Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 10:21

En France, la vente de médicaments en ligne de décolle pas, alors qu'en Belgique elle semble bien ancrée dans les habitudes des consommateurs.

e-pharma.jpgC'est le quotidien Le Figaro qui posait, hier, le constat : les Français ne sont pas encore coutumiers de l'achat de médicaments sur internet. Seuls 4% d'entre eux auraient fait des achats sur les e-pharmacies(1) depuis l'autorisation de celles-ci, en décembre 2012. La crainte de contrefaçon et l'absence de relation avec le pharmacien, qui peut prodiguer quelques conseils lors d'un achat de médicament, sont les deux raisons majeures qui expliquent le peu d'intérêt de nos voisins français pour les pharmacies en ligne. Ceci dit, l'enquête IFOP qui met ce constat en évidence montre aussi que 30% des Français envisagent d'acheter prochainement certains de leurs médicaments en ligne, pour des produits qu'ils connaissent en tous cas. Un autre constat mérite d'être posé, il n'y a pas d'incitant à le faire puisque le prix de vente des médicaments en ligne est similaire à celui des médicaments vendus en pharmacie, dès lors, puisque le prix est similaire et qu'ils peuvent y obtenir les conseils nécessaire, les Français continuent de se fournir dans des officines pharmaceutiques. Toujours selon Le Figaro qui cite un Rapporteur de l'Assemblée Nationale, le chiffre d'affaire moyen des pharmacies en ligne est de l'ordre de 8128 euros sur sept mois d'activités(1), soit 235 commandes... à peine 1,11 commande en ligne par jour. Une pharmacie en ligne, située à Caen, sort cependant du lot puisqu'elle revendique 130 à 150 commandes par jour et avance un chiffre d'affaire de l'ordre de 40.000 euros en 2013. L'exception qui semble confirmer la règle...

En Belgique, la vente de médicaments sur internet est autorisée depuis février 2009, par Arrêté Royal. Elle est soumise à un code de déontologie strict et encadrée par l'Ordre des Pharmaciens et l'Agence des Médicaments. Le moins que l'on puisse écrire est que, chez nous, la vente en ligne s'est fortement développée. En effet, le marché représente 26,5 millions d'euros dans notre pays(2). Le leader belge du secteur dispose même de quelque 200.00 clients et a délivré, depuis sa création, plus de 1,3 millions de médicaments(3). Sa croissance 2012 est de l'ordre de 72%, plutôt pas mal ! Il convient de préciser que, entre cosmétiques et médicaments sans prescription, il propose près de 30.000 produits différents...

Il existe, en Belgique, plus d'une centaine de pharmacies en ligne, un secteur qui, selon le site e-commerce.be, doit sa croissance à une disponibilité H24/J7 qui facilite l'accès mais aussi à la livraison à domicile qui y est adjointe. Cette croissance est, en définitive, logique puisque c'est l'ensemble de la vente en ligne qui explose dans notre pays. En 2012, l'ensemble des transactions de e-commerce à atteint le montant de 1,4 milliard d'euros(4) ce qui représente une hausse de plus de 25% par rapport à l'année précédente. Puisque le Belge a fait entrer le e-commerce dans ses moeurs de consommation, il n'y a pas de raison que l'achat de médicaments en ligne échappe à la croissance...

La vente de médicaments en ligne entre dans sa cinquième année en Belgique et poursuit sa croissance. En France, elle n'est vieille que d'un an et ne peut que progresser. Il sera intéressant de voir dans trois ou quatre ans si, comme en Belgique, la e-pharmacie française a trouvé son public. A noter, pour conclure que tant en France qu'en Belgique, la vente de médicaments en ligne n'est évidement autorisée que pour les médicaments qui ne sont pas soumis à une prescription médicale !

---
(1) La vente de médicaments en ligne ne décolle pas, par Armelle Bohineust, on lefigaro.fr, 21 janvier 2014
(2) Que rapporte la pharmacie sur le web ? on trends.levif.be, 27 novembre 2012
(3) La pharmacie en ligne entre dans les moeurs des Belges, par Céline Bayet, on 7sur7.be, 27 novembre 2012
(4) L'e-commerce est en hausse en Belgique, par Belga, on lavenir.net, 24 janvier 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Monique - doctipharma 17/03/2015 17:49

C'est vrai que la vente des médicaments sur internet fonctionne plutôt lentement en France. Mais je pense que consommateurs vont s'habituer de plus en plus à cette façon de consommer les médicaments. Maintenant si les pharmaciens On n'a pas l'impression que les pharmaciens le souhaitent réellement car ils pourraient monter des campagnes de publicité pour informer et rassurer les consommateurs il y aurait plus de commandes.

Hugo D 17/06/2014 11:12

Merci pour votre article qui a le mérite de remettre dans le contexte certaines informations.
Je travaille pour une pharmacie en ligne ( moncoinsante.com ) et nous pensons que le marché Français va se développer car Internet est une alternative intéressante pour le consommateur.

Juliet 24/04/2014 09:33

Merci pour votre article.
C'est à cause des ses différentes réglementations que nous aidons les entreprises au quotidien. N'hésitez pas à faire un tour sur notre site : pharmavox.be