Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 13:11

On produit deux fois plus de nourriture qu’il n’en faudrait pour nourrir le monde, on en jette un quart et plus de 800 millions de personnes ont faim…

gaspi.jpgAlors que l'on se demande comment nourrir l'humanité dans les prochaines décennies, alors que la Banque Mondiale prévoit, à cause du réchauffment climatique, des pénuries alimentaires à l'aube des prochaines années '40(1), on a jamais produit autant de nourriture. Ce sont chaque année quatre milliards de tonnes(2) qui sont produites à travers le monde... Selon diverses estimations, 30 à 50% de toute cette nourriture produite sont gaspillés ! Peut-être est-il opportun de revenir sur ce phénomène de société qu’est le gaspillage alimentaire. Saviez vous que l’on n’a jamais produit autant de nourriture dans le monde ? Aujourd’hui, chaque jour on produit 4,3 kg de nourriture par personne… Soit largement plus qu’il n’en faut pour nourrir la population mondiale. Selon Miguel Altieri, un expert internationalement reconnu de l'Université de Berkeley, en Californie, nous disposons de deux fois plus d’aliments que l’entièreté des êtres humains ne pourrait en manger chaque jour… Et malgré cela quelque 860 millions de personnes(3) à travers le monde connaissent famine ou malnutrition ! Il convient de noter que depuis quelques années le nombre de malnutris à travers le monde est en diminution à l’exception du continent africain, mais il reste globalement trop important.

Comment peut-on expliquer qu’une personne sur huit ne mange pas à sa faim alors que l’on produit quotidiennement deux fois plus de nourriture qu’il n’en faut pour nourrir le monde ?

Ce phénomène s’explique par la mauvaise répartition des produits alimentaires à travers le globe. Si l’on dresse une carte géopolitique de la faim dans le monde, on constate que l’Europe et l’Amérique du nord dispose d’une quantité trop importante de nourriture, que les pays du Maghreb et d’Amérique du Sud sont «dans la norme» mais que les pays d’Afrique subsaharienne et une grande part de l’Asie ne disposent pas du minimum requis pour vivre au quotidien… Il faudrait donc pouvoir organiser un transfert alimentaire des ressources en excédent vers les pays en sous-alimentation ! Mais il ne faut pas aller tellement loin de son salon pour rencontrer des gens qui ont faim. En Europe, dans nos pays dits civilisés, ce sont entre 13 et 27%, selon les contrées, des personnes qui vivent au seuil de la pauvreté et qui ne mangent pas suffisamment chaque jour… Mais peut-on réellement qualifié un pays de civilisé lorsqu’il dépense 1000 fois plus pour la conquête spatiale que pour la conquête sociale ?

Un gaspillage inhumain !

C’est un refrain classique qui s’applique à la nourriture comme à toute autre forme de richesse, d’aucuns ont trop alors que d’autres manquent cruellement. La naïveté voudrait que l’on imagine que ceux qui ont en trop donne à ceux qui n’ont pas assez, mais s’en trouve-t-il encore pour croire à cet utopique partage ?

Une question innocente ! Que font tous les gens qui ont de trop de cet excédent alimentaire ?
Une réponse ignoble mais vraie ! Ils le jettent…

Une étude de l’Université de Berkeley démontre que 48 milliards de kilos de nourriture sont gaspillés chaque année aux Etats-Unis… Ce gaspillage provient des restes de repas qui sont jetés par les ménages étasuniens. En Belgique, ce gaspillage atteint près de 21 millions de kilos annuels. Chaque belge se déleste, via sa poubelle, de 400gr de nourriture par semaine ! Mauvais achats, abondance dans les assiettes, dates de péremption limites, … autant de mauvaises raisons qui poussent le Belge à jeter de la nourriture. Nos poubelles - que l'on essaye pourtant de faire maigrir par moult décisions communales afin de réduire la quantité de déchets produits - regorgent de victuailles. Fruits, légumes charcuteries diverses… et pain ! En moyenne 1/2 pain finit hebdomadairement à la poubelle dans chaque famille. Si l'on considère quelque 4 millions de ménages dans notre royaume ce sont alors 2 millions de pains qui finissent dans les ordures chaque semaine. On pourrait en nourrir des gens qui ont faim avec ces pains !

