Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 14:17

Petit retour sur l’Affaire Puerto… et sur sa victime principale !

puerto.jpgVous avez peut-être encore en mémoire cette affaire de transfusion sanguine qui éclata au printemps dernier et qui secoua le petit monde du cyclisme une nouvelle fois. Cette affaire avait d’ailleurs privé quelques grands noms de leur participation au Tour de France, et notamment l’Allemand Jan Ullrich qui avait été écarté de son équipe par précaution alors qu’aucune preuve concrète ne permettait alors d’affirmer qu’il avait été un client du fameux docteur Fuentes et de ses combines. Nous avions alors évoqué la légitimité de cette décision prise par l’équipe T-Mobile (voir à ce propos Raus ! ) ; un homme soupçonné d’un méfait mais dont aucune preuve n’atteste de la réelle culpabilité pouvait-il être sanctionné et privé d’un événement pour lequel il se prépare depuis des mois ? Non, affirmions-nous ! Autant il convenait (et il convient toujours d’ailleurs) de sanctionner Jan Ullrich et les autres coureurs qui seraient impliqués dans l’Affaire Puerto si les preuves doivent les confondre autant il ne fallait pas les punir tant que leur implication fondamentale ne soit avérée ! D’autant moins lorsque l’on vit comment le Tour 2006 trouva son épilogue avec un vainqueur… contrôlé positif et en attente de son déclassement.

Aujourd’hui, un peu plus d’un trimestre après la forte secousse Puerto, où en est-on ? Ullrich a été licencié par la T-Mobile tout comme Oscar Sevilla. Ce sont les seuls à avoir subi une quelconque sanction dans cette triste affaire ! En effet, Ivan Basso est resté employé par la CSC et devrait prendre le départ du Tour de Lombardie, dernière grande course de la saison, samedi prochain. Paco Mancebo qui avait annoncé l’arrêt de sa carrière au soir de son exclusion du Tour de France est toujours, finalement, au sein de l’équipe AG2R, même si son Directeur sportif, Vincent Lavenu, semble plus ennuyé que comblé par sa présence. Et pour couronner le tout, le journal L’Equipe annonce dans son édition de ce 11 octobre que le juge en charge de l’affaire, Carmelo Jimenez,«dans l'état actuel de l'enquête, n'autorisera pas l'utilisation des documents à des fins de sanctions sportives !»… Voilà une position claire de la justice espagnole. Et L’Equipe d’écrire en sus : «La justice espagnole interdit donc toute l'utilisation du dossier d'instruction avant la fin du procès qui ne devrait pas avoir lieu avant 2007. Ainsi, les Fédérations des 58 coureurs impliqués dans l'affaire ne vont pas pouvoir dans l'immédiat les sanctionner sportivement». La Fédération espagnole de Cyclisme et l’Union Internationale de Cyclisme (UCI) entendent quand même tenter de convaincre le juge Jimenez de revoir cette position. On ne peut donc que le constater, cette fameuse affaire qui devait rendre un nouveau coup de torchon assainisseur dans le cyclisme est plutôt en train de faire long feu ! La tornade blanche venue d’Espagne s’est réduite à un petit vent faible qui aura juste réussi à enrhumer Ullrich et Sevilla, seules victimes réelles d’une affaire Puerto bien plus médiatique qu’efficace !

Dans le peloton, la vie sportive a repris ses droits et l’Affaire Puerto n’est plus un souci pour le recrutement en prévision de la saison 2007. Ainsi Discovery Channel, l’équipe qui abrita le septuple vainqueur du Tour Lance Armstrong et qui sembla moribonde sur les routes de France en l’absence de son maître, aurait fait une proposition concrète à Jan Ullrich. Celui-ci pourrait trouver là une équipe à la mesure de son ambition : remporter, dix ans après le premier, un second Tour de France… Gino Bartali (1938 et 1948) le fit à son époque, Jan Ullrich aimerait l’imiter pour donner à sa carrière pourtant déjà bien remplie(1), un nouveau (et dernier ?) coup d’éclat !

----
(1) Tour de France 1997, sept victoires d’étape sur le Tour de France (entre 1996 et 2004), Tour d’Espagne 1999 + deux victoires d’étape, une étape du Tour d’Italie, deux Tours de Suisse (2004 et 2006), une classique de la Coupe du Monde (HEW Cyclassic en 1997), deux titres de champion du monde du contre-la-montre (1999 et 2001), deux titres de champion d’Allemagne sur route (1999 et 2001) et, cerise sur le gâteau, un titre de champion olympique sur route, en 2000, à Sydney…

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires