Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 08:52

Le dessinateur de Natacha fête ses 60 ans…

walthery.jpgCheratte, c'est mon village depuis 36 ans ! J'y suis revenu vivre après 5 années d'infidélité... Cheratte avait deux fiertés : son charbonnage (Le Hasard) et Natacha, son héroïne de BD ! Seule cette dernière est toujours vivante... Et derrière elle se cache un dessinateur au talent avéré : François Walthéry qui fête aujourd’hui ses 60 ans ! C’est, en effet, le 17 janvier 1946, à Argenteau, un petit village repris, depuis la fusion des communes en 1976, dans l’Entité de Visé que François Walthéry vit le jour. A 16 ans, il trouve sa voie en entrant à l’Institut Saint-Luc, à Liège, où il développe ce talent qu’il a reçu en offrande le jour de sa naissance ; le dessin. Il sait déjà qu’il veut en faire son métier et rêve de rencontrer les plus grands du 9è art : Maurice Tillieux (auteur de Gil Jourdan notamment), Jean Roba (Boule et Bill), Peyo (Les Schtroumpfs, Benoît Brisefer) ou André Franquin (Gaston Lagaffe, Spirou)… La Belgique est LE pays de la bande dessinée et Walthéry entend devenir l’un des fournisseurs officiels de cet art ! Ses premiers essais – des strips intitulés Pipo – sont publiés dans le journal Junior. Il en assure le dessin et le scénario est signé Mittéi, un autre Cherattois dessinateur et aquarelliste reconnu. Walthéry débuté réellement sa carrière au studio Peyo où il collabore à la réalisation des Schtroumpfs avant de prendre en charge, en 1968, les dessins de la troisième aventure de Benoît Brisefer, «Les douze travaux de benoît Brisefer». L’année 1970 marque un tournant dans la vie de François Walthéry, c’est en effet à l’aube des seventies que naît son héroïne principale, celle à qui on assimile volontiers le dessinateur cherattois, la jolie hôtesse de l’air Natacha… Si Walthéry a choisi une hôtesse c’est justement parce que son métier lui permet de voyager et d’aller à la rencontre de ses diverses aventures, 19 au total et une vingtième est d’ores et déjà annoncée.

Avec Natacha, François Walthéry s’installe parmi les valeurs sûres de la bande dessinée belge et même européenne au fil des années. Il propose des albums d’aventures mâtinés d’une bonne dose d’humour. En plus, il intègre fréquemment des personnages «connus» dans ses cases ; autres dessinateurs, hommes politiques, acteurs,… ou encore quelques «têtes» bien connues des Cherattois uniquement, clin d’œil d’un homme à son village, à son univers. Et cet univers, François Walthéry le met encore à l’honneur au travers de la BD «Le Vieux Bleu» dans laquelle il évoque le milieu colombophile dans lequel il a grandi… Jules, Achile, le Curé et même le pigeon sont des personnages de cette aventure villageoise auxquels le lecteur s’attachera rapidement, une version en wallon est également disponible, plus proches du langage et des idiomes d’alors. S’en suivront toute une kyrielle de héros : Tchantchès (le personnage folklorique liégeois), le P’tit Bout d’Chique (un gamin qui pourrait aussi bien être François Walthéry) et Rubine (la fliquette de Chicago). De manière plus confidentielle, Walthéry imagine encore l’Inspecteur Hoover et Betty Strip largement moins connu du grand public.

Libre dans sa tête !

Cheratte est un village d’artistes ! Nous avons évoqué Mittéi (ndlr Jean Mariette de son vrai nom) qui brilla tant dans le monde de la BD que dans celui de l’aquarelle. Il y a aussi le sculpteur et graveur Jean Donnay ; Georges Van Linthout, un autre dessinateur qui travailla aussi sur les décors de Natacha et qui réalise notamment la série Lou Smog… François Walthéry est, incontestablement, le chef de file de cette fratrie bédéiste cherattoise. Mais l’homme est resté fidèle à lui-même, souriant, accessible, volontiers plaisantin et toujours de bonne humeur. Il connaît tous les Cherattois et tous les Cherattois le connaissent ! Mieux même, ils l’apprécient… Toujours un petit signe de la main lorsqu’il passe sur son vélo, toujours le temps de prendre le temps et de converser dix minutes (ou vingt… ou une demi-heure !)… Il aime à travailler la nuit et si d’aventure il est en retard pour livrer ses dessins, tant pis ce n’est pas la fin du monde… Il est comme ça Walthéry ; libre dans sa tête ! Toujours disponible, il ne refuse pas de prêter sa plume pour l’affiche d’un souper de quartier ou pour une bonne œuvre. Et si on veut le rencontrer, il suffit de pousser la porte de ce qu’il appelle son «quartier général», le café Braham dans le virage de la rue Sabaré à Cheratte…

A 60 ans, l’homme semble encore fourmiller de projets, ne fut-ce que celui de la prochaine aventure de Natacha…

Natacha, création d’une femme parfaite…

Mais qu’est-ce qu’elle est belle cette femme ! Et plus les années passent plus elle est jolie, Natacha… Et pourtant, paraît-il, la femme est difficile à dessiner. Jeune, François Walthéry s’amusait à croquer ses amies, à les caricaturer. C’était là un excellent entraînement pour la création à venir de Natacha. Car, en effet, c’est en assemblant les croquis de trois parties distinctes – les jambes, le buste et la tête – d’anciennes amies que Walthéry trouva son personnage.

natacha(1)

Sous la plume de Walthéry est peut-être née la femme parfaite ? En tous cas, Natacha aura fait rêver des milliers d’adolescents parmi lesquels je m’inscris sans sourciller !

Bon anniversaire François ! Et merci pour tous ces moments de bonheur en bandes dessinées…

Site officiel de Natacha

-----
(1) Source : Natacha, hôtesse de l’air – Site officiel

Partager cet article

Repost 0

commentaires