Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 09:07

Usée par le temps et ses nombreux voyages, Guernica ne quittera plus son écrin du Museo Reina Sofia.

guernica.jpgGuernica est un chef d’œuvre de la peinture du 20è siècle ! Imposante par la taille(1), cette œuvre de Picasso représente la mort, la douleur, la peine et l’horreur du bombardement de cette petite ville basque par l’aviation allemande, le 26 avril 1937, lors de la guerre civile espagnole. Les avions qui bombardèrent Guernica faisaient partie de la Légion Condor envoyée par Hitler pour soutenir le nationaliste Franco dans son soulèvement contre le gouvernement républicain d’Azana-Diaz. A travers cette toile, Picasso exprime sa colère à l’encontre du massacre de Guernica mais aussi du régime franquiste. Guernica est devenue, par extension, le symbole de la guerre en général. La toile avait été commandée par le gouvernement républicain espagnol quelques jours après le bombardement de la ville basque. Picasso la commença le 1er mai 1937 avec comme mission de la terminer pour l’exposition universelle de Paris, qui débutait le 25 mai 1937, où elle devait être exposée. Après l’Expo parisienne, Guernica voyagea à travers le monde, Pablo Picasso voulait cette œuvre comme une arme d’information, une arme de guerre pour prévenir des horreurs de la guerre…

Après 20 années de périples à travers les musées et les expositions du monde entier, Guernica fut confiée par Picasso au MoMA(2) de New York où il voulait qu’elle fut conservée jusqu’au rétablissement de la démocratie en Espagne. Le musée new-yorkais prêta souvent Guernica pour des expositions temporaires en Europe ce qui fait de cette toile l’une de celles qui auront le plus voyagé à travers le monde. Mais voilà ces nombreux voyages ont fatigué le chef d’œuvre de Picasso. Aujourd’hui, le Directeur du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, à Madrid qui abrite la toile, confirme que Guernica à beaucoup souffert et qu’il est désormais hors de question que ce chef d’œuvre voyage… Depuis près d’un an, une série de tests est effectuée sur Guernica ; ils révèlent que l’œuvre souffre de plus de cent petites imperfections dues au temps qui passe et aux nombreuses manipulations qui ont jalonné son histoire. «Ces 129 imperfections avaient été constatées lors de la précédente analyse de la toile, il y a dix ans, et la bonne nouvelle est qu’elles ne se sont pas aggravées» explique Manuel Borja-Villel, le Directeur du Museo Reine Sofia qui confirme aussi que Guernica a besoin d’une restauration complète. Cette restauration, la première depuis 1957 lors de son arrivée au MoMA, aura pour objectif de limiter l’impact des fameuses imperfections sur le futur de la toile. Pour éviter leur aggravation, il a aussi été décidé que Guernica resterait définitivement à la maison… Désormais donc, pour admirer Guernica il faudra se rendre à Madrid, au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, le musée national espagnol d'art moderne et contemporain. Notez que cela ne changera pas grand choses car depuis son retour en Espagne, en 1981 alors que la démocratie y avait effectivement retrouvé ses droits, Guernica n’a plus voyagé. Guernica est aussi le symbole fort de la fin de la dictature espagnole…

Une anecdote à propos de Guernica…

Depuis le milieu des années ’30, Pablo Picasso vivait à Paris, dans le sixième arrondissement où il avait établi son atelier dans le rue des Grands-Augustins. C’est d’ailleurs dans cet atelier qu’il peignit Guernica, en 1937. Durant la seconde guerre mondiale, il y reçut un jour la visite de l’Ambassadeur des Nazis à Paris, un certain Otto Abetz qui, comme l’indiquait la doctrine nazie, trouvait l’art moderne dégénéré. «C’est vous qui avez fait cette chose ?» demanda-t-il à Picasso en voyant une photo de Guernica… Et faisant allusion à la triste réalité qui avait motivé la toile, Picasso répondit «Non… c’est vous !».

------
(1) Guernica est une toile de 3,5 mètres de hauteur sur près de 8 mètres de longueur !
(2) Museum of Modern Art

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires