Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 19:11

Une enquête va être ouverte sur l'implication de Margareth Thatcher dans l'opération militaire qui détruisit le Temple d'or en 1984...

bluestar.jpgUn peu moins d'un an après la mort de la Dame de fer, le Gouvernement britannique a annoncé qu'une enquête allait être diligentée afin de vérifier l'implication de l'ancienne Premier Ministre (1979-1990) Margareth Thatcher dans une opération militaire qui fit plusieurs centaines de victimes, en Inde en juin 1984. A l'époque, des séparistes Sikhs - le mouvement Khalistan - revendiquent la possession du Pendjab (nord-ouest de l'Inde mais aussi sur le territoire pakistanais) dont ils veulent faire un état libre et indépendant de l'Inde. Indira Gandhi(1), alors Premier Ministre indien, est évidemment gênée aux entournures par les velléités indépendantistes sikhs car le Pendjab indien représente quand même quelque 50.000 km² de territoire. Dès lors, sous prétexte que des insurgés de Khalistan avaient entreposé des armes dans le Temple d'Or, à Amritsar, une intervention militaire fut décidée pour les en déloger. Malgré un avis militaire contraire - le lieutenant Sinha déconseilla toute action militaire qui serait, selon lui, blasphématoire envers la religion sikhs - Indira Gandhi approuva l'opération Blue Star qui consistait en un assaut du temple par des fantassins appuyés par des chars et des véhicules blindés. Le dimanche 3 juin 1984, Gandhi fait imposé un couvre-feu de trente-six heures dans tout l'état du Pendjab; elle suspend aussi tous les moyens de communication, les transports publics et fait couper l'électricité dans toute la région afin "d'isoler" les indépendantistes sikhs dans le Temple d'Or. Le mardi 5 juin, sous le commandement du général Singh Brar (un Sikh !), l'assaut est donné et les affrontements durèrent près de deux jours. Le jeudi 7 juin, l'armée indienne avait pris le contrôle du Temple d'Or...

 

En plein festival sihk...

L'Opération Blue Star défraya la chronique internationale à l'époque car rien ne prouvait que le temple était une cache d'armes. Mais, plus encore que le prétexte c'est le moment choisi par Indira Gandhi pour cet assaut qui souleva la polémique. En effet, l'assaut coïncidait avec un important festival sikh et de nombreux pélerins étaient présents dans et aux alentours du Temple d'Or pendant l'assaut. L'Opération Blue Star fit, selon les chiffres officiels, 83 morts au sein de l'armée indienne et 492 chez les civils, y compris parmi les indépendantistes sikhs... D'autres rapports, non-officiels, font plutôt état de 1500 morts civils dont de nombreux enfants et vieillards. Par ailleurs, quantité de manuscrits et documents sikhs sacrés ont été saisis et brûlés. Ainsi, la bibliothèque sikh du Temple d'Or fut-elle volontairement incendiée par l'armée indienne "pour détruire la culture sikh" déclara même quelques années plus tard, dans un livre, un journaliste anglais présent sur place(2)

Cette action répressive - qui s'accompagne d'une opération simultanée, baptisée Wood Rose, qui visa 42 autres temples sikhs à travers le Pendjab - déclencha un vaste mouvement de protestation des Sikhs à travers le monde mais aussi de nombreuses tensions envers la communauté sikh en Inde. Cela amena l'importante frange sikh de l'armée indienne à fomenter une mutinerie. De nombreux Sikhs démissionnaires de leur poste dans l'administration indienne et une escalade de la violence s'installa dans toute l'Inde. Le 31 octobre 1984, soit un peu moins de cinq mois après l'Opération Blue Star, Indira Gandhi fut assassinée par deux de ses gardes du corps, tous les deux Sikhs. La veille, lors d'un discours elle déclarait que si elle devait mourir au service de l'Inde, elle le ferait avec plaisir... L'assassinat d'Indira Gandhi généra, à son tour, des émeutes qui durèrent plusieurs jours ainsi que des pogroms anti-Sikhs durant lesquels près de 11.000 Sikhs furent tués... Il faudra plusieurs semaines pour que le calme soit de retour.

Une implication de Miss Maggie ?

Certaines sources firent état, à l'époque, d'une possible implication dans les opérations Blue Star et Wood Rose de l'armée britannique mais rien ne vint le confirmer. Plusieurs commissions furent créées pour déterminer les responsables du massacre sikhs mais aucune condamnation ne vit jamais sanctionner les opérations militaires menées à l'initiative d'Indira Gandhi. Aujourd'hui, le Député et ex-Vice-président du Labour Party Tom Watson affirme avoir obtenu accès à des documents confidentiels et secrets qui démontreraient que Margareth Thatcher aurait, à l'époque, ordonné à des troupes d'élite britanniques d'aider Indira Gandhi à mener ces opérations à terme. Il a demandé une clarification du rôle joué par la Grande Bretagne dans l'assaut du Temple d'Or. "Je pense que les Sikhs britanniques et toutes les personnes concernées par les Droits de l'Homme voudraient savoir l'importance du rôle joué par la Grande-Bretagne et s'attendent à des réponses claires du Ministre des Affaires Etrangères"(3) a déclaré Tom Watson lors d'une séance du Parlement, en début de semaine. Le Gouvernement britannique semble donner du crédit à cette affirmation car le Premier Ministre David Cameron a demandé, hier, une enquête urgente sur l'éventuelle implication de Margareth Thatcher. L'enquête sera conduite par le Secrétaire de Cabinet Jeremy Heywood, le plus haut fonctionnaire britannique, sur base de documents confidentiels déclassifiés en vertu de la Règle des Trente Ans(4). Dans quelques mois, la majorité des documents relatifs à l'opération Blue Star seront déclassifiés et pourront être rendus publics. L'enquête sera alors possible au grand jour...

----
(1) qui, pour rappel n'a aucun lien de parenté avec le Mahatma Gandhi. Indira Gandhi était par contre la fille de Jawaharlal Nerhu, ancien Premier Ministre qui fut une des figures de proue de la lutte pour l'indépendance de l'Inde. Indira Gandhi portait le nom de son époux, Feroze Gandhi qui était journaliste sans lien avec le Mahatma...
(2) Amristar : Mrs Gandhi's last battle, par Mark Tully, Edition Rupa & co, 1991.
(3) Thatcher colluded with Indira for opération Blue Star, claims Labour MP, on ibnlive.in.com, 13 janvier 2014
(4) La Règle des Trente Ans est une mesure de l'UE qui rend les documents des archives d'état accessibles au grand public au bout de 30 ans et un jour après leur date d'émission.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Moch - dans Actualité
commenter cet article

commentaires