Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 14:27

De plus en plus de cyclistes ont un comportement dangereux sur la route… Le nombre d’accidents impliquant des usagers à vélo est en nette augmentation. Coïncidence ?

cycleSelon un article paru dans le Vif/L’Express à la fin de l’année dernière(1), les cyclistes représentent plus de 8% des victimes de la route en Belgique. Chaque jour, il y a, en moyenne, un peu plus de deux cyclistes tués ou gravement blessés sur nos routes. L'an dernier, les statistiques d'accidents font état de 6.600 collisions impliquant au moins un cycliste. C'est 235 de plus que l'année précédente soit une augmentation de l'ordre de 3,5 %. Le nombre croissant des cyclistes sur nos routes explique cette augmentation mais, à mon sens, le comportement de ces mêmes cyclistes explique aussi, sinon davantage, le nombre croissant d'accidents les concernant. Remontée de sens unique, passage au rouge dans les carrefours urbains, circulation au milieu de la chaussée, omission totale du geste du bras pour signaler un changement de direction... autant de comportements récurrents de beaucoup de cyclistes. Ce sont des comportements à risques et lorsqu'un cycliste est renversé on crie souvent haro sur l'automobiliste mais je crois, non j'affirme, que beaucoup de cyclistes doivent changer leur comportement et cesser de se croire les rois du macadam.

J’ai déjà pu vous exprimer ma position envers cette idée politicienne débile de permettre aux cyclistes de remonter certains sens unique à contresens. Il s’agit d’une mise en danger réelle… Laissez-moi plutôt vous rapporter une anecdote vieille de quelques mois.

Un samedi matin alors que je déposais ma compagne au centre de Liège et que je reprenais ma place dans la circulation, je suivais un cycliste qui roulait deux baguettes de pains sous le bras gauche. Alors que rien ne venait en face et que j’avais entamé ma manœuvre de dépassement, l’abruti à deux roues fit un écart sans aucune raison apparente ! Il me fallut monter sur mes freins pour l’éviter et quand je parvins enfin à le laisser derrière moi, dans le rétroviseur je vis que cette andouille me faisait un geste avec le doigt que la morale réprouve. Imaginez la scène, deux pains sous le bras gauche, le bras droit tendu avec un doigt en l’air, le tout sur sa bécane… Une bosse, une taque d’égout et notre gentil cycliste est au sol. Et qu'aurait fait la voiture derrière lui ? Mais ce n’est pas tout ; au bout de la rue, un carrefour avec feu de signalisation au rouge. La voiture devant stoppe, je l’imite et qui vois-je passer à ma droite (les cycliste sont-ils autorisés à dépasser par la droite au contraire des automobilistes ???) mon imbécile vélocipédique avec ses deux baguettes. Bien entendu, le feu rouge n’avait aucune signification pour lui ; il est passé ! A ce moment même un automobiliste qui sortait du carrefour – le feu était vert pour lui, il ne faisait que prendre son droit de passage, ô le vilain ! – et s’est retrouvé avec le con à vélo face à lui. Nouveau coup de frein assorti d’un bruit de klaxon assourdissant. Notre cycliste n’en n’a cure, il a poursuivi son chemin.

Ce genre de comportement est fréquent à Liège... Il ne faut pas s'étonner que le nombre d'accidents impliquant des cyclistes soit en hausse, dès lors !

Attention, tous les cyclistes ne sont pas à l’image de celui-là ; encore que quand ils roulent en groupe, ils sont souvent assez dangereux… Surtout pour eux-mêmes ! Mais si vous êtes habitués de rouler en ville, vous aurez constaté aussi que l’andouille que j’ai croisée ce samedi matin là est loin d’être un cas isolé… Alors que les cyclistes de toutes les grandes villes tentent d’attirer l’attention sur leur fragilité réelle, je peux le concevoir mais, de nouveau, il ne faut pas croire que les droits vont sans obligations ! S’ils ont le droit d’être protégés, ils ont aussi l’obligation de faire attention, de ne pas se croire intouchables et de ne pas mépriser le code de la route et les règles élémentaires de sécurité !!!


------
(1) Plus de deux cyclistes tués ou gravement blessés chaque jour en Belgique, on levif.rnews.be, 6 octobre 2010.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

trolio 22/06/2011 10:05


Nous sommes 2 couples qui roulent régulierement le dimanche matin. pour être en sécurité nous devons rouler sur le Ravel ou sur des sentiers( souvent abimés par les gens en moteurs). En Wallonie,
on ne se soucie pas beucoup du cyclisye, c'est comme certains camionneurs qui sont les plus forts sur la route. En Hollande et sur une grande partie de la Flandre on peut rouler partout sans
ressentir de danger. il y a une éducation et un respect de tous les usagers de la route. n'oublions quand même pas que le vélo est arrivé avant la voiture , ce n'est pas une raison pour le jeter,
sans ajouter les autres aspects positifs(pas de pollution, condition physique et respct de la nature, silence...)merci


Olivier Moch 23/06/2011 10:43



Pour rouler de temps à autre à la Côte Belge, je partage votre avis quant à la facilité de rouler à vélo en Flandres. Mais pour habiter au centre-ville, à Liège, je continue à dire que beaucoup
de cyclistes sont, eux aussi, de réels dangers... Mon voisin qui a été renversé par un cycliste sur le trottoir en sortant d'une librairie et qui a eu le bras cassé dans la collision en
témoigne ! Mais permettre aux cyclistes de remonter un sens unique en ville ou, comme je l'ai lu dans la presse ce matin, de passer au feu rouge à certaines conditions, est stupide et dangereux
pour eux !