Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 11:40

Où l'art d'éteindre un feu d'intolérance qui couvait pourtant sérieusement !

york.jpgL'histoire se passe en Angleterre - où pouvait-elle se passer ailleurs pour reposer sur autant de flegme ? -, à York dans le nord du pays plus précisément. York abrite donc une petite mosquée de quartier sans histoire qui s'est intégrée dans la communauté et qui fait aussi office de centre culturel musulman. Cette mosquée dérange pourtant les partisans de l'English Defence League (EDL), un jeune parti politique créé en 2009 dont la philosophie repose sur le rejet de l'islam en Angleterre. Ainsi donc, via Facebook, l'EDL avait appelé à une manifestation de protestation devant la mosquée. Informés de cette action, les responsables de la mosquée ont décidé de la prévenir. Ainsi, une centaine de personnes qui fréquentent la mosquée s'était réunie autour de leur Imam, Abid Salik, et du Président de la Mosquée, Ismail Miah, pour accueillir les manifestants. Une réception amicale et pacifiste avait été prévue pour faire face à l'EDL, en effet les responsables de la mosquée avaient décidé d'aller à la rencontre des manifestants, de leur offrir du thé et des biscuits pour entamer un dialogue. Et c'est ce qui s'est passé ! Il n'y avait, cependant, qu'une demi-douzaine de sympathisants de l'English Defence League qui avait fait le déplacement. L'idée sous-jacente n'était pas d'aller à l'affrontement mais bien de provoquer la communauté musulmane de York dans l'intention de la faire réagir vivement, voir violemment, afin de ternir encore un peu plus après le tragique événement de Woolwich son image aux yeux du grand public. Leur premier et seul geste fut d'accrocher la Croix de Saint-Georges (ndlr le drapeau  anglais à ne pas confondre avec l'Union Jack qui est le drapeau du Royaume-Uni) en face de la mosquée. Probablement rassuré par le peu de manifestants, les responsables de la mosquée ont donc été à leur rencontre les mains chargées de thé et de biscuits avant d'entamer le dialogue.

Au terme d'une quarantaine de minutes déchanges, notamment autour de l'agression mortelle du militaire anglais à Woolwich, les manifestants de l'EDL ont été invités à entrer dans la mosquée, ce qu'ils ont fait montrant ainsi qu'ils n'étaient pas fermés à l'échange culturel. Dans le lieu de prière, les discussions ont repris de plus belle, l'Iman Salik tenant à rappeler qu'il s'agit de ne pas faire d'amalgame honteux : "Sous la bannière de l'Islam, il y a des politiques très différentes : il y a des démocrates, des extrémistes de droite ou de gauche, des centristes. On ne peut pas condamner une communauté entière pour ce que deux personnes ont fait"(1) a expliqué Abid Salik, en référence à Woolwich. A l'issue des échanges, les membres de la mosquée ont encore proposé une partie de football qui devrait avoir lieu prochainement. Les autres autorités religieuses du Yorkshire ont salué la réaction de la communauté musulmane de York. Le Père Tim Jones, responsable de la paroisse de York, a mis en avant le courage moral nécessaire à cette réponse donnée à l'intolérance, la qualifiant "d'exemple pour le monde entier". Pour sa part, l'Archevêque anglican de York, John Sentamu, a précisé que "le thé, les biscuits et le football sont une parade formidable et typique du Yorkshire face aux idées hostiles et extrémistes"(2). Quant aux instances politiques locales, elles ont exprimé leur fierté, "Je n'oublierai jamais ce jour où la mosquée de York a contré la colère et la haine par la paix et l'hospitalité"(2) déclarait un élu local à la BBC.

Il convient réellement de saluer la réaction des dirigeants de la mosquée de York qui ont mis en place un espace de dialogue plutôt que d'entretenir un vent de haine réciproque. Et l'Iman de York d'ajouter que si l'EDL invitait la communauté musulmane, celle -ci répondrait par l'affirmative à l'invitation. Les échanges passent toujours mieux sur le terrain de l'hospitalité que dans la rue à travers des portes-voix.

A noter que depuis le meurte du soldat Lee Rigby, le 22 mai dernier, il y a eu 193 "incidents" anti-musulmans dont dix mosquées qui ont été taggées, un peu partout en Angleterre...


----
(1) York Mosque counters EDL protests with tea, biscuits and football..., Ann Czernik, in The Guardian, 27 mai 2013. 
(2) York Mosque praised for offering EDL protesters tea, on bbc.co.uk, 28 mai 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires