Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 13:35

Alors que la Secrétaire d'Etat américaine indique dans un rapport qu'il y a 27 millions d'esclaves à travers le monde, Adidas propose ses Slave-Baskets avec des chaines aux chevilles...

adidansle-das.jpgEn début de semaine, Hillary Clinton évoquait un rapport de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) qui recense quelque 27 millions de victimes de l'esclavage moderne. L'Asie et le Pacifique sont les régions du monde les plus concernées par ce phénomène qui est tout sauf anodin. Officiellement, l'esclavage est aboli depuis le 19è siècle(1) dans la très grande majorité du monde (1833 en Angleterre, 1847 en Turquie, 1848 pour la France...) mais il reste cependant de nombreuses persistances notamment dans l'Afrique subsaharienne, dans le sous-continent indien ou dans la péninsule arabique. Que l'on ne s'y trompe, on relève ponctuellement quelques cas chez nous aussi, rappelons-nous du cas de Mehret Kifele Gebremusie, une jeune Erythréenne réduite à l'état d'esclave dans un appartement bourgeois de Boulogne-Billancourt, c'était en 1996, ou encore de Latita qui vivait sous la coupe d'un diplomate indien, en plein coeur de Paris dont le cas fut révélé en 1999. A Londres, Mende Nazer a vécu huit ans à l'état d'esclavage avant de parvenir à s'enfuir mais il reste, à ce jour selon le Ministère anglais de l'Intérieur, quelque 5000 esclaves en Grande-Bretagne(2). "En dépit de l'adoption de traités et de lois qui interdisent l'esclavage, les faits montrent que bon nombre d'hommes, de femmes et d'enfants vivent en esclaves des temps modernes [...] Leurs histoires nous rappellent ce type de traitement inhumain dont nous sommes capables en tant qu'être humain"(3).

Et quasiment dans le même temps que la présentation de ce rapport, la société allemande Adidas présentait, via son compte facebook, un nouveau modèle de chaussures de détente de sa collection automne-hiver 2012-2013. Le modèle, imaginé par un créateur de mode et designer américain dont il est préférable de taire le nom afin d'éviter de lui faire de la publicité, est somme toute banal mais il présente "l'originalité" d'être surmonté de chaines et lanières en caoutchouc qui s'attachent aux chevilles tout comme s'attachaient les entraves des esclaves. Evidemment, Adidas a été la cible de nombreuses critiques et s'est défendue d'une quelconque allusion à l'esclavagisme tout en présentant des excuses à ailettestoutes les personnes qui ont pu être offensées par le modèle... La firme allemande n'hésite cependant pas à qualifier ce modèle de "créatif, original et joyeux"(4) ! Ce n'est personnellement pas les qualificatifs que j'aurais utilisés pour définir le travail de ce styliste américain à qui l'on doit d'ailleurs également un modèle à ailettes (voir l'illustration ci à gauche) du pire effet. Faut-il qu'un styliste soit mauvais pour proposer autant de modèle de mauvais goût ! Plusieurs personnes, simples quidams ou personnalités reconnues à l'image du Révérend Jesse Jackson, ont fustigé la promotion d'un tel accessoire de mode au goût déplacé. Adidas a finalement décidé de retirer le modèle de sa page Facebook, il ne devrait pas non plus être commercialisé comme il aurait du l'être à la rentrée prochaine.

Le marketing et le commerce ont leurs limites, avec ce modèle Adidas les a franchies. Autant peuvent-ils invoquer la non-intention de heurter, autant les dirigeants de la société ont la responsabilité de tenir compte de toutes les perceptions possibles d'un produit avant de le mettre sur le marché... Ca n'a pas été le cas avec ce que d'aucuns ont déja surnommé les "slave-baskets" !


------
(1) certains pays comme l'Arabie Saoudite (1962) ou la Mauritanie (1981) ont attendu le 20è siècle pour abolir officiellement l'esclavage.
(2) Moi, Mende, Esclave à Londres, par Stéphanie Trouillard, on slateafrique.com, 4 novembre 2011
(3) Clinton : 27M victims of modern slavery, on upi.com, 20 juin 2012
(4) Adidas : quand les baskets "racistes" créent la polémique, par Vincent Bonhomme, on roadsmag.com, 19 juin 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires