Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 13:21

C'est tendance depuis quelques mois, ça vient des Etats-Unis mais ça gagne (tout doucement) l'Europe... mais ce n'est pas pour autant un concept étincelant ni même intéressant !

 

harvest.jpgC'est assez révélateur de la société dans laquelle nous vivons, il s'agit de se mettre en évidence au moyen, s'il le faut, de procédés sans queue ni tête - ndlr encore que dans le cas présent il faille une queue si j'ose écrire ! - sans intérêt autre que de faire parler de soi. La cuisine est un domaine en évolution constante, on est passé, en quelques années, de la cuisine de terroir à la cuisine moléculaire, via la nouvelle cuisine et la cuisine déstructurée. Les techniques de cuisson et de taille des légumes vont de l'avant, de nouvelles épices ont été introduites, les innovations les plus osées de grands chefs se sont imposées (sauf l'idée de Camdeborde de mettre de l'orange, du citron et de l'anis dans une bolognaise qui décidément ne passe vraiment pas chez moi !) et, désormais, la cuisine est tendance alors qu'elle n'était encore, voici 15 ou 20 ans, qu'une activité à réserver aux femmes au foyer. Bref la cuisine évolue sans cesse, parfois trop même au risque de perdre de son originalité. Je m'intéresse beaucoup à la cuisine et souvent, avec toutes ces évolutions, j'ai en tête une pensée de l'architecte catalan Antoni Gaudi qui affirmait que "l'originalité consiste à revenir aux origines". Cette idée, Gaudi l'a appliquée, à l'aube du 20è siècle, à une architecture qui s'était laissée emporter par trop d'évolutions tous azimuts. Gaudi en était revenus aux basiques de l'architecture pour construire quelques-uns des plus belles réalisation du 20è siècle. Je me dis, au jourd'hui, à l'aube du 21è siècle, qu'il faudrait peut-être faire pareil en cuisine... Trop d'évolution, trop d'originalités tuent les origines !

 

Et d'origine, cette tendance dont je veux vous parler dans cette chronique n'en manque pas, mais elle est aussi originellicide si j'ose me permettre ce néologisme en relation avec la pensée de Gaudi ci-dessus ! Comment vais-je introduire mon sujet ? En vous donnant les quelques ingrédients d'une recette que j'ai trouvé sur une site américain... Il s'agit d'une recette de milk-shake à la banane. Alors, il faut : 1 banane, 1 boule de glace à la vanille, 10 cl de lait de soja et trois cuillers à soupe... de sperme ! Oui, vous avez bien lu trois cuillers à soupe de sperme. La nouvelle tendance que j'essaie d'évoquer depuis le début de ce texte est bien la cuisine au sperme, cooking with cum en anglais...

 

Cette tendance débile est apparue en 2009 aux Etats-Unis mais s'est surtout développée cette année. Il existe désormais des sites internet (cookingwithcum.com, hksb.org...) et des bouquins sur le thème de la cuisine au sperme dont une véritable bible en la matière, Natural Harvest, écrite par Paul Photenhauer et même Cosmopolitan, le célèbre Cosmo, a consacré plusieurs de ses pages au sujet... L'on y apprend, notamment, que le sperme se marie mal avec une préparation froide et sucrée (la glace, par exemple) mais qu'il se fond à merveille (si j'ose écrire encore une fois) avec les quiches, les gratins ou la pizza. C'est, parait-il, mélangé à du thé qu'il révèle sa saveur la plus subtile... Dans son livre, Paul Photenhauer propose plusieurs recettes d'omelette avec du sperme car "le sperme se cuisine comme le blanc d'oeuf" écrit-il dans son ouvrage de référence.

 

C'est d'une blague grivoise de fin de soirée qu'est née cette idée stupide. Paul Photenhauer discutait avec des amis du goût du sperme qui pouvait varier selon les aliments ingurgités. Il s'est alors laissé allé à imaginer des plats aromatisés au sperme "parfumé" à l'aide d'aliments auparavant ingéré. La discussion a, naturellement, dérivé sur l'utilisation du sperme en cuisine et Photenhauer s'est mis en tête d'imaginer 25 recettes avec du sperme humaine en ingrédients, tantôt en ingrédients principal tantôt en ingrédients complémentaire... C'est de cette soirée potache qu'est donc né le livre Natural Harvest (Récolte naturelle) qui reprend les 25 recettes imaginées par Photenhauer...

 

Quels publics ?

 

Mais ce qui n'était qu'une idée stupide de fin de soirée a pris une ampleur incroyable. Plusieurs dizaine de milliers de personnes se sont prises au jeu aux Etats-Unis. On distingue deux grandes catégories d'afficionados de cette cuisine tendance :

- les amateurs de jeu érotiques divers qui voient là l'occasion de pimenter leurs ébats et qui ajoutent les plaisirs de la table aux plaisir du lit (ou de la machine à lessiver ou du carrelage ou de la table de la cuisine ou encore de la banquette arrière... bien que ce soit plus difficile pour cuisiner après !)
- les amateurs de cuisine et de nouriture bio pour qui le sperme est, finalement, un "aliment" bio de premier ordre puisque produit naturellement et contenant fructose, protéines, magnésium, potassium, vitamines B et C pour seulement 15 calories au 100 grammes... Tout bénef' pour eux donc !

 

Paul Photenhauer explique qu'il y a un troisième groupe de personnes qui achètent son livre, ceux qui prennent ça pour une énorme blague et qui offre le bouquin à des amis, notamment lors de enterrements de vie de garçon ou de jeunes filles.

 

Et à ceux qui craignent un risque de HIV en avalant le sperme d'un inconnu, Photenhauer répond qu'il a pris ses renseignements auprès de médecins et que le risque est nul car le virus HIV meurt à l'air libre...

 

Quelques plats préparé avec du sperme (cum voulant dire sperme)

 

Ils sont extraits du livre Natural Harvest de Paul Photenhauer :

   - Lovely Cummy Oysters (les jolies huitres spermées)
   - Profiteroles with cold cum on (les profiteroles au sperme froid)
   - Withe Russian full o'cum (le cocktail Russe Blanc plein de sperme)
   - Flan with caramel and cum (flan au caramel et au sperme)
   - Cum and banana milk-shake (Milk-shake à la banane et au sperme)
   - Sex on the Beach (un cocktail à base de vodka qui porte mieux son nom que jamais)

Ca vous tente ? Moi pas ! Finalement, tous les mauvais goûts sont dans la nature...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Le monde est fou !
commenter cet article

commentaires