Les champions du gaspillage en Europe sont les Anglais ! Le quotidien The Independant révélait, dans une enquête qu’il avait réalisée en 2005(4) que ce sont l’équivalent de… 30 milliards d’euros de nourriture qui terminent annuellement dans les poubelles du Royaume-Uni ! Clairement, une fois encore, ce sont les comportements de consommation sont en cause et à revoir mais il n’y a pas que le consommateur – vous et moi - qui est à blâmer ! En effet, les politiques en matière de productions sont totalement à revoir, elles aussi. Au Québec, les producteurs laitiers déversent régulièrement du lait dans les égouts par ce qu’ils ont dépassé des quotas de production fixés par les autorités… Ce lait, plutôt que d’aller à l’égout devrait alimenter les banques alimentaires de Montréal et alentours ou se pressent quantités de Québécois. Il en va de même pour les grandes surfaces que nous fréquentons assidument. Pour nous offrir les meilleurs prix, elles achètent massivement les denrées qui rempliront nos caddies… Lorsqu’il s’agit de vivres non-périssables (types conserve) cela ne pose pas encore trop de problèmes mais il y a aussi la marchandise périssable (pain, fruits, légumes, surgelés…) qui est quotidiennement en surabondance. Chaque jour une part de ses produits est balancée aux ordures !

 

Et en Belgique ? 


Une étude menée en 2003 à la demande de la firme d’emballage alimentaire Toppits montrait que 20% des charcuteries diverses achetées par les Belges ne sont pas consommées… Elles restent quelques jours au frigo avant de finir à la poubelle. Je doute que ce soit dans un souci de contrôle du cholestérol ! 15% du fromage acheté finit aussi à la décharge. 1 pot de yaourt sur 5 suit le même chemin…

 

Pourquoi ? Principalement parce que les aliments n'ont plus l'air bons - ce qui ne veut pas dire qu'ils ne le sont plus - estiment 47% des Belges. Un dernier chiffre peut-être, il est fourni par une enquête de l’Observatoire de la Consommation Durable qui révèle que : « Les données collectées à Bruxelles indiquent que 8% du sac poubelle tout-venant sont constitués d'aliments jetés sans avoir été touchés. Au niveau mondial, 1/4 de la nourriture produite est jetée sans avoir été consommée. Des chiffres choquants lorsque l'on sait 13% de la population mondiale souffre de sous-alimentation. A Bruxelles, ces déchets d'aliments et leurs emballages viennent gonfler les poubelles (la fraction organique, la fraction emballage). Des déchets qu'il faut collecter, transporter et éliminer. En outre, jeter de la nourriture qui aurait pu être consommée coûte cher aux ménages»(5)

La conclusion de ces quelques lignes ne se veut pas optimiste, elle se résume à un triste constat : nous produisons trop, nous répartissons mal cette production abondante, nous consommons mal, nous gaspillons beaucoup trop alors qu’il y a, à travers le monde, une personne sur huit qui crève de faim ! C’est un comportement malsain, inhumain, lié aux mentalités et aux comportements de notre société actuelle.

-----
(1) La Banque Mondiale prédit de vastes pénuries alimentaires à cause du réchauffement climatique, par AFP on lameuse.be, 19 juin 2013
(2) La moitié de la nourriture produite dans le monde est gâchée, par Caroline Albert, on 7sur7.be, 10 janvier 2013.
(3) chiffre fourni par l’ONG Action Contre la Faim (ACF). Toujours selon cette ONG, 550 millions de malnutris se trouvent en Asie (68% du total international des malnutris) et 170 millions en Afrique subsaharienne (21%). Les 80 millions restant (soit 11%) sont répartis sur les autres continents….

(4) Alimentation : les Britanniques champions du gaspillage par Philippe Randrianarimanana, in Courrier International, 18/04/2005
(5) www.observ.be

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires