Morts de l'Egypte Ancienne au British Museum ou encore une présentation de 400 pièces de la collection privée d'objets d'art de la Reine Victoria et du Prince Albert dans la Galerie de la Reine du Victoria & Albert Museum... Mais s'il est une exposition qui fait l'événement à Londres pour l'instant c'est assurément celle consacrée, jusqu'en janvier prochain, à Gauguin à la Tate Britain Gallery !

Gauguin : Maker of Myth propose au grand public plus de cent toiles de Paul Gauguin, un des artistes les plus influents de la fin du 19è siècle. Il s'agit là de la première exposition majeure consacrée à l'artiste depuis plus de cinquante ans à Londres. C'est aussi la plus importante organisée en Europe depuis plusieurs lustres... Grand voyageur devant l'éternel, Gauguin invite, à travers les toiles exposées à la Tate Britain, le spectateur à un voyage post-impressionniste remarquable. Chef de file de l'école de Pont-Aven, Gauguin est, avec Cézanne et Van Gogh, le peintre majeur de la fin du 19è siècle. Il imagina le concept du "droit de tout oser" qui autorisait l'artiste à se jeter dans ses délires artistiques les plus fous. Son travail influença plusieurs peintres du siècle suivant, Picasso, Duffy, Kirchner, Matisse, Munch ou Sérusier pour n'en citer que quelques-uns. Peintre synthétique, proche de Dieu, Paul Gauguin fit de l'abstraction son crédo : "Ne copiez pas trop la nature. L'art est une abstraction, tirez-la de la nature en rêvant devant et pensez plus à la création qu'au résultat. C'est le seul moyen de monter vers Dieu en faisant comme notre divin Maître, créer" se plaisait-il a répéter... soit pour un artiste la création est plus importante que le résultat, rendre ce que l'on voit n'est pas une création !

Mais Paul Gauguin c'est aussi une relation tendue et fusionnelle avec Vincent Van Gogh, une relation qui se terminera mal. A la fin de l'année 1888, les deux artistes passent deux mois ensemble près d'Arles dans le sud de la France. Toute la journée ils peignent pour sortir de la dépression dans laquelle ils sont plongés. Mais les tensions surgissent et s'amplifient. Tous les deux tenteront de mettre fin à leurs jours et leur amitié se clora par le fameux geste de Vincent Van Gogh qui se tranche l'oreille avec un rasoir dans un accès de folie. Il existe aussi une théorie selon laquelle ce serait Gauguin qui dans un accès de colère suite à une dispute violente aurait saisit un couteau ou un sabre et tranché l'oreille de VanGogh... Quoi qu'il en soit, Paul Gauguin est intimement lié à cet épisode douloureux de l'oreille de Van Gogh passé aujourd'hui à la postérité. Leur amitié morte, Gauguin quitte Arles et Van Gogh pour revenir à Paris où il se trouve rapidement ruiné. Il s'enfuit vers Tahiti pour échapper à la civilisation occidentale qui le dépasse. Il passera le reste de sa vie entre Tahiti et les Iles Marquises (ou Jacques Brel trouvera également refuge quelques décennies plus tard) à peindre quelques-unes de ses toiles les plus connues : Manao Tupapau (1892), Mahana Maa (1892), Autoportrait au chapeau (1893) ou Les seins aux fleurs rouges (1899) et probablement la plus connue de toutes ses oeuvres D'où venons-nous ? Que Sommes-nous ? Où allons-nous ? (1898)...

A travers sa création, Paul Gauguin a toujours cherché à mettre en évidence les couleurs expressives et les formes pleines et/ou volumineuses. En polynésie il se laissera aller à des expérimentations sur les couleurs, des expérimentations qui influenceront la peinture du 20è siècle et notamment le courant fauviste. C'est à cet artiste majeur que la Tate Britain Gallery rend hommage à travers une exposition qui fait la part belle aux escapades péruvienne, martiniquaises et tahitiennes du peintre.  L'exposition est structurée selon la chronologie des oeuvres de Gauguin et une salle complète est également dédiée aux nombreux autoportraits de Gauguin avec notamment sa vision de lui en Christ dans le Jardins des Oliviers qui fait partie de la collection du Norton Museum of Art de Palm Beach, en Floride.

Gauguin : Maker of Myth

gauguin.jpg
Du 30 septembre 2010 au 16 janvier 2011
A la Tate Britain Gallery
Plus d'infos sur le site de la Tate Britain


Les prochaines expositions d'envergure à la Tate Gallery :

 

- Gabriel Orozco, du 19 janvier au 25 avril 2011 (Tate Modern)
- Watercolour : l'aquarelle sous toutes ses formes, du 16 février au 21 août 2011 (Tate Britain)
- Joan Miro, du 14 avril au 11 septembre 2011 (Tate Modern)
- René Magritte, du 24 juin au 16 octobre 2011 (Tate Liverpool)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans A découvrir
commenter cet article

commentaires