Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 09:54

Eddy Merckx fête, aujourd’hui, ses 65 ans.

 

I5J’ai toujours gardé en mémoire ma seule rencontre avec Eddy Merckx, elle remonte au mois d’avril 1994, à Hannut, à l’occasion d’une course cycliste caritative au profit de la recherche en cardiologie pédiatrique. C’était la première édition de cette Contre-la-Montre du Coeur, qui a lieu de nos jours encore mais dans la Cité Ardente désormais… J’étais jeune journaliste sportif et je participais à la course en duo avec Marc Streel, un cycliste pro de la région, enfin j’essayais de le suivre surtout même s’il était loin de se donner à fond… C’était une journée magnifique qui m’a permis de rencontrer et d’interviewer plusieurs grands noms de l’époque qui allaient se mettre en évidence sur Liège-Bastogne-Liège quelques jours plus tard. Parmi eux, Chiapucci, Rominger ou Alcala. Et puis, Eddy Merckx aussi qui était présent, en spectateur, sur le parcours. Autant les coureurs précités se prêtèrent de bonne grâce au jeu de l’interview, autant le Cannibale fut froid et coupa court à l’entretien au bout de quelques instants… Peut-être jugea-t-il que le quotidien régional que je représentais n’était pas assez intéressant ?

Déçu, je l’ai été par cette brève rencontre… Aujourd’hui encore, ma mémoire garde des traces plutôt négatives de ces quelques minutes. Mais force est d’avouer qu’Eddy Merckx reste, avant tout, un homme exceptionnel, un sportif de légende ; probablement le plus grand de tous les temps, toutes disciplines confondues ! Aussi ne puis-pas réellement lui tenir rigueur de cet épisode qui date déjà de trois lustres.

Je n’ai pas vraiment connu, en temps réel, la carrière de Merckx. Le premier réel souvenir que je garde pourtant du sport cycliste qui me passionne, est un contre-la-montre sur le Tour de France, en 1975. Merckx l’emportait mais venait de signer là, sans le savoir, la dernière de ses 34 victoires d’étape sur la Grande Boucle… Quelques jours plus tard, dans le Puy de Dôme, il était frappé par un spectateur con avant de laisser la victoire finale dans le Tour à Bernard Thévenet. Merckx ne devait plus revenir sur le Tour de France qu’en 1977, où il terminait 6è à 12 minutes du même Thévenet… 1975, c’était déjà le crépuscule de sa carrière, même s’il devait encore gagner un 7è Milan–San Remo (1976), une Semaine Catalane (1976) et un Tour Méditerranéen (1977) avant de mettre un terme définitif à ses efforts vélocipédique le 19 mars 1978.

Quel sportif peut se targuer de présenter un tel palmarès ? Et d’avoir dominé aussi outrageusement et aussi longtemps sa discipline ? Michael Schumacher, peut-être ? En tous cas, jamais plus un cycliste ne présentera une telle carte de visite, et surtout pas Armstrong même s’il venait à gagner un 8è Tour de France dans quelques semaines… Car, à l’époque de Merckx, les coureurs étaient présents toute la saison ! Jamais Merckx ne s’est contenté de cocher le Tour de France à son agenda et d’axer tous ses efforts sur cet unique trophée. Merckx pouvait se permettre de remporter le Circuit Het Volk, course d’ouverture de la saison belge, fin février, et le Tour de Lombardie, dernière classique de la saison, en octobre tout en s’adjugeant au passage Milan–San Remo (en mars), Liège-Bastogne-Liège (avril), le GP de Francfort (mai), le Dauphiné-Libéré (juin), le Tour de France (juillet) et les championnats du monde sur route (alors en septembre)…

Même s’il porta le maillot de plusieurs équipes (ndlr Peugeot, Faema, Fiat, et C&A notamment) c’est au célèbre maillot brun et bleu de la formation Molteni que le nom d’Eddy Merckx restera associé. Il faut dire que c’est avec le team italien, dont le parrain était spécialisé dans l’alimentaire, qu’il construisit, entre 1971 et 1976, la partie la plus impressionnante de son édifiant palmarès.

Merckx apporta tant à la Belgique, il en fut l’ambassadeur le plus digne pendant de nombreuses années. Le champion de légende doublé de l’homme d’affaires intelligent et prospère qu’est Eddy Merckx fête aujourd’hui son 65è anniversaire…

Bon anniversaire Champion !

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires