Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 14:35

L’I-phone symbolise à merveille le paradoxe de la consommation.

iphone.jpgL’être humain est-il réellement con à ce point ? Poser la question c’est y répondre… On ne peut être qu’affirmatif ! Nous vivons en plein paradoxe de la consommation, c'est-à-dire que l’on évolue dans une société de consommation à outrance mais l’on se plaint de notre pouvoir d’achat qui baisse sans cesse. Aujourd’hui, on ne peut plus se passer de son téléphone mobile, de son PC portable, de son écran géant avec son dolby machin ou de sa grosse voiture mais on se plaint de l’augmentation du prix du pain et du lait ou encore de ne plus pouvoir se chauffer voire de faire un plein de sa grosse voiture. L’I-phone, qui symbolise à merveille ce paradoxe, est sorti officiellement le 11 juillet 2008 en Belgique, cependant des dizaines de consommateurs n’avaient pas hésité à l’acheter avant, en Allemagne ou aux Etats-Unis, et à le cracker afin de pouvoir se targuer de posséder ce gadget aussi onéreux qu’inutile pour la plupart d’entre eux. J’en ai vu des gogos qui, dès le printemps, exhibaient fièrement leur I-phone pirate. Puis, à l’été, lorsqu’il fut officiellement disponible, on assista à une ruée de débiles qui tentaient de se procurer l’un des 150 appareils trouvables le 11 juillet. Certains passèrent même la nuit devant le point de vente afin de débourser 699€ pour s’offrir… un grand trou dans leur budget ! A ce jour, plusieurs milliers de ces téléphones ont trouvé acquéreurs en Belgique et, alors que la majorité des forums du net font grise mine, Bip (ndlr Belgium IPhone), celui consacré à ce jouet de haute technologie, fait le plein de membres et de messages… Et pourtant, le coût global d’une première année d’I-Phone – achat + abonnement – aurait pu ou du en refroidir plus d’un ; 1245€ dixit le site Belgium IPhone(1). Mais non, cet obscur objet du désir consommateur a bien rempli sa mission imposée par Apple ; faire débourser les masses.

Par delà l’achat et l’abonnement, il y a aussi la vente parallèle des applications de l’I-phone. Ainsi, existe-t-il plus de 1600 programmes pour personnaliser son I-phone et le portail App Store sur lequel les possesseurs d’I-phone peuvent télécharger ses programmes tourne à plein rendement… plusieurs dizaines de millions de téléchargement à travers le monde depuis le lancement de ce portail en juillet dernier. Steve Jobs, le patron d’Apple, annonce fièrement que ces applications téléchargeables génèrent un million de dollars de revenus par jour(2). Sans même tenir compte de la vente de l’appareil, la vente des applications de l’I-phone 3G entretient donc un chiffre d’affaire annuel de 365 millions de dollars… «Et Cela pourrait même atteindre le demi-milliard de dollars bientôt !»(2) ajoute encore Steve Jobs.

Ipod, appareil photo, terminal internet, boite mail, téléphone (si si, aussi…), l’I-phone est donc multifonctionnel. Un véritable ordinateur de poche nous a-t-on dit ! Mais si l’on regarde le nombre de connexions au net en Belgique, on s’aperçoit que seuls 0,15% des surfeurs belges viennent d’un I-phone(3). Pas même un quart de pourcents des internautes belges surfent via un I-phone… Cela signifie-t-il que les possesseurs du cher jouet d’Apple s’en servent comme d’un téléphone, d’un appareil photo et, éventuellement, d’un Ipod ou d’un agenda électronique ? Je pense que oui ! C'est-à-dire qu’ils auraient pu acheter n’importe quel téléphone basique à 99 ou 119 euros plutôt que leur cher I-phone, symbole de leur consommation outrancière… Et par-dessus le marché, les enquêtes de satisfaction menées sur l’utilisation de ce que je continue de qualifier de gadget onéreux montrent bien des défauts :
- il permet d’envoyer des SMS mais pas de MMS ;
- pour pouvoir profiter des possibilités de l'iPhone 3G, une connexion internet est nécessaire quasiment en permanence. On doit donc toujours se trouver dans un environnement couvert par un réseau wi-fi ;
- il n’est couvert que par une garantie d’un an alors que le législateur belge contraint à une garantie de deux années pour les appareils électroniques ;
- l’I-phone n’est pas étanche et la pluie peut lui être fatale ; en Belgique c’est plutôt mal barré ;
- en cas de problèmes avec la batterie qui n’est pas remplaçable, c’est automatiquement le retour de l’appareil chez Apple avec une belle facture à la clé pour le remplacement de la batterie ;
- comme l’écran est tactile, il est vite couvert de traces de doigts à moins de le frotter avec un chiffon après chaque utilisation ;
- l’écran tactile ne fonctionne qu’avec des doigts nus c'est-à-dire qu’en plein hiver, à l’extérieur il faut se déganter avant de pouvoir utiliser l’engin ou simplement pour pouvoir prendre un appel…

Notez que pour ces deux derniers soucis une société de vente en ligne a trouvé la solution, elle propose des gants I-phone qui permettent, grâce à des petits picots en caoutchouc, de pianoter sur l’écran. Cette nouvelle forme d’application compatible I-phone coûte la bagatelle de 15€, de quoi alourdir encore un peu la facture d’utilisation du jouet onéreux d’Apple. Et je suis sûr que des milliers de gogos se précipiteront sur ces gants qu’ils jugeront indispensable pour leur jouet…

Oui l’être humain est réellement con à ce point !

---
(1) L’Iphone3G bientôt vendu en vente conjointe en Belgique ? on Belgium IPhone, par Alex, 18 septembre 2008.
(2) Boom des ventes d’application I-phone on 7sur7.be, 11 août 2008
(3) L’utilisation de l’internet mobile progresse grâce à l’I-phone on Belgium Iphone, par Sambenny, 23 septembre 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